Le journaliste Said Boudour libéré

« Ils ont relâché tout le monde, ils vont prendre la route pour rentrer chez eux et c’est une issue heureuse », a déclaré à Maghreb Emergent Me Benissad.

Le journaliste et militant des droits humains, Said Boudour, le lanceur d’alerte Nourredine Tounsi ainsi que quatre autres personnes dont deux animateurs du journal électronique “Algérie Direct” ont été relâchés cet après-midi par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger. Rappelons que tous les six avaient été interpellés suite à l’affaire de saisie des 700 kilos de cocaïne au port d’Oran.

Ils ont été présentés au procureur de la République qui les a transférés au juge d’instruction et leur comparution devant le tribunal s’est déroulée aujourd’hui.Il est fait part qu’ils étaient poursuivis pour “outrage à fonctionnaires dans l’exercice de leur fonction” et “offense à l’image du président”, sur la base des articles 144, 144 bis et 146 du code pénal.

04 juin 2018

le 04 juin 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
04 juin 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 4 164
  • 5 722