AU DÉFAUT DE VIOLER LA CAGE DES BUTS, ON TENTE DE VIOLER LES JEUNES FILLES

Un membre du staff technique du MCA a été arrêté et écroué par la police Polonaise suite à une plainte pour tentative de viol d’une jeune fille.  Il s’agit donc d’un éducateur sous la responsabilité duquel ont été mis des joueurs professionnels d’un des clubs les plus prestigieux du Pays et dont la majorité est célibataire. Ce qui n’est pas le  cas du violeur et sa situation familiale ne l’a pas empêché d’agresser une jeune de ….19 ans. Dans la délégation du doyen, on s’attèle à minimiser, à en faire un acte isolé, sans pour autant s’empêcher d’être solidaire, comme savent le faire les Algériens dans les situations les plus farfelues.  Ainsi donc,  tout le programme concocté depuis le début avec le nombre exact de calories que doit dépenser et gagner chaque joueur, le nombre d’exercices physiques qu’il doit accomplir,  la rigueur du menu pour lequel la délégation a failli changer d’hôtel, le budget qui va avec,  sont de facto ignorés par le report du retour à Alger de toute la délégation pour pouvoir attendre le procès et le montant de la caution que doit payer le club pour pouvoir récupérer son entraîneur adjoint. Pour passer la pilule, on n’oublie pas de préciser que son contrat sera résilié dès le retour au Pays. Mais on ne parle d’aucune sanction. Ni la ligue professionnelle, ni la FAF n’ont jugé utile de commenter, condamner ou « féliciter»  cet éducateur trop versé dans la liberté sexuelle.

Les instances du football doivent pourtant s’autosaisir de l’affaire qui présente un délit grave et caractérisé contre l’image du football et ses instances  en particulier et le Pays de manière générale.  Le technicien concerné et le MCA doivent être sanctionnés !  C’est pourtant avec l’argent de la rente  – donc du contribuable – que cet éducateur a été pris en charge pour pouvoir rencontrer cette « déesse blonde » du nord, qui  lui a fait perdre le sud.  Il est inadmissible que cet acte passe sous silence comme si de rien n’était, alors qu’il s’agit là de véritables ambassadeurs du Pays, à travers un phénomène des plus populaires, donc porteur, le football.  Par quel miracle un tel pourri s’est retrouvé encadreur d’une équipe la plus populaire, parmi les plus prestigieuse y compris sur le plan continental ?  Au lieu de sévir de la manière la plus rigoureuse qui convienne en telle situation, on va certainement s’évertuer à trouver des circonstances atténuantes, ou carrément infirmer et remettant le fait sur le racisme de la Police Polonaise. Une fois en Algérie, tous les responsables de la délégation  – à sa tête Ghrib – vont pleurnicher et faire toute la comédie imaginable pour absoudre l’obsédé sexuel, comme ils l’ont déjà fait pour Chaouchi, l’éternel récidiviste et ancien Moudjahid du football. Cela a  d’ailleurs commencé puisque Ghrib commence par infirmer et parler juste d’une altercation verbale avec un agent de l’hôtel. Si c’était le cas, est-ce un motif suffisant pour une garde-à-vue?

Ces attitudes, confirment les méthodes de recrutements à l’intérieur des clubs y compris pour les joueurs qui répondent beaucoup plus à des considérations d’intérêts, de “chkara” et de copinage que de compétences et de qualifications.

Ceci explique pourquoi, des Présidents crient  sur tous les toits qu’ils sont en train de dépenser leur propre argent pour les clubs. Qui sont ses samaritains qui soudain consentent à dépenser toutes leurs économies par … Amour pour un club?  Croire à ses sornettes, c’est prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages, aurait dit l’autre.

Disserter sur le football en Algérie, serait insuffisant même si une encyclopédie lui est consacrée. Le mal est profond, les intérêts étroits.  Surtout depuis sa politisation dans la lutte pour le pouvoir.

À voir comment Menad a préparé son gardien Chaouchi et s’alarmer à la moindre égratignure, durant ce stage en Pologne, alors qu’il est suspendu pour dix matches, soit plus de deux mois, augure qu’une énième grâce le touchera à la reprise.  Alors, chers lecteurs et notamment les fans de football, ne vous étonnez pas de voir vous assommer un communiqué de la ligue où il sera dit en substance que : «Pour permettre un bon déroulement du championnat et assurer un bon niveau dès le départ dans l’intérêt suprême de l’équipe Nationale, le bureau de la ligue a décidé de  lever toutes les suspensions des joueurs qui ont eu lieu la saison écoulée… » Un truc de ce genre, nous sommes habitués, non ?  Surtout pour Chaouchi!

djillali@bel-abbes.info

 

 

 


le 28 juillet 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 juillet 2016

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00