GÉRER SANS L’ÉTAT ET SANS INSTITUTIONS CONTRAIGNANTES NE PEUT ÊTRE UNE ALTERNATIVE SALUTAIRE (Part III et fin)

Comment construire le pays ?

Le peuple algérien aspire à contribuer à construire à sa manière le pays, son pays et sa société, le choix d’un président programme doit se  confondre avec  le choix d’un projet de société, d’un mode de gouvernance, d’un type de régime et  d’un style du pouvoir, car un président de façade qui ne sait pas voir, ni regarder, ni écouter ne peut pas avoir une tête pour gouverner, il ne ferait que renforcer la crise et les élections aussi transparentes qu’elles soient elle, avec des résultats incontestables risquent d’être une tactique sous traitée d’un nouvel « feed back ».

Il est clair et vrai  que le peuple ne se contente pas uniquement  de voir les prédateurs jetés en prison en guise de soit disant de petites réformettes sans pour cela toucher aux mauvaises structures injustes  mises en place et les conditions maintenues qui   ont permis de piller facilement le pays .  La constance ne doit pas être confondue avec le piétinement et la paralysée et surtout le maintien des privilèges acquis indument par les anciens tenant du pouvoir et leurs acolytes du système.

Le chaos ajouté aux diverses crises économiques sociales et culturelles et que chacun soit amené à chercher comment subvenir à ses besoins si l’état s’effondre.

Le mouvement risque d’être infiltrer par des forces étrangères ou plutôt exogènes via des larbins, le voisinage n’est pas innocent et la vigilance doit être de mise ainsi le débat et le dialogue doit être instauré pour mettre à l’ écart les  inopportuns et les intrus.

Pour être  bien sincère et franc  à la fois  suite à ma modeste contribution  avec le « hirak » que je soutiens et sans prendre part au jeu politicien, les présidentielles restent la clé de la solution unique car l’urne est le symbole de la démocratie.

  En effet , le jugement  des faits délictueux, ensuite  ce balayage ou nettoyage ne se fait pas  d’un jour ou l’ autre comme un coup d’état , il faut du temps pour cette entreprise  de grande envergure ; des dossiers lourds nécessitent des investigations, des enquêtes, des appréciations, des pré-jugements une nouvelle culture de sanction qui peuvent prendre du temps vu l’ ampleur des dégâts   et la consistance des dossiersCes actions positives ont été réalisées par la force du « hirak » du 22/02/2019 ceux qui ont foulé le sol des rues du bled par conséquent la responsabilité du « hirak » est de préserver les actions  réalisées par le mouvement jusqu’à aujourd’hui, ils vont dans l intérêt du peuple. Le « hirak » a pu malgré son endurance imposé au gouvernement la conception et la démarche pour  mettre fin au système ancien ou la gabegie, corruption, malversation’, la bureaucratie,’ le clientélisme, népotisme, despotisme ne trouvent plus de place dans le quotidien  sociétal du lambda algérien. Dans l immédiat, la  construction de l’ état de droit prendrait son chemin pour une évolution sociétale qui prend en charge les aspirations sincères du peuple en conformité avec la justice, la démocratie et l’ équité dans la répartition des richesses et le retour des échelles de valeur  ou  l’égalité des chance soit de mise.

Malheureusement personne ne souligne et n’explique profondément les aspects positifs aux gens pas même les manifestant, ni ceux qui prétendent diriger le mouvement sauf la presse et les slogans qui s’orientent vers une optique propre a eux sans pour autant   éviter de « chauviniser » les états de faits.

« Gouverner doit proportionner la dépense à la recette et non la recette à la dépense » »

Le mouvement populaire n’a pas donné l’écho pour parvenir à imposer a un prétendu gouvernement non admissible vis-à-vis du « hirak », car  la formation d’un budget national permet avant tout de faire fonctionner  l’état et  relancer l’activité économique que personne ne sous estime, du moment que cela touche le quotidien de l’algérien. Un budget non établit a des conséquences fâcheuses et risque de compromettre   tout un exercice de l’année dans un désordre sans pareil, ce  qui mettra la situation financière de l’état dans une situation de non droit et donc une paralysée totale des finances publiques.

Le « hirak » avec toute la pression de son mouvement n’a pas pu déblayer des représentants capable de véhiculer le message en question contenant la liste de reformes du « hirak »  pour contrer celle du gouvernement.

.

Une feuille de route importante étant utile, nécessaire  et sans précédent au moins elle pourrait satisfaire en 1er les revendications  les plus importantes même si cela reste en deca des aspirations des atteintes et de l’espérance mais c’est un 1er pas important.

D un coté, on demande que tous quittent le champ politique sans aucune perspective en vue ; car neutraliser l’ état et l armée   en dehors de la règle de droit, livre le pays vers  l’ inconnu ,que le peuple ne peut admettre  et risque ce dernier de payer la facture très chère .la démocratie,  c’est le principe de l’ urne  ou jailli le pouvoir  alors que la cooptation ne peut que pérenniser  encore  cette mauvaise situation de non droit.

Le mouvement a donné l’opportunité à tous de s’exprimer et de dire ce qu’ils veulent  sans prêcher des insultes et des injures, les invectives ne sont pas spontanés parfois mais délibérées pour que les forces cachées à l’intérieur de ce mouvement. Les insultes les plus offensantes proférées contre les  responsables de l’armée pour blesser les partisans de l’institution sécuritaire et les inciter à pratiquer la violence heureusement le « hirak » ne s’est pas pris dans ce piège que certains voulaient.

Le mouvement a donné à tous l’occasion de venir s’exprimer et de parler de leurs souffrances et difficultés dans leur propre langage selon leurs propres mots et concepts. Essayant de compiler l’ ensemble des objectifs et revendications de ce mouvement, il faut bien- sur écouter le petit lambda Algérien ,les pauvres, les étudiants les chômeurs et les jeunes, il faut savoir compiler toutes les déclarations et définir les objectifs du mouvement ; car il s’agit de revendications sociales en premier lieu ayant trait à la qualité de la vie, aux souffrances, à la pauvreté du peuple, à la misère, à la santé, à l’ emploi,  à la propreté de l environnement ; se sont ces problèmes de notre quotidien  qui ornent notre mal-vie.

                    L’Algérie s’est exprimée le22 fevrier2019

Le plus important c’est que les gens se sont exprimés à travers toutes les villes et villages d’Algérie sans aucune crainte, sans aucun obstacle et sans aucune retenue, le risque du détournement de cette action coutera chère au pays.

  Cette placidité qui a éblouie et bouleversée le monde surtout ceux qui se prétendent plus démocrates que la démocratie. Ce mouvement avait crée une nouvelle atmosphère   qui ouvre la porte à toute les forces sérieuses et compétentes quelles soient presente au pouvoir  actuel ou ait les vocations a y faire partie à l’ avenir pourvu qu’elle ait les armes et forces du bien nécessaires pour  combattre la corruption, le clientélisme, le népotisme, le despotisme et assister au soulèvement de la classe  misérable.

L’APN pour se donner  un peu de sa crédibilité   avant sa dissolution ; il faut quelle vote une loi pour la récupération de tout l’argent pillé,  une loi sur la transparence  sur toutes les dépenses publiques depuis les années 1990.

« Le dialogue est un premier pas de résolution de la crise »

 Par ailleurs il faut davantage de dialogue et de débat afin de faire avancer le train des reformes surtout économiques la porte étant ouverte, les invitations doivent être ouvertes pour les manifestants au dialogue et même aux négociations

Quel horizon du mouvement, si le « hirak » refuse le dialogue car le danger provient du vide institutionnel qui est a prendre en considération. Ce qui avait été annoncé depuis des mois par l’Etat-major militaire est en train de se produire. Toutes les mises en garde de Gaid Salah contre le danger d’entraîner l’Algérie dans le Chaos, laisser les portes grandes ouvertes pour accueillir une révolution importée par un printemps arabe à l’image de ce qui se passe ailleurs, qui s’entretuent jusqu’à ce jour, ou trimballer le pays vers une autre guerre civile semblable à la décennie noire ou bien fabriquer une démocratie par la révolution de couleurs conceptualisée par la méthode BHL( Bernard Henri Levy)  pour  mieux y mettre au trône un Zigoto par cooptation, ceci  est en train de se manigancer par les ennemis de l’Algérie dans les rues algériennes  pour troubler la machine électorale , la  seule et unique solution pour sortir le pays de la crise.
i l est évident que   l’appel de laisser le choix aux urnes électorales pour décider du sort de l’Algérie n’a  pas été souscrit pour une certaine minorité qui se prétend avoir l’ aval du peuple parce qu’ elle alimente à partir de la rue les « Une » des medias, cette minorité a préféré prendre une autre voie non dévoilé mais très risquée car elle n’est balisée et sa démarche est controversée par une transition   qui n’a pas  un fondement démocratique, cette minorité veut forcer un chef d’Etat limité de prérogatives constitutionnels de prendre un chemin autre que les élections pour décider du sort de tout un peuple en plein évolution stratégique  dans les pays voisins, sous les  hordes terroristes , ces vautours qui guettent le moindre faux pas du pouvoir pour sauter sur l’Algérie :    
il est important de préserver la stabilité du pays par le biais d’une élection présidentielle pour préserver la stabilité du pays et élire un président qui aura le pouvoir légitime et prendre en charge les revendications du « hirak »  pour  entamer les reformes de sortie de la crise.

     « Attention aux faux pas, car un responsable qui n’a pas d’oreilles pour écouter n’a pas de tête pour gouverner »


Hélas, certains n’ont rien compris à 10 ans de guerre civile, 200 mille victimes et des milliers de milliards de dégâts , ils continuent à placer l’Algérie dans l’œil du cyclone en insistant à refuser la voie des urnes pour l’entraîner vers une autre  guerre en exploitant à fond la ficelle du » Hirak » .
 Les appels  pour  refus  du  scrutin montrent clairement que ces voix guidées par une main  non innocente venue de Londres, du Maroc, des pays du golfe et Paris : dénoncer et lutter pour l’élimination de toute légitimé existant e dans les institutions du pays même celle de l’armée  afin de facilité le chemin  à l’ingérence étrangère :

*Alimenter les discours régionalistes

* Favoriser les mortifications internes entre kabyles et arabes : pour permettre  à l’impérialisme et au sionisme  de mettre les rails  pour faire glisser le pays   vers le sang semblable à la lybie meurtrie !

*Le soudan le grand pays géographique d’Afrique a été divisé en deux entités, l’Algérie est devenue le grand pays de l’Afrique, et le souhait de l’ex  colonisateur, désir que  le nord algérien doit être séparé du sud via la remise en question de l’accord d Evian.

* Tous les pays arabes doivent être remis en question selon une nouvelle cartographie nouvelle sous  l’auspice sykes picot . * le lithium avait crée du chahut au chili et la démission forcée de Morales de la Bolivie verra certainement son sort en Algérie qui cache mal ce bien envié par les superpuissances qui ne cachent pas leur impérialisme.l’ algerie est aussi mise sur la cible, car la France colonialiste, n a jamais encore avaler la journée du 05 juillet 1962.

BENALLAL MOHAMED-ANCIEN CADRE

BENALLAL Mohamed


le 28 novembre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 novembre 2019

Répondre

Nombre de Visites :

  • 2 256
  • 6 033

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez