Chronique du jeudi : NOTION DE «OULD BLED»: PROVINCIAL ET FIER DE L’ETRE !

Un jour quelqu’un m’avait dit : «Non, tu n’es pas un 22, tu es un 22 et demi
Pas plus tard qu’il y a quelques jours, alors que je m’arrêtais au niveau d’un feu rouge à la périphérie de la ville, mon fils qui était près de moi m’apostropha : «Pourquoi tu t’arrêtes?»  «Mais, tu ne vois pas qu’il y a un feu rouge?»  Répondis-je. «Oui, mais il n’y a personne!»   «La loi ne dis pas que quand il n’y a personne, on peut passer, mon fils!» «Papa, il n’y a que les «aroubias» qui s’arrêtent  à ce feu!» (sic) «Oui, mon fils, mais n’oublie surtout pas que si tu te prends pour un «ould bled d’origine”, ton géniteur est un authentique  Aroubi » 

Bon, il est vrai que je ne suis pas né à Sidi-Bel-Abbès, encore moins mon père. Tous les deux ainsi que mes aïeux, sommes nés à Sfisef. Je suis donc un «Aroubi» qui a débarqué en ville avec ces «bouseux» qui n’ont aucune éducation. Bon, si je n’ai aucune explication pour moi et encore moins pour mon père, par contre mon grand-père qui selon son extrait de naissance était âgé de 25 ans en 1875, n’aurait pas pu naître à Sidi-Bel-Abbès, même s’il l’avait voulu, pour la simple raison que cette Cité n’existait pas encore ! Et là, je commence à avoir des questionnements sur l’origine de tous ces braves citadins qui se revendiquent fièrement «ouled bled» civilisés.

Pour ne pas être injuste, tenons-nous à leur propre témoignage. Selon eux donc, ils sont tous originaires des Amarnas, Tessala, Sehala, Sidi-Ali-Benyoub, Ainsi que toutes les localités limitrophes qui ont une Histoire à la différence de la Ville qui n’en n’a aucune! Y compris, Sfisef, Ben Badis et Télagh. Donc, eux aussi sont des «Aroubis» si l’on tient compte de leur définition du concept de «Ould bled» Au finish, les Seuls Citadins «Ouled Bled» seraient donc,  les natifs de Sidi-Bel-Abbès et dont les Aïeux viennent des villes Historiques, à l’image de Tlemcen et Oran, ainsi que des descendants juifs islamisés et Turcs !

Mais une incohérence me taraude l’esprit: Comment se fait-il que cette ville qui était à l’indépendance habitée exclusivement par les «aroubis» des douars limitrophes, était une ville propre, coquette et souriante. Une ville qui avait une dizaine de Cinémas, une animation théâtrale et culturelle riche et variée, qui avait plusieurs groupes musicaux. Elle avait aussi une belle équipe de Football qui s’appelait aussi USMBA mais qui avait le Handball en plus. En somme, une ville qui vivait dans le bonheur total ! Elle avait des habitants qui ne savaient pas jeter les ordures dans la rue, qui ne savaient pas harceler les filles à vélo, qui allaient au cinéma «Le Versailles» en couple et organisaient des “boums”. À la mythique «Place Carnot» il n’y avait aucune «médisance» mais une rencontre les Samedis soir et dimanche pour la fameuse tournée des “Grands Ducs”. Les jeunes n’avaient pas pour idoles Ronaldo et Messi au point de s’entre-tuer, mais plutôt Lalmas, Ammar, Salhi, Henia, Fréha et autres Lamdjadani, Belkadji et Dahmane le «Chauve». Ils adoraient les «Aigles Noirs» et Kateb Yacine. Leurs artistes préférés  était Frih KHODA et ABDELLAOUI Cheikh.  Ils allaient à la Cinémathèque et participaient à Radio Crochet. Quand ils avaient besoin de rêver, il pensait à Che Guevara, Nasser et Chou en Laï, aux Beatles

Non! Il ne s’agit pas d’une bagarre entre «Aroubis» et «citadins» ni entre «ouled bled» et «envahisseurs».Il s’agit juste d’un amalgame entretenu depuis la colonisation pour pérenniser le principe de «diviser pour régner». Cette philosophie est l’inspiration d’un racisme primaire, beaucoup plus nocif que le racisme tel que défini par Larousse ou le Petit Robert.

La déliquescence de la société est imputable à deux phénomènes essentiels : La démission de la Famille et la dépravation de l’école. De notre temps,  tous les «Aroubis» apprenait à l’école le respect du voisin et des personnes âgés, à traverser au niveau des passages cloutés, à ne pas jeter les ordures et encore moins le pain,  à dire bonjour et merci selon les cas, à respecter son maître d’école ainsi que toutes les notions d’éducation nécessaires à l’épanouissement des enfants dans une harmonie totale.

Voilà pourquoi, il faisait bon de vivre à Sidi-Bel-Abbès. Voilà pourquoi, il faisait bon de vivre en Algérie.
Présentement, dans toutes les villes du Pays, c’est le même refrain: La déchéance est due à ces envahisseurs qui descendent des montagnes avec leur bouse pour salir la ville et importuner ces paisibles Citadins. Haro sur les «Aroubias» ! Alors que fondamentalement, il n’y a ni «Aroubi» ni «Citadin» mais plutôt des «Ruraux» et des «Provinciaux»

Alors, de grâce et sans douter de la naïve réflexion au demeurant – disons – involontaire, espérons que le débat soit désormais réorienté vers son véritable thème : comment rééduquer notre «Peuple» ! Car si l’on persiste à maintenir cette réflexion, alors: «Oui, je suis un «Aroubi» et fier de l’être ! Mais un “Aroubi” qui aime Sidi-Bel-abbès parce qu’elle l’a accueilli, lui a donné un gîte et de beaux enfants….. Un “Aroubi” qui quand il mange un bonbon dans son véhicule garde le petit emballage dans la poche de son veston jusqu’à sa descente pour le mettre dans une poubelle, alors qu’il peste contre ce “citadin-rural” qui jette une canette de bière vide de la fenêtre de sa Mercedes, qu’il ouvre  subrepticement…

Un Provincial qui s’assume!

 

Djillali@bel-abbes.info

 

13 juillet 2017

le 13 juillet 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 juillet 2017

33 Commentaires pour “Chronique du jeudi : NOTION DE «OULD BLED»: PROVINCIAL ET FIER DE L’ETRE !”

  1. Dieu merci vous n étiez pas américains car avec vous Obama serait jamais président. des. USA .
    OBAMA,AFRICAIN,DE PERE MUSULMAN EST ÉLU PRÉSIDENT PAR UN ÉLECTORAT A MAJORITAIREMENT IRLANDAISE ET HISPANIQUE .Lire la suite …

  2. On est tous Algeriens, les soit disant “Ouled Bled” sont issus de Villages environnant. c’est dans les Villages qu’on a garde les bonnes traditions, j’aimerai bien un jour habiter a Sidi Lahcen, Sidi Brahim, Sidi Ali Benyoub ou Lamtar etc…

  3. Incorruptible

    En lisant votre billet, M. Djillali, franchement ça ma fait mal , je n’y jamais cru qu’un jour, vous le chroniqueur depuis longtemps à BAI, surtout l’intellect de la ville et peu importe votre origine, allait évoquer cette notion chère aux bel-abbesiens de Ouled bled et Aroubi qu’on ne trouve nul part ailleurs sauf à SBA. Vous voilà revenu à des notions du colonialisme , sinon à des réflexions de cinglés ou d’ignares . Non non Monsieur Djillali , peut etre fallait il parler de l’histoire de la création des quartiers de la ville ou de leurs premiers habitants qui étaient considérés comme indigènes pas des aroubis et donc étaient interdit de circuler dans cette ville. Vous savez bien que ceux qui évoquent ces notions sont eux même d’origine étrangère à la ville et il est connu que ce sont ceux qui étaient mal traités ou ont subi la persécution ou l’indifférence dans leur enfance , essayent de le répercuter à l’age adulte. Pour ce qui concerne la propreté et l’éducation, remarquer que tous les villages de la wilaya étaient propres. Personnellement , j’aimerai bien connaître la réflexion d’un sfisfi qui a vu sa ville se dégrader après le départ des colons, va-t-il l’amputer au aroubi venu de mcid ou shamda ? Et que dira l’habitant de Boukanéfis, une ville qui brillait par ses jardins et allées parsemées de roses ressemble maintenant à des ruines ?
    Parfois ce phénomène est propre à l’homme qui devient raciste des l’age où il commence à avoir des images de son enfance. Regardez par exemple, le président Trump des états unis, lui-même fils d’un émigré veut se débarrasser des 8 millions d’émigrés qui n’ont pas eu la chance comme lui d’acquérir la carte de séjour. Manque de chance peur eux ils allaient presque acquérir leur statut sans le décès du neuvième membre d’une commission créée par OBAMA et qui a laissé le vote de cette résolution départagée 4 à 4 voix jusqu’à l’arrivée de ce président imprévisible.En France, Marine le Pen, d’origine grecque ne veut plus d’étranger en France.
    Ici à Sidi Bel Abbès , les pseudos Ouled El Bled n’étaient pas encore nés, lorsque la ville fut construite et leur aïeuls se confondaient avec les berbères de la région dont l’un d’eux, un jour m’a soufflé à l’oreille : Viendra le jour où on vous chassera de notre pays car vous l’avez envahi vous les yemenites avec la bénédiction des Turques” . Voilà la nouvelle version des ouled bleds de tanezara, bedeau, teghalimet etc…
    A sidi Bel Abbès, les autres pseudos ouled Bled, “Rahou” (Ils sont partis) en 1962 ,et c’est leur parent et légionnaires qui ont bati Sidi Bel Abbes, la seule ville coloniale en Algérie , où on continue de subir les séquelles de cette longue mise à l’écart de nos parents.
    Amicalement !

  4. chez nous ont helmnah y seli sebekna lahcira

  5. Ce n’est pas Napoléon sui à construit SBA. Histoire à revoir

  6. Merci mon frère pour ce judicieux constat.En 1967 Sidi Bel Abbes avait même une équipe de rugby

  7. le problème est un problème d’éducation et de gestion il n’est pas question d’arrivistes ou de oued el bled on est mal éduqués avec de mauvais gestionnaires dans nos communes.

  8. Merci pour cette approche qui ne souffre d’aucune ambiguïté. Je salue donc le ouroubi ould elbled qui a osé pour une fois remettre les pendules à l’heure pour certains autres ouled bled qui ignorent la réalité historique de sba. Merci.

  9. Elli yagress ma yaghress ( l’éleveur pasteur ne sera jamais horticulteur )

  10. Merci Mr Djilali pour cette article trés explicite sur OULDBLAD dont je vais pas m’etaler …ce qui m’a ebahi c’est ta mémoire qui est restée intacte ,tu as reveillé en moi les demons de la nostalgie……Lire la suite …

  11. Sofiene Bendouina toi et moi nous venons du sud mais nous avons un comportement citadin . Je parle de comportement et non d’origine

  12. je conçoit très mal que ton mérite se limite à être né ici, ou que tes ancêtres sont venus ici avant les autres ..

  13. Oui mais tu oublie mr béndouina Muhammed tarik que sba est une ville militaire coloniale construite par Napoléon 3, donc El n’existait pas avant do’c ould El bled c bien El Far, moi je ss fier d’avoirgrandis ds un village comme Ain El berLire la suite …

  14. Merci,c’est un sujet qui nous taraude tous l’esprit.

  15. Correction du commentaire jules blanc .(Même si leurs parents sont nés dans des douars).

  16. Il y’a une part de vérité. Mais il y’a des gens qui sont nés à bel abbés en 1900 et bien avant même qui ne sont ni d’oran ni de tlemcen mais des localités très proche de sba.Lire la suite …

  17. Pour habiter une ville faut avoir le comportement d’un citadin ca na rien n’avoir avec l’origine c’est une question de comportement alors oui 22 pour ouled el bled et 22 virgule pour ceux qui ne veulent pas aprendre a etre de bon citadins

  18. C’est un constat on ne peut plus logique.Ajoutez a cela le manque d’autorite ainsi que l’inexistence des services publics.Allez a la Mairie pour chercher un extrait de naissance et vous vous croirez dans une foire.Lire la suite …

  19. merci pour cette article qui reflete la réalité que nous vivions actuellement

  20. Merci ,je l’est lu et relu,,, une approche logique ,réaliste le plus important c’est qu’ont sache vivre et préserver notre ville

Les commentaires sont fermés

Les Archives de Bel-Abbes.info

Visites :

  • 3 450
  • 6 270

TRAIN

Départ - Arrivée
ORAN - SBA

07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
15h20 - 16h30 (**)
16h30 - 17h45 (*)
17h15 - 18h25
19h40 - 20h50(***)
22h30 - 23h40(****)
(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar (sam,lun,mer)

SBA - ORAN
06h15 - 07h31

06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00(*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 18h36
15h00 - 19h0(*)
(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57

ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 - 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)