LES QUATRES PORTES DE SIDI BEL-ABBES !

Sidi Bel Abbés n’est pas une “Terra-nullus”, une création ex-nihilo de la colonisation. La présence de l’homme est attestée dans la plaine de la Mekkera depuis l’âge des métaux. La toponymie locale à consonance berbère (Tiliouine, Magramen…) les sites romains (Astacilys..) montrent l’importance de la région durant l’antiquité Du 13ème siècle à 1830, l’histoire de la région se confond avec celle des Béni-Amer qui s’installent dans la plaine. C’est ainsi qu’au 14ème siècle, la zone de Bel-Abbes est occupée par les Béni Ameur qui étaient divisées en trois familles : Amarnas, Hazedj et Sidi-Brahim. C’est en 1843 que le général Bedeau construisit une redoute sur la rive droite de la Mékerra en face de la Kouba de Sidi-Bel-Abbes, pour contenir la puissante confédération des Béni Ameur qui tentèrent un courageux soulèvement en 1845, après lequel ils furent expulsés de leur territoire. Sidi-Bel-Abbes fut construite par l’occupant sur un plan en damier dans une enceinte rectangulaire, percée de quatre portes, indiquant les points cardinaux.Les photos ci contre montrent clairement les quatre portes de la ville coloniale (la première en haut c’est la porte d’Oran, elle était située dans les glacis nord , la deuxième porte du sud appelée communément bab Dhaya protégeait les colons des incursions des Beni Ameurs, elle se trouvait aux environs du commissariat centrale, la troisième celle de Mascara juste à coté du ptit Vichy et boulevard Zabana et enfin la quatrième la porte de Tlemcen était utilisée par les légionnaires pour les exercices puisque situé a proximité de leur caserne au niveau du garden. Mais l’histoire des Beni Ameurs est présente dans toutes les résistances à l’occupation étrangère (contre les Espagnols, puis contre les Français). Le 19ème siècle est celui de la dépossession, de la misère et de la pauvreté. Le passage de l’Emir-Khaled à Sidi Bel Abbés en 1921 annonce la reprise historique. Malgré l’emprise de la grosse colonisation, la ville arabe se développe, l’élite déploie une activité politique, commerciale et sportive importante. La guerre de libération commence dès l’automne 1955. Attentats, embuscades et grandes batailles vont se succéder dans ce qui va être la zone V de la wilaya V.La répression est dure d’autant qu’elle est l’œuvre de la tristement célèbre légion étrangère.

porte d'oran

La porte d’Oran

porte de Mascara

La porte de Mascara

porte de Tlemcen

La porte de Tlemcen

porte de Dhaya

La porte de Dhaya

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00
Designed by Miraget & trouver email entreprise & Free Email Finder