«DE LA VIOLENCE AUX HARRAGAS ESPAGNOLS »

Où va ce monde ? La crise économique mondiale  a désarçonné toute une stratégie géopolitique dont la  mise en place aura nécessité plusieurs années, allant jusqu’à menacer l’éclatement de la zone euro. Les relations entre la Chine  et la Russie d’une part et   les USA d’autre part, passent de la lune de miel à la menace nucléaire.

Sur le plan politique, les campagnes électorales des pays les «plus civilisés» sont devenues des arènes et des champs de bataille où le SMIG requis en terme de réserve, n’est plus respecté.

Sur le plan social, le taux de chômage grimpant a créé des mouvements de protestations allant jusqu’à atteindre des seuils préjudiciables à la sécurité intérieure des Pays.

Dans les Pays du Sud, beaucoup plus touchés par une crise de management et de gouvernance qu’économique, les répercussions se manifestent autour des contestations brutales, de l’augmentation de la criminalité et de l’oisiveté, passant par «el Harga» et les suicides y compris des enfants.

Dans ces Pays, tout est devenu prétexte à l’émeute : De la route barrée pour l’installation de dos-d’ânes, jusqu’à la destruction de tout véhicule et l’agression de son propriétaire  qui ose traverser ce village qui a vu un de ses enfants fauché par un chauffard.  Nous avons même vu ce jeune qui menaçait de s’immoler si on ne lui octroyait pas un prêt d’un milliard, mais également les habitants de ce village qui bloquent une nationale pour exiger….. un cyber-café. Pourquoi pas un  « souk el Fellah » puisqu’on y est. D’ailleurs, c’est une revendication sérieuse de Louiza Hanoune !

Le pire, c’est dans les stades. Parce qu’il demeure à aujourd’hui, le seul lieu où il est possible de se regrouper. Tant que la masse est là, il devient facile de réagir. Toute la haine emmagasinée, toute les frustrations se déversent en ce moment propice, pour peu qu’une erreur d’arbitrage intervienne, qu’un joueur commette un geste déplacé, que son équipe perde. Les ingrédients sont nombreux et hautement inflammables.

Dans les Pays dits «développés»  on enregistre trois types de comportement : Le plus classique, la manifestation. Toujours pacifique ainsi que les grèves. Mais nous avons également relevé le changement de forme de ce type de contestation puisque les populations de ces Pays commencent à s’inspirer des méthodes des Pays du Sud. Ainsi on a vu les indignés aux USA, en Grande Bretagne et en Espagne notamment. On y a même vu à New York, une pancarte avec la mention « Tahrir » en référence à la place  du même nom du Caire.

Les deux autres  types de comportement sont  fascistes. L’un incarné par les restes nazis à l’image du carnage commis en Norvège pour  «contrecarrer l’invasion du Pays par l’Islam» L’autre incarné par les beurs de deuxième génération qui se révoltent contre la marginalisation et surtout la « guettoisation » dans laquelle ils se retrouvent  prisonniers, et qui réagissent par des actes de violences criminelles, à l’image de ce qu’a fait Merrah à Toulouse.

Mais, là où la crise rend tous les gens du monde «égaux» c’est lorsqu’on constate que des phénomènes que l’on croyait monopolisés par les Pays pauvres, puissent toucher les populations du Nord riche. Je vous demande de méditer cette information.

Elle est de taille et ne passe pas inaperçue puisqu’il s’agit de harragas… espagnols qui ont été récemment appréhendés par les gardes-côtes algériens de la façade maritime ouest. La crise économique mondiale qui frappe de plein fouet l’Espagne et certains pays européens a donné des idées à un groupe de quatre jeunes Espagnols de chercher du travail sur les terres Algériennes. Et quoi de plus naturel que de tenter la traversée de la mer à contresens par ces mêmes jeunes qui n’ont pas réussi à obtenir le visa algérien. C’est sur une embarcation que les « harragas » espagnols ont été interceptés, alors qu’ils tentaient de fouler le sol algérien. Ces jeunes ont été attirés par les débouchés de travail compte tenu de la présence à Oran de nombreuses sociétés espagnoles.  Il semblerait  que les jeunes Espagnols, qui avaient perdu leur travail dans leurs sociétés en faillite, avaient introduit une demande (infructueuse) de visa d’entrée en Algérie. Ils caressaient l’espoir de dégoter du travail au sein des entreprises espagnoles installées en Algérie, particulièrement à Oran.

Je me demande sérieusement que peuvent se raconter des “Harraguas” qui se croisent en haute mer!!

Sans commentaires…

djillali@bel-abbes.info


le 19 avril 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 avril 2012

8 Commentaires pour “«DE LA VIOLENCE AUX HARRAGAS ESPAGNOLS »”

  1. kadi

    L’algerie devrais ces jours-çi construire un mur de lamentations pour les nostalgiques de SAID-SAMEDI et les reveurs d’un eventuel printemps arabe alors que nous allons celebrer le printemps algérien.Bouteflika est toyujours là et les tayabeths aussi et le match continu..Pour les vainqueurs une orange juteuse pour les vaincus….le mur des lamentations.vive le changement vive les legilatives vive le 1er novembre 54 bis et vive la 2eme republique.rangez votre amertume et vos epees l’algerie est toujours debout avec ses jeunes entoures de ses veillards

    • epsilone

      Bonjour Mr KADI, comme vous dites l’Algerie est debout grâce à tous ses enfants, mais ce que nous comprenons pas ce sont toujours les mêmes qui rôdent depuis des années je vais vous donner un exemple nous connaissons une personne qui a été président d’ApW,SENATEUR,et le revoilà candidat pour être député! pourquoi toujours les mêmes qui veulent se positioner en tête de liste c’est affreux c’est pour les 30.000.000 ou c’est pour nos beaux yeux .Je vous dis pour cette personne je suis écoeurée car il nous a pris notre logement car il était l’ami d’un grand Manitou pour l’acheter (c’est un jour inoubliable) il a fait pleurer mes enfants c’était une pure Horgra , personnellement je ne voterai jamais pour une personne pareille.Respectueusement
      Mme EPSILONE

      • Moudjahed

        salem et bsr madame ,
        matinou ou pas ? cé un minable vendu et le logement qu’il vous a pris il ne va pas l’emporter avec lui .
        Tout ce beau monde de parjureurs (chouhada ZOR) n’aura que qq mettre sur terre pour les enterrer .
        La terre !
        Seule celle ci ? assouvit leur avidité et écrase leur orgueil . pour les gloutons et les assoiffés de pouvoir , une poignée de sable suffit pour rassasier .

        La farce électorale suit son chemin sous l’oeil vague et sénil d’un “homme vitrine” qui détient entre ses mains tremblantes tous les pouvoirs vitaux de l’état fantoche , fondé sur les dépouilles des martyrs et l’honneur de leurs veuves depuis 1962 .

        L’ALN historique fut décapitée et le FLN historique détourné ouvrant la voie à tous les opportunistes venant d’ailleurs (suivez mon regard !)
        Donc ! ne point s’étonner !
        Il faut juste remettre sa cause à dieu tout puissant qui un jour sa justice régneras .
        Pour revenir à notre sujet , je dirais ceci !
        A quoi bon gaspiller les deniers du peuple pour la galerie internationale puisque vous maintenez que la souveraineté est entre vos mains et que la situation est dangereuse et que le pays est en péril , “thèmes” que vous proférez à l’intention des boycotteurs .
        Prenez vos responsabilités et faites sauter ces fusibles .
        Un président “d’un tiers” dont le mandat expire en 2014 et une inutile assemblée “croupion” susceptible de dérives meurtrières pour vous ( l’aplication de la charia ! que vous craignez ).
        Vous qui êtes toujours les artisans des coup d’état militaires (1965 et 1991 )et scientifiques légendaires depuis 1989 ? un de plus sauveras l’Algérie car toute autre chose n’est que perte de temps et ajournement de la solution .
        ALLAH yarham chouhada
        tahia el jazaiir

        • Moudjahed

          Une parodie d’élections

          à condamner, à boycotter et à en refuser les résultats

          Dans les pays libres, les élections sont l’expression de la volonté du peuple, alors que dans nos pays arabes, elles consacrent le despotisme et la corruption.

          Elles contribuent à renforcer le sentiment de désespoir chez la population qui observe que l’imposture se renouvelle à chaque rendez-vous électoral dans une médiocre manifestation au mépris de l’intelligence du peuple algérien .
          Pour qui nous prennent ils ???
          nous sommes juste musulmans et pacifistes amoureux de notre patrie .

          Dans ce contexte, sont organisées en Algérie les dites élections législatives , un processus folklorique dont l’issue est connue d’avance, après la violation de la Constitution, afin de permettre à celui que les généraux ont mis à la tête de l’État de s’y maintenir à vie.

          Dommage ! on ne peut tout contrôler ?

          LE PRINTEMPS ARABE dévoyé ou le matin islamique appuyé par les sionistes du lobby mondial du complexe militaro financier et ses connexions maffieuses internationales?

          Ou la santé ?

          les clans militaires et civils ont en fait de la corruption, sous toutes ses formes, le moyen d’accumuler richesse et influence.

          M. Bouteflika a reconnu qu’il s’était « trompé de chemin » et que toutes ses politiques avaient « échoué ».
          Malgré cette affirmation, on veut renouveler la politique de l’échec.

          Il ne fait aucun doute que ces politiques stériles et vouées à l’échec n’ont fait que démolir la vie la majorité des citoyens et noyer l’Algérie dans un chaos croissant.

          Je considère que la mascarade comme un non événement, et voit qu’il est du devoir de tous de la condamner, de la boycotter et de refuser ses résultats.
          chacun est comptable devant dieu et devant le serment à nos martyrs .

          Il faut un changement radical et global qui sauvera la patrie de la destruction continue pratiquée par les clans qui ont confisqué la volonté populaire.

        • epsilone

          Bonjour Moudjahed et merci d’avoir lu mon commentaire , comme il y a un bon Dieu le Manitou a fait de la prison,le senateur a occupé l’appartement et en ai ressorti avec ses valises il n’a pas réussi à l’acquérir vu que l’histoire a fait un grand boum. Ce logement reste tjs fermé car tout le monde a su qu’il nous l’ont pris pour l’acheter et le revendre. Certains élus font la pluie et le beau temps mais ne savent pas qu’en face d’eux il existe des gens honnêtes, honorables des gens de très grande famille qui qui résistent et que leur honneur passe avant l’argent et tout ce qui est mal acquis et sale.Bonne journée Moudjahed

  2. Mijo

    Salut!
    bonne lecture???!!!

    Des harragaS espagnols appréhendés à Oran

    Qui l’eût cru ?
    Par : REGUIEG-ISSAAD. K.
    L’information est de taille et ne passe pas inaperçue puisqu’il s’agit de harragas… espagnols qui ont été récemment appréhendés par les gardes-côtes algériens de la façade maritime ouest.
    La crise économique mondiale qui frappe de plein fouet l’Espagne et certains pays européens a donné des idées à un groupe de quatre jeunes espagnols de chercher du travail sur les terres africaines. Et quoi de plus naturel que de tenter la traversée de la mer à contresens par ces mêmes jeunes qui n’ont pas réussi à obtenir le visa algérien.
    C’est sur une embarcation que les harragas espagnols ont été interceptés, alors qu’ils tentaient de fouler le sol algérien. Ces jeunes ont été attirés par les débouchés de travail compte tenu de la présence à Oran de nombreuses sociétés espagnoles. Notre source affirme que les jeunes Espagnols, qui avaient perdu leur travail dans leurs sociétés en faillite, avaient introduit une demande (infructueuse) de visa d’entrée en Algérie.
    Ils caressaient l’espoir de dégoter du travail au sein des entreprises espagnoles installées en Algérie, particulièrement à Oran, ajoute-t-on de même source. Cette dernière précise que les jeunes Espagnols appréhendés seront renvoyés dans leur pays d’origine.

  3. hakim

    La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui.L’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits.Où sont nos droits fondamentaux? liberté d’expression?Les garanties de l’Etat de droit il s’agit là de principes qui doivent dicter toute l’activité de la société.Or l’Etat est le garant du respect des droits fondamentaux.Ainsi alors que tout être humain est dit libre,qu’il doit bénéficier de la liberté personnelle et donc du droit d’aller et de venir comme bon lui semble.l’Etat nous imposent des restrictions comme par exemple obliger les nationaux de changer des devises quand on rentre au pays mais nos devises font le chemin inverse par nos déspotes,par peur que la roue tourne au moins ils trouveront un compte confortable le jour de la fuite,leurs enfants sont dans des écoles privées,pendant que d’autres bougres font la travesée à l’huile de coudes avec l’espoir de trouver l’eldorado dans d’autres cieux,malheur à eux à peine ils mettent les pieds sur cette soi-disant terre promise les pandores les accueillent à bras ouverts direction les geoles certes très confortables,mais c’est le retour de la médaille,étant donné qu’ils n’ont pas de papiers officieles et c’est là ou le bàs blesse ils leur restent comme outils,braquages,vols à mains armées,éffractions brigandages dealer de la drogue avec nos voisins sub-sahariens qui se trouvent à la même enseigne.L’ironie du sort nos autorités leurs refusent des documents pour qu’on les refoulent quelles belles images donnent-on au monde occidental y’a pas un jour où ils n’y a pas des articles des faits-divers concernant des maghrébins.Beaucoup de tunisiens se trouvent dans la même galère mais se font passer pour des algériens.
    Ce qui nous manquent.Droit à des conditions minimales d’existence
    Droit àun enseignement de base vue de ce qui se passe dans nos(Universités)
    Droit de grève
    Assistance juridique gratuite
    droit d’initiative
    Droit de référendum
    Droit d’élire et d’être élu
    principe d’égalité
    interdiction de l’arbitraire
    Protection de la bonne foi
    Droit à la vie
    Interdiction de la torture
    droit de pétition
    mais là laissez-moi rêvé.

  4. meiden tahrir

    Mon cher djillali, que faut-il s’attendre de ce pouvoir et état algérien ? rien rien et rien trois fois rien ,comme le dit leur grand manitou , ceux sont tous des gens âgés, bon à rien et lorsqu’on devient âgé, on a tendance à parler, parler et parler !! du passé et oublier le présent et le futur et c’est ce qui se passe avec nos gouvernants et à commencer par Bouteflika qui a voulu être un président entier et s’est entouré des vieillards pour être jeune et maintenant lorsqu’il constate une colère de la rue malgré les stocks d’argent de l’ansej qu’il a autorisé pour couvrir la colère de ces jeunes, il essaye de nous tromper maintenant en disant ceux sont les élus locaux qui n’ont pas fait leur boulots et toi en tant qu’élu N° 1 , as tu fait ton boulot de président convenablement ? Khelill trois milliards de dollars et les autres , La corruption bat son plein dans tous les milieux ; attention ca restera dans l’histoire et les mémoires, votre troisième mandat a été falsifié par belkhadem, il est le plus fort, ce belkhadem plus fort que vous M. bouteflika car il t’a eu . Ce troisième mandat restera gravé dans les mémoires et l’histoire Algérienne.C’est une page d’histoire qu’il ne faut jamais oublier , la corruption, la mal vie , la hoggra , alors qu’on nous taxe d’être un pays riche mais où est cette richesse ? lorsqu’on voit des citoyens manger des poubelles. Ou bien on gère un pays ou bien on démissionne comme les grands, Zeroual était un grand! il a démissionné sans baïonnette ni coup d’état, il a simplement quitter ce système qui était devenu ingérable.
    Sans Nezzar et ses complices militaires, Fakhamathou ne serait jamais là . Nezzar est aussi complice sur ce que nous endurons car il est responsable de la venue de bouteflika au pays et au gouvernement lui qui était homme propre soi-disant.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00