À défaut de charisme et de programme, Amar Saïdani, le tout nouveau patron du FLN, le parti algérien au pouvoir, a le soutien de “Monsieur Frère”, Saïd Bouteflika…
… …
Une place stratégique à la tête du FLN

Exclusivement arabophone, Saïdani a gravi tous les échelons de la politique. Au début des années 1980, il était agent d’une station-service dans la région d’El-Oued (sud-est du pays). En 2004, il a hérité du perchoir de l’hémicycle. Son passage à la tête de l’APN n’a pas laissé de grandes traces… hormis ses bourdes diplomatiques et les accusations de détournement de deniers publics et d’enrichissement illicite sur lesquelles il s’est rarement expliqué. Passablement irrité par ces casseroles, Abdelaziz Bouteflika s’était d’ailleurs chargé de le mettre à l’écart, en 2007, avant de lui interdire de se porter candidat à la députation.

Ancien coordonnateur général des comités de soutien au programme du président, ce père de sept enfants doit paradoxalement son retour en grâce à sa proximité avec… Saïd Bouteflika, le frère et conseiller du chef de l’État. Ce dernier a manoeuvré en coulisses, au cours des dernières semaines, pour le remettre sur orbite. Quitte à aggraver la crise qui mine le vieux parti depuis deux ans. En plaçant cet homme sans charisme et dépourvu de programme politique à la tête du FLN, le clan Bouteflika entend en prendre le contrôle dans la perspective de l’élection présidentielle de 2014. Objectif : peser sur la succession du chef de l’État, malade et diminué, mais qui n’a pas encore tranché sur son avenir au palais d’El-Mouradia.

Lire l’article entier à sa source  : Amar Saïdani : le mal-aimé du FLN
One thought on “Amar Saïdani : le mal-aimé du FLN”
  1. A travers cet article je vais peu etre interpeller la conscience de certaines personnes en mal de VALEUR et de GRANDEUR pour un pays prisé par les sois disant prédateurs ? UN GRAND PAYS visé par le monde entier parait-il et dire que 98% des américains n’ont aucune connaissance sur ce pays ils ignorent meme ou il se trouve . et parlant du FLN ce parti depuis 1954 a fait plus de mal au pays que de bien sauf que quand on devient amnésique on oublie tout et on ne reconnait rien c’est la faute à la maladie . ce parti de la chkara oual kwada ou tout se marchande et à voir qui sont ses cadres ses députés ses sénateurs on a envie de vomir des nulards , des affairistes sans scrupules , qui s’accrochent au pouvoir grace au système pourri et ce monsieur agent de station service dites vous ou DRABKI on ne sait plus est devenu 2eme personnage de ce GRAND PAYS de 2004 à 2009 voila comment on gravit les échelons dans les GRANDS PAYS le revoilà promu au FLN par la grace d’un frère qui fait la pluie et beau temps dans ce GRAND PAYS situation qui relève de la folie dans un pays qui se respecte un 1er ministre qui trouve que les conseils de ministres ne sont pas nécessaires dans CE GRAND PAYS dirigé par la Fatiha comme les couples normal un malade qui ne veut pas céder la place oubliant qu’on est tous des mortels et que tout finit elhamdoulilah UN GRAND PAYS ou la constitution est une girouette qu’on oriente au gré du vent et des évènements quand ça nous plait selon notre humeur UN GRAND PAYS ou le planton analphabète fait fonction de PDG et décide de tout etc ;;;;;;;;;;;; telle est la description DE CE GRAND GRAND PAYS et ce GRAND GRAND FLN . AAJAB ROUHAH OUA MFOUKAR ENASS comme on dit chez nous et chez les autres IL N’Y A QUE LA VERITE QUI BLESSE . à vous de choisir ? selon votre bon vouloir .

Comments are closed.