Un nouveau directeur pour l’UPW


Un nouveau directeur vient d’être installé ce mardi 16 avril 2019 à la tête de l’unité postale de sidi bel abbés. Mr Hadj Ben Adda Ahmed précédemment directeur à la direction de Skikda a remplacé Mr Ghourab Sedik appelé pour la même fonction à la direction de Skikda. Il faut comprendre qu’il s’agit là de permutation entre les deux cadres.

Instabilité

Le secteur de la poste à sidi bel abbés connait une véritable instabilité en matière de gestion. En l’espace de 06 ans, 04 directeurs se sont succédé à la tête de l’unité postale dont le dernier Mr Ghourab n’est resté que 07 mois. Cette manière de gérer cause de sérieuses perturbations, notamment sur les différents services que sur le personnel du secteur.

Muter juste pour muter !

A la lecture des plus novices, les responsables au niveau du ministère et ceux de la direction générale opèrent à des mouvements entre directeurs, apparemment, sans aucune étude préalable et adéquate aux problèmes de chaque wilaya. Le mouvement est opéré selon une règle archaïque plus sociale qu’économique (muter pour muter), sans prendre en compte les besoin de la zone en matière de rentabilité, de qualité de service ou encore de dégradation et d’indiscipline.

Dans d’autres cieux, le mouvement est programmé pour corriger, pour améliorer, pour rassurer le personnel ainsi que le citoyen, et non pour encombrer les services concernés de paperasses relatives à des coupures et des passations, au fond inutiles et sans visions réelles à l’horizon….

Espérons que cette fois serait la meilleure !

Djillali Toumi 

Facebook Comments
16 avril 2019

le 16 avril 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 avril 2019

2 Commentaires pour “Un nouveau directeur pour l’UPW”

  1. BEN

    Le temps de la péremption est arrivé:
    Ceux qui souffrent dans la dignité se rendent compte du temps qui passe, ceux qui se manucurent prennent du plaisir à savourer leur confort. Bensalah et Bedoui installés dans leur opulence choquante jouent les prolongations et sont sourds aux clameurs impatientes du peuple pacifique. Ils ont opéré par falsification en plein jour un holdup dans les institutions. Les 2B savent qu’au delà d’un seuil, la souffrance n’est plus ressentie et le peuple est déterminé, coûte que coûte à récupérer son pays de la main des cambrioleurs. Entre cette humanité populaire précarisée mais déterminée et ce système soldé par la corruption, la confiance ne pourra jamais exister. Entre le peuple et cette maffia, il ya un compte politique à solder. Les 2B, détachés de toute moralité saine, s’accrochent et persistent à échafauder des complots contre leur propre peuple. Ils s’enfoncent contre tout bon sens dans l’outrance et la bêtise. Le peuple algérien vous refuse le droit de le représenter car vous êtes périmés et vous dit de dégager. Vous faites semblant de ne pas comprendre et vous insistez. Vous arrosez du sable mais cela ne poussera pas. Votre espérance méprisable sera vaine. La malédiction du peuple s’abattra sur vous. Notre message à vous est le suivant :
    Vous, vous avez pris des mercenaires dans l’appareil de l’Etat et nous avons le peuple vigilant.
    Vous, vous êtes une poignée et nous nous sommes des dizaines de millions.
    Vous, vous avez confisqué notre pays et nous nous voulons le libérer de votre contrôle.
    Vous, vous voulez continuer en espérant nous conduire vers des nuits dangereuses et nous voulons sortir de vos années douloureuses.
    Le temps de la sentence est arrivé :
    les 2B sont devenus myopes à la lumière éclatante du jour et sourd a toute démonstration du peuple. Il y a une sorte d’ambigüité et d’imposture dans ce pays, quand on dénonce une situation, on doit prendre des mesures, les paroles réconfortent mais ne changent rien. Il faut être ferme et agir. L’ANP est concerné en premier par l’appel à l’action si elle veut éviter au pays des dérapages désastreux. Nul ne peut nuire à l’Algérie quand le peuple entier et son armée sont unis. Il est criminel de faire perdre du temps à une nation qui est confrontée à des défis futurs sociaux et économiques majeurs. Le plutôt, c’est le mieux.
    Pire, il y a trahison de la nation, quand les institutions républicaines, la justice et l’ANP se sont rangés du coté du peuple pour défendre ses revendications légitimes, sur quel allié les têtes résiduelles du pouvoir(les 2B) comptent ? Bien évidement sur les services de puissances étrangères et sur les forces occultes antinationales. Il ya donc clairement trahison. On ne peut admettre que quelques traitres au pays bloquent la progression d’une nation entière. C’est un déni de souveraineté. Il faut les décoller de leurs places et les envoyer a la décharge de l’Histoire pour l’éternité.
    La solution est politique, le départ des B va ouvrir la voie à la transition républicaine avec le conseil présidentiel pour diriger celle-ci. Dans une situation de révolte populaire, Il faut arrêter avec les tergiversations et le réductionnisme sur la constitution, laquelle a été tellement violée de sorte qu’elle a finie par entre enceinte.
    Le temps des actes décisifs est arrivé.
    Vive l’Algérie, Gloire à nos martyrs, honte aux traites, honte aux aventuriers.

  2. b200

    ici a bel abbes a chaque fois on crée une nouvelle batisse pour placer l’ancienne direction. du coup la ville perd de son histoire de la gestion. je crois que si la direction rejoidra l’ancienne poste au centre ville, il y aura un gain dans le RESPECT..la meme chose a été fait pour la direction de l’impot du foncier etc..
    on croit que le modernisme architectural peut ameliorer le service.. c’est faux..
    c’est l’histoire qui crée la hiba le respect..juste une remarque

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 779
  • 4 687