Lac de Sidi Mohamed Benali et la station de relevage des eaux usées: Un autre scandale en perspective

Le lac de Sidi Mohamed Benali, sa baisse de niveau du au manque de remplissage par le surplus de l’oued Mekerra via des canaux artificiels et d’autres actualités touchant l’environnement enflamment les réseaux sociaux cette semaine. En effet, plusieurs vidéo tournent sur Youtube, d’autres en font le buz sur Facebook, tous dénoncent l’abandon de cet espace et exigent une réelle prise en charge par les autorités concernés de ce bijoux environnementales de la ville de Sidi Bel Abbes.

En réalité, BAI pourrait être à l’origine de l’alerte sur l’assèchement du lac Sidi M’Hamed Benali , publiée dans son article du 09 septembre 2018  où les tenants et aboutissants de cet assèchement furent expliqués indirectement aux lecteurs. Et bien qu’il a été dit que l’assèchement dure depuis plus deux ans et expliqué ses causes qui découlent d’un projet de construction d’une station de relevage comme il a été souligné dans les réseaux sociaux, sur le chemin des canaux d’acheminement des eaux pluviaux issues des crues de l’oued Mekerra, les internautes ont décidé d’aller à la recherche des vrais initiateurs de ces projets de constructions et le pourquoi d’une telle initiative à cet endroit?

Il faut dire que tous les intervenants s’accordent à pointer du doigt , la direction de l’hydraulique et celle de la DUC pour être responsable directement ou indirectement de cette catastrophe écologique en y autorisant cette “station de relevage” et ont lancé des pétitions pour recueillir le plus grand nombre d’adhésion en vue d’agir légalement à qui de droit et d’en déclencher une enquête à même de limiter les responsabilités.

22 septembre 2018

le 22 septembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
22 septembre 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 543
  • 4 840