Les Archives de Bel-Abbes.info

ANTI-ALIMENTAIRE DITES-VOUS!

C’est anti-alimentaire ! c’est tout ce que vous entendez dire de ce marchand ambulant de dattes au niveau du Graba à propos du papier avec lequel il s’apprête à vous enrouler les dattes! un papier coloré en vert et dont on ignore si ce papier a été soumis aux normes et exigences de sécurité alimentaire minimales d’hygiène destinées à éliminer toute migration de substances chimiques de ce papier d’emballage vers le produit de large consommation dans ce cas, ce sont les dattes. Ceci sans parler de l’exposition permanente de ces mêmes dattes aux résidus très nocifs de plomb, dégagés par les échappements de voitures passant à coté, à longueur de journée! Mais ceci est un autre sujet! passons.

Au fait , anti-Alimentaire c’est quoi ! S’agit-il d’une assertion qu’il a entendu de son fournisseur de papier d’emballage lui signifiant que le papier en question était garanti contre toute contamination de son encre vers le produit alimentaire? De quelle face s’agit-il , lorsqu’on sait que ces emballages présentent parfois deux faces?

Le citoyen lambda n’en réfléchit même pas lorsqu’il se présente chez l’épicier ou le boucher du coin , il ignore que ces feuilles colorées avec lequelles on lui sert le produit alimentaire, peuvent être dangereuses pour la santé et cancérigènes dans la plupart des cas surtout quand on sait que le commerçant lui même n’en reçoit aucune notion de cette sécurité alimentaire et peut vous proposer par exemple la viande sur l’une des deux faces (blanche ou brillante) du papier qu’il croit fermement indemne contre toute contamination par contact.

Le ministre du commerce, M. Said Djellab, qui effectuait une visite de travail à Sidi Bel Abbes, cette semaine avait déclaré que « La production nationale doit respecter les standards internationaux”. Pouvait-il nous assurer aussi que ces sortes d’emballages qu’on importe pour la plupart de chine ou même ceux qui sont fabriqués localement avec des machines douteuses répondent aux exigences de sécurité alimentaire surtout quand il s’agit de leur procédé de fabrication et de la matière première avec laquelle ces emballages sont enrobés ou colorés.

Il faut dire que ces papiers d’emballage font peur au même titre que tout produit importé ou fabriqué localement et personne ne semble s’inquiéter de la composition chimique de ces papiers et avec lesquels on vous emballe la viande, la datte et tout autre produit alimentaire destiné à la consommation immédiate bien que des études font ressortir que “le papier d’emballage peut contenir des fibres synthétiques et des additifs fonctionnels (encre) pouvant être nocifs à la santé et de ce fait, doivent être soumis à des contrôles de laboratoire visant à garantir une aptitude au contact alimentaire ou réduisant toute migration de substance à son très bas niveau , vers le produit alimentaire.Bref, prions que cela ce fait chez nous car à voir l’augmentation significative du nombre de personne atteint par un cancer donne à réfléchir sérieusement sur tout ce qui touche notre mode vie.

14 juin 2018

le 14 juin 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
14 juin 2018

2 Commentaires pour “ANTI-ALIMENTAIRE DITES-VOUS!”

  1. bolo

    bof je ne sais pas qui parle quoi.car ya trop de contracdiction. d’une part on dit que l’algerie doit arreter l’importation pour proteger la production nationale et d’autre par on dit pourquoi on refuse nos produits..on ne comprend pas ces ministre n’ont pas une logique d’un bon sens. et puis les pays développé ont des milliers de trucs dans leur poche pour d’interdire sans te le dire que ton produit ne doit pas entrer chez eux car ils protègent leur produit interne. en France ils ont compté 200 kilos de pommes sont produits en France chaque seconde (compteur)…alors ce ministre au lieu de parler de la pomme de terre coté technologique il va sur un domaine commercial qu’il ne maitrise pas. la pomme de terre c’est aussi le sucre, les colles, les alcools, les acides, les peintures La fécule est essentiellement valorisée dans des débouchés non alimentaires, tels que la papeterie (75 %), la chimie (5 %), le textile (3 %), la pharmacie….les pays intelligents ne disent pas interdit a l’importation comme le fait le président américanisme il y a des manière autre de le faire sans interdire.
    dire que la cramique espagnole provoque de l’Étourdissement chez le maçon berbere. dire berbère c’est exploité la génétique .l’espagnole ne peut rien dire. comme aluminium étranger provoque des saut excitatoir chez les ameridiens.

    il faut que le ministère s’ils ont du métier créer un site de la taille de alibaba spécial produit algérien a l’exportation c’est a dire n’exporter que le surplus. chaque producteur qui a un surplus le pose sur le site et le liquide a bon prix en devise. donc pour réduire le prix il faut aussi travailler coté fret. et choisir un heub le plus proche pour déposer la marchandise algériennes. je vous suggéré Paris avec un aire de stockage acheté par le gouvernement algériens et mis a disposition pour les producteur algériens. chaque produit sera stockés dans cet aire et livré au monde entier. le cout va baisser.
    une machine de 80 kg comme une lave vaisselle acheté de chine son coup de transport vers l’Algérie et le double de celui en France ou en Espagne et l’Espagne est a 30 km de l’Algérie. le coup final de la machine est multiplié par 2 a cause du cout du transport. il faut le recevoir en Espagne ou en France etc le transiter par bateau pour réduire la facture. on parle ici pour les petites quantité pour les particulier qui achète une lave vaisselle tous les 5 ans.
    il faut le noté enfin la gangrene de l’economie algerienne c’est l’ideologie des gouvernants. ces gens la veulent vivre et non produire c’est tout. c’est vérifiable a tous les niveau lorsque tu permet a un constructeur de monter des voiture et de ne pas le forcer a produire des véhicule de travail ces gens gens la veulent faire du tourisme ..comme deux famille deux voisin d’un coté un père qui produit et qui lance ces enfants das la production tu trouve un fourgon garé devant sa maison et l’autre père qui n’as aucun projet tu trouve une voiture de tourisme garé devant chez lui. et il attend l’état de trouver du travail pour ces enfants .l’histoire de la politique algérienne actuelle c’est l’histoire de 2 pères de famille c’est tout..idkoum mabrouk

    • ABDELHAK BENSFIA

      On ne peut pas isoler le commerce du reste de l’économie du Pays. L’incompétence est à tous les niveaux. On ne s’improvise pas exportateur le jour qu’on décide , pour pénétrer les marchés il faut faire profil bas et commencer à vendre une meilleur qualité pour un prix inférieur à la concurrence en créant des circuits de distributions stables et durables. Un pays qui a toujours tout importé n’a les mêmes réflexes que ceux qui se battent sérieusement et avec acharnement pour gagner des parts de marche. Toutes les institutions internationales telles que le GATT Hier, et l’OMC aujourd’hui sont faites pour s’ouvrir au monde sans limitation, un puissant ne peut céder à l’ouverture que si les circonstances lui sont favorables, il n’y a voir la crise du coton en Afrique. La traçabilité est un autre obstacle sur la route d’une concurrence inégale et que seuls les pays développés sont à même d’apprécier la validité d’un produit admis à l’exportation. Il est nécessaire pour être influent de s’appuyer sur l’immigration algérienne à l’étranger pour tenter une pénétration sage et planifiée en misant sur un actionnariat intelligent dans les circuits de distributions tels que AUCHANS, INTERMARCHÈS, etc . Enfin il faut mettre en place une stratégie offensive qui exige dans un premier des sacrifices et de COMPÉTENCE, et ce n’est pas le marché qui va nous servir d’exemple, encore moins notre BUREACRATIE QUI EST LÉGENDAIRE ET DISSIUSASIVE pour toute volonté d’exporter. Oser parler de DEGLET NOUR de Tunisie et aussi figues sèches est un laisser faire qui n’incite pas à s’aventurer dans l’anarchie. Auprès de l’UNESCO on s’est presque vu être dépossédé de notre RAI NATIONAL , le Royaume Chérifien à même revendiqué ce patrimoine culturel , dont ce Pays ne peut déterrer ni un souvenir ni un mémoire d’un fond populaire bien circonscrit et exclusivement en ORANIE . Notre pays est encore ouvert à tout vent , notre voisinage n’exclut la fraternité mais exige la défense sans faille de nos intérêts.

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 336
  • 4 827

HORAIRE TRAIN ( site : sntf.dz)

Départ - Arrivée

ORAN - SBA
07h30 - 08h35 (*)
08h40 - 09h44 (**)
12:50 - 13:55
15h20 - 16h25 (**)
16h00 - 17h05 (*)
17h00 - 18h22
19h40 - 20h43(***)
22h40 - 23h45(***)
23h30 - 00h35(****)

(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar Sam/lun/Mer

SBA - ORAN
03h30 - 05h00 (***)
05h40 - 07h00
06h12 - 07h25 (***)
07h06 - 08h09 (*)
07h42 - 09h00 (***)
08h30 - 09h30 (**)
11h20 - 12h22 (*)
16h29 - 17h26 (*)
18h51 - 19h57 (**)
(*) venant de Tlemcen
(**) Venant de Saida
(***) venant de Bechar

ORAN ALGER

06h10 - 11h15
08h00 - 12h00(*)
12h30 - 18h00
15h00 - 19h30(*)
17h00 - 21h07

(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 - 11h25
08h00 - 12h00(*)
10h00 - 14h10
12h30 - 18h00
15h00 - 19h00(*)

(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22

MAGHNIA - ORAN
08h50 - 12h22
14h05 - 17h05

TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
08h40 - 11h17 nouveau
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
17h20 - 19h57 nouveau
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)