Chronique du jeudi : JE NE SUIS NI DE TIZI OUZOU NI DE BEJAIA, MAIS JE SUIS BERBÈRE AMAZIGH,

Jadis, quand Tarik Ibn Ziad, le grand Guerrier Musulman, et non moins Amazigh jusqu’au bout des ongles, envahit sans peur et sans reproches la Péninsule Ibérique, on lui attribua la fameuse tirade à l’encontre de ses troupes après avoir brûlé les embarcations sur la côte de Gibraltar : «l’ennemi est devant, la mer derrière!» Alors qu’il ne savait même pas parler arabe selon certains, ce qui n’empêcha nullement les manuels de mettre en exergue les prouesses et la bravoure du soldat Bédouin. Cependant, il se trouve beaucoup d’Algériens qui revendiquent une écriture corrigée, vraie et dénuée de toute falsification de l’Histoire, mais seulement de leur point de vue. Quand on parle de l’Histoire, il faut d’abord admettre que c’est la garante de notre identité. Pour ce faire, il faut éviter de tomber dans le même piège que celui de ceux qui veulent réduire le Pays à une origine exclusivement «arabe».

En effet, de quel droit, sur quels attributs Historiques, ose-t-on aujourd’hui réduire l’Amazighité à une région à consonance plutôt «arabe» si l’on se fie à son nom? La Kabylie vient du mot arabe «Kaba’il» pluriel de «Kabila» soit «tribus».

La Numidie dont fait partie l’Algérie, est ancestralement Amazigh. Lors des différentes invasions et notamment «arabe», le relief géographique a joué un rôle prépondérant. Ainsi, dans la région dénommée Kabylie, au relief très accidenté, composé de montagnes, djebel et forêts, a provoqué le repli des autochtones vers ces zones inaccessibles, à chaque invasion, ce qui a permis de sauvegarder la langue et la culture, à l’instar du Sahara où les Fiers Touaregs, ces autres Berbères ont survécu, et du Monts des Aurès où les Braves Chaouias ont gardé leur langue également. C’est le cas aussi du Rif Marocain. Ce ne fut malheureusement pas le cas des autres régions de la Numidie, dont l’actuelle Oranie, centre et Est du Pays, où l’étende des plaines et des M’latas ont contraint les populations autochtones au brassage avec les «colonisateurs» Romains, Arabes, Turcs, Espagnols…. La religion «importée» par les «Arabes » joua un rôle prépondérant dans l’ «oubli» de la langue maternelle, au profit de l’arabe, parce que langue du Saint Coran.

Alors, ce n’est pas pour cette unique raison que l’on doit sacrifier Syphax, Kahina, Tin Hinan, Robba…. qui n’ont aucun rapport avec l’actuelle Kabylie qui ose s’approprier l’identité de tout un Peuple comme d’autres veulent s’approprier une «Religion» pour dominer le reste… Le Terrorisme est le même, c’est la forme qui est différente!
Cette attitude – volontaire ou héritée du colonialisme – est responsable de la volonté de vouloir «minoriser» une population qui représente la quasi-totalité du Pays. Si l’on doit revendiquer son Amazghité, c’est tout le Peuple qui doit le faire, s’il faut réapprendre notre langue maternelle nous le ferons, mais  comme nous avons dénié le droit de s’approprier Dieu par certains, nous dénierons le droit à quiconque de vouloir s’approprier l’exclusivité de notre  identité, et surtout d’en faire une arme contre le  Peuple.

Le débat – le vrai – mérite d’être ouvert.

En attendant, permettez-moi d’entreprendre mon péril à partir de Beni Snous, traverser Chetouane, Ain Thamouchent, Tademaït, Zegla, Timdanine, avant d’arriver à M’Cid majestueux au pied de Djebel Robba, pour déguster mon cocktail de fruits secs préparé à l’occasion de Yanayer, accompagné d’un succulent «Cherchem.» Comme un authentique Berbère, loin de la Kabylie !

djillali@bel-abbes.info


le 05 janvier 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.

7 Commentaires pour “Chronique du jeudi : JE NE SUIS NI DE TIZI OUZOU NI DE BEJAIA, MAIS JE SUIS BERBÈRE AMAZIGH,”

Les commentaires sont fermés

Les Archives de Bel-Abbes.info

Archives

mai 2017
D L M M J V S
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Visites :

  • 12 032
  • 12 046

TRAIN

وصوول اقلاع
ORAN - SBA

07h35 08h58 (*)
12h50 14h05 (*)
15h20 16h30 (**)
16h30 17h45 (*)
17h15 18h25
19h40 20h50(***)
22h30 23h40(****)
(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar (sam,lun,mer)
SBA - ORAN
06h15 07h31

06h50 08h09
11h30 12h49
16h30 18h57
ORAN ALGER
06h25 12h00
08h00 12h30(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 12h00
08h00 12h30(*)
12h30 18h36
15h00 19h0(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 05h50
22h30 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h00 04h50
22h00 7h16 (Sam,lun,mer)