Article écrit par AL MECHERFI

ROBBA et les 12 Archéologues. (3ème Partie et Fin) Par K. AL-MECHERFI

               Pour comprendre la rose certains utilisent le papillon, d’autres les épines. Mais, d’autres encore utilisent les chansons de Julia Boutros depuis quelle était âgée de douze ans (Voir Photo – Biographie). Le chiffre douze (12) archéologues dans cette saga de Robba est un avertisseur sonore et explicite. C’est une mesure mathématique normalement assez efficace. Il symbolise […]

ROBBA et les 12 Archéologues. (2 ème Partie) Par K. AL-MECHERFI

Évoquer le récit de Robba, avant de celui d’Ala-Miliaria serait faire preuve d’illogisme. Puisque, faute de documents écrits, le passé d’Ala-Miliaria est trop dépendant des sources archéologiques. Notons aussi que son récit restera assidûment tronqué avec l’histoire Byzantine en Afrique du nord. Son cadre intelligible restera aussi lié à l’histoire de l’église et ses multiples […]

ROBBA et les 12 Archéologues. (1ère Partie)

Le rôle de l’archéologie est d’apporter à l’histoire écrite un complément d’information sur le passé du sujet étudié. On sait, aussi que d’autres disciplines complètent également les recherches archéologiques, comme la géographie, l’histoire de l’art et la philologie et d’autres encore. Jetons donc, un coup d’œil à la géographie du site de Benian. Géographiquement, le […]

L’Abandon des sites Archéologiques de la région de Sidi-Bel-Abbès.

Depuis, l’indépendance de l’Algérie, les recherches historiques de l’histoire antique, mais surtout les recherches archéologiques ont plongé dans le bricolage des priorités dans laquelle l’archéologie était réellement exclue. Pourtant, l’archéologie est une science humaine : elle étudie l’homme et plus particulièrement, les traces laissées par l’homme dans le passé. Durant la période d’occupation française, la […]

YENNAYER ET HADJ BENKHATOU au quartier El-Graba à Sidi-Bel-Abbes.

Le calendrier est un outil inventé par l’homme pour organiser et repérer les dates en fonction du temps. Notamment ceux de l’agriculture. Il est surtout un objet que tout le monde prétend « connaitre ». Pour Si Hadj BENKHATOU, 77 ans, ancien commerçant du quartier El-Graba à Sidi-Bel-Abbès qui se présente comme un professionnel de […]

REDOUANE AINAD-TABET : L’historien de Sidi-Bel-Abbès a tiré sa révérence.

En effet, après des années d’efforts la plume à la main. L’historien Ainad-Tabet, a tiré sa révérence. Son décès survenu le 4 décembre 2017 à l’hôpital de Bouchaoui (Staoueli-Alger), à l’âge de 82ans est une triste date. Voilà encore un auteur qui s’en va en silence. Lui qui avait écrit sur le « silence de […]

Les lundis de l’Histoire: La cité perdue des Bel-Abbésiens

Les civilisations disparues ont laissé d’importantes traces dans notre pays, notamment dans l’antiquité ou des ruines de cités perdues attestent joliment les merveilles archéologiques illustrant la puissance passée de leurs bâtisseurs. Pourtant, Beaucoup de ces ruines romaines restent peu connues du grand public aujourd’hui. L’histoire nous enseigne que ces « cités perdues » ont surtout […]

SIDI-BEL-ABBES-VILLE : Faut-il tenir compte de la date du 05 janvier 1849 ?

Le passé ne demande pas à être oublié, mais compris. C’est pourquoi, le travail de l’histoire vise beaucoup plus à comprendre qu’à expliquer. Il faut donc, se donner un regard libre sur le passé comme condition pour écrire notre propre histoire. Commençons d’abord par, que signifie « faut-il » ? Ce verbe falloir a deux […]

Nombre de Visites :

  • 1 509
  • 4 840
Designed by Gabfire themes