Brèves de Sidi Bel abbes : Celles qui font mal … (ADE, Algerie telecom,APC,ONA )

Oui! elles feront certainement grincer les dents à ceux qui croient que leur service ou secteur fonctionne comme sur des roulettes. Nous commençons pas les services de l’APC

Éclairage public défaillant : Il fait peur de se hasarder dans quelques quartiers en ce mois de Ramadan
La ville est sombre, très sombre surtout dans les quartiers populaires où l’on relève un déficit d’éclairage criarde dans plusieurs quartiers à croire que l’on a privilégié l’éclairage du centre-ville uniquement et quelques centres d’intérêt au détriment des  autres cités de la ville. L’éclairage fait défaut même dans les grandes artères  à l’image de la rue Semmak Mohamed complètement éteinte et qui traverse Sidi Yacine en long et en large, il semble que les services concernés donnent moins d’importance à un grand nombre de rues et ruelles des quartiers.

Et si parfois il y a éclairage , on dirait que l’on s’en fout pas mal des caractéristiques essentielles d’un éclairage adéquat. L’étude d’un bon éclairage de rue ou ruelle est inexistant chez nos techniciens et artisans  et bonjour le bricolage  à l’éclairage. Sous d’autres cieux , tout est mis en évidence suite à une étude bien faite pour le besoin de l’éclairage. Par exemple, il est dit qu’un poteau haut de cinq mètres nécessite une intensité bien définie pour permettre au passant de voir selon des normes établies  ,à Sidi Bel Abbes, on place une lampe destinée à un poteau de trois mètres à celui de cinq mètres et du coup toute la zone se retrouve dans le noir. Nous y reviendrons ultérieurement par un long papier sur ce phénomène énergivore de la commune puisque ailleurs on éclaire mieux avec moins d’énergie.

Eau stagnante, déchets non ramassés et  bonjour les moustiques!

Alors que les anciens locataires de l’APC nous ont habitué, chaque année, en début de saison chaude pour nous permettre de passer un été sain avec des nuits douces à l’abri  de tous les insectes y compris les gros moustiques porteurs de dangereux virus saisonniers , ils  procédaient à la pulvérisation nocturne d’insecticides  dans les grandes artères et rues bondées d’arbres   , voilà que le même service sous l’actuel composante d’élus semble  ignorer pour la deuxième année consécutive cette action oh combien réconfortante pour le commun de citoyen.

ADE : Ça gicle de partout !

Que ce soit sur l’Avenue Abbane Ramdane (Trig el Kharroub ) , rue de la Fontaine , à Gambétta ou le nouveau quartier  mitoyen à la trémie de Sidi Djillali  et dès l’ouverture des vannes pour la distribution à la population , ça commence à gicler de partout sur les artères et l’ADE semble avoir sombré dans un sommeil  léthargique bien qu’ils possèdent tous les moyens de réparation et d’entretien des conduites installées récemment par leur soin.

Algérie Télécom : La fibre optique tarde à venir pour certains quartiers

Si quelques quartiers de la ville sont déjà branchés à l’internet par le biais de la fibre optique  réconfortant ainsi les abonnés qui reçoivent un débit réel qu’il paye rubis sur ongle dès la fin de chaque mois , par contre les habitants des Faubourg Thiers, Graba , Sidi Yacine et d’autres se retrouvent malmenés continuellement par le mauvais débit  et parfois entrelacé de coupures régulières en raison des nombreux fils de téléphone suspendus ou de travaux en cours.

A niveau du siège ACTEL de la rue de la Paix d’Algérie Télécom, on s’est habitué aux longues chaînes humaines qui se font et refont à longueur de journée sans que les responsables concernés ne s’y penchent pour y remédier , aussi,  les cartes de recharge de l’internet, les plus utilisées à savoir celle de 2000 Da se font rare à chaque fin de mois et même en ce début de juillet.

ONA : Plusieurs endroits puent dans une totale indifférence des riverains

Toujours sur l’Avenue Abbane Ramadane, au niveau des feux de croisement (en panne ou mis à l’arrêt) , une conduite semble avoir été éventrée et dégage une odeur nauséabonde au vu et su de tous les passants , ailleurs à quelques dizaines de la brigade motorisée de gendarmerie de Graba , même topo , un regard s’est effondré et a bouché la conduite au dessous , entraînant une évacuation des eaux usées vers l’extérieur tout cela depuis plusieurs jours à croire que les services de l’ONA sont débordés . D’autres parts, l’on signale plusieurs  couvercles de regards manquants ou des bouches effondrées. L’on se demande où sont passés les services concernés.


le 07 juillet 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 juillet 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00