Des enfants Algériens parmi les victimes de Nice (France)

Il s’agit de deux enfants qui se baladaient en compagnie de leur proche dans cette grande allée du front de mer appelée communément “la promenade des Anglais”. Comme la plupart des 84 autres victimes écrasées ou atteintes mortellement par le camion “fou” lancé à vive allure par ce sinistre individu “sans foi ni loi” qu’on désigne déjà schizophrénique, les deux enfants ont succombé comme a été touchée mortellement aussi une sexagénaire de Constantine en visite familiale chez ses proches de Nice.Sur les 84 personnes tuées, 10 sont des enfants ou des adolescents, a affirmé ce vendredi le procureur de Paris dans cet attentat de Nice dont le mode opératoire ressemblent à ceux subis en Algérie durant la décennie noire lorsque des cocote-ciments bourrées d’explosifs et d’objets tranchants ou pointus sont lancées devant des édifices publics pour faire un maximum de perte. L’on se rappelle ici à Sidi Bel Abbès , lorsque un camion bourré d’explosif en 1995 qui a été lâché depuis le pont de la gare et s’est immobilisé devant le CEM Ibn Zeidou qui abritait les forces de sécurité avant d’exploser faisant d’énormes dégâts matériels aux immeubles voisins et le CEM en question d’ailleurs qui a été reconstruit en bibliothèque municipale. Aujourd’hui , pour indiquer une adresse dans cette rue , le terme “Bombe” revient toujours lorsqu’on cite cet endroit.

16 juillet 2016

le 16 juillet 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 juillet 2016

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 456
  • 4 840