Laïcité rasoir, la barbe!!!

Nous savons nous Algériens, ce que les commandos islamistes fabriqués par les Etats-Unis et leurs sbires -locaux et globaux- nous ont coûté au cours des années 1990 (et ce qu’ils nous coûtent encore…).

Après qu’ils aient craché en l’air voilà les Occidentaux le trouillomètre à zéro avec leur boomerang qui leur revient dans la tronche. Les voilà partis à la chasse aux terroristes virtuels et tirer sur tout ce qui bouge.

Ils vont finir par se blesser…

Au centre hospitalier de Saint-Denis un médecin égyptien a été condamné à se raser la barbe. Lire plus bas le papier du Point.

Les Français ne veulent plus une médecine efficace, compétente, fiable.
Ils veulent une médecine imberbe.
Pourtant ce médecin égyptien, sommé de se débarrasser de sa pilosité suborbitale, ne faisait que son travail.

Il n’avait pour projet de ne “sauver” personne, sinon ses patients.

Une intelligence rétrécie par la bêtise finira faire chuter l’espérance de vie.
Voilà ce qui arrive à un pays qui perd confiance en ses propres valeurs.
Lorsque la laïcité confine à la c… rie… Quels ploucs!

Pas de pitié pour les imbéciles!

Djeha,
Mardi 02 janvier 2018.


Laïcité à l’hôpital : haro sur la barbe !

Le Point le V. 29/12/2017 à 12:55

La décision risque de faire couler beaucoup d’encre. La cour administrative d’appel de Versailles, dans un arrêt rendu le 19 décembre dernier, a considéré que le port d’une longue barbe par un élève médecin du centre hospitalier de Saint-Denis, en banlieue parisienne, ne respectait pas les « obligations en matière de neutralité religieuse ». Et ce, « bien que le port de sa barbe ne s’est accompagné d’aucun acte de prosélytisme ni d’observations des usagers du service », peut-on lire.

L’histoire remonte à quelques années. En novembre 2013, Mohamed*, étudiant en médecine à l’université égyptienne de Menoufeya, est accueilli au sein du service de chirurgie générale, viscérale et digestive du centre hospitalier de Saint-Denis, en vertu d’une convention de stage. Quatre mois plus tard, en février 2014, l’hôpital dénonce la convention au motif que Mohamed refuse de se tailler la barbe.

Pas de comportement prosélyte

L’étudiant égyptien réplique et demande au tribunal administratif de Montreuil de faire annuler cette décision, mais ce dernier lui donne tort. Le jeune homme va alors saisir la cour administrative d’appel de Versailles. Interrogé, le praticien responsable du stage se range à l’avis de sa hiérarchie et évoque les « perturbations suscitées par cette situation au sein de son service »

Dans son raisonnement, la cour semble d’abord se ranger à l’avis de Mohamed, estimant que le port de la barbe, « même longue », « ne saurait à lui seul constituer un signe d’appartenance religieuse en dehors d’éléments justifiant qu’il représente effectivement […] la manifestation d’une revendication ou d’une appartenance religieuse ».

Un hôpital sensible sur la laïcité à cause de « l’environnement multiculturel »

Mais elle rappelle que le devoir de neutralité s’impose aux services publics. Et que ce principe s’oppose à ce que les agents publics manifestent leurs « croyances religieuses dans l’exercice de [leurs] fonctions ». La barbe de Mohamed ayant gêné les « membres du personnel », et « l’environnement multiculturel » de l’hôpital rendant l’application du principe de neutralité « d’autant plus importante », le refus du stagiaire de tailler sa barbe doit s’analyser en un manquement au principe de laïcité, conclut la cour.

La décision de l’hôpital de résilier la convention de stage n’était donc pas « disproportionnée », ajoute-t-elle.

* Le prénom a été modifié

03 janvier 2018

le 03 janvier 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 janvier 2018

Les commentaires sont fermés

Les Archives de Bel-Abbes.info

Visites :

  • 3 027
  • 4 098

TRAIN

Départ - Arrivée
ORAN - SBA

07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
15h20 - 16h30 (**)
16h30 - 17h45 (*)
17h15 - 18h25
19h40 - 20h50(***)
22h30 - 23h40(****)
(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar (sam,lun,mer)

SBA - ORAN
06h15 - 07h31

06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00(*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 18h36
15h00 - 19h0(*)
(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57

ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 - 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)