LE SYSTÈME VILIPENDE PERD SA NATURE DANS LA FORCE DU HIRAK DU 22 FÉVRIER.

La politique républicaine, c’est l’art de faire croire au peuple qu’il est gouverné.

La politique démocratique, l’art de lui faire croire qu’il gouverne

La révolution, c’est quand il croit » G. ELGOZY

La grosse maladresse du président Bouteflika ,était d’avoir  l’audace de  modifier la constitution  préparée  pendant l’ère de Zeroual dans le seul et unique but de prolonger  son mandat présidentiel en plusieurs  mandats afin de s’éterniser dans le perchoir présidentiel. Il aurait pu sortir par la grande porte de l’histoire suite à ses deux premiers mandats, mais le  sort avait voulu qu’il soit ainsi .

Ainsi est venu le 22 fevrier2019 pour le chasser de cet endroit, cette date du 22 février2019 avait enfanté le  « Hirak », un mouvement  formé par  une force nouvelle revendicatrice du peuple sollicitant  une  justice, un état de droit, et une équité dans la distribution des richesses nationales. Face à un état en déliquescence, un pouvoir  malsain  qui avaient exclu de facto le peuple pour ravitailler  sur le dos du trésor public une mafia politico-financiere .

L’armée est  une institution républicaine organisée et disciplinée s’est rangée des le début du « hirakdu22/02 »  du coté du peuple. Ce  22/02/ avait enfanté la belle  parole du peuple prise en compte par l’armée afin   de mener les revendications à son terme. La pression populaire se faisait de vendredi à vendredi, le 5 ieme mandat  et puis  le prolongement du 4ieme mandats sont annulées ;2 avril 2019la  démission de Bouteflika, et puis le 03 juin  l’ Annulation de l’élection présidentielle du 4 juillet2019..

Devant cet état de fait, il fallait choisir la moins mauvaise route d’issue sans trop piétiner les principes de la démocratie  sollicitée qui se joue sur la base de l’urne. Les dispositions de la constitution évite le chaos  et ceux qui ont opté pour la négation  de la constitution n’ont pas pu  éclairer  les chemins logiques  d’une nouvelle route car changer le système  n’est pas chose facile, c’est l’ histoire qui nous renseigne quand la révolution est en marche, car il y a toujours un risque de la casse  , et la se  ne sont  pas les propos que j’ ai l’ intention de développer.

Les vendredis qui ont suivit le 22/02, suite à la vénerie authentique  qui avait mis les  grosses têtes de la mafia politico financière que certains malintentionnés ont  qualifié l’opération  de règlement de compte, qu’  il soit ainsi, quand c’est une justesse que le peuple réclame, pour laver la saleté  qui sévissait dans le champs politico-économique, la justice fait du bon boulot preuve à l’ appui et le peuple s’en est réjoui grandement car ses actes font faire revenir la confiance le cas échéant ; faisait à  ceux qui veulent maintenir ce Hirak pour aller faire une  pression négative  qui  par derrière sont la mafia et l’oligarchie qui sont derrière les barreaux.

Le règlement de compte , le nouveau  drapeau , les églises chrétiennes, la langue, l’ armée, le gouvernement ,la justice, l ingérence, les invectives des pseudo démocrates… tous cela faisaient ou été préparé sinon imaginé  que ça soit du bon  bois pour mieux allumer , chauffer et étendre  le feu du « hirak »via « ya tnahaw ga3 » renonçant à  toute figure qui se prête à s’annoncer.  Il faut savoir que les revendications sont du ressort du peuple dans sa majorité alors que les systèmes sont prônés par les partis qui nourrissent les conceptions et prennent en charge cette action et dont le peuple se retrouve.

Alors que le hirak tel qu’ il est a ce jour, il veut prendre le tout à la fois sans nuancer le jeu malsain de la déconfiture de certains qui ne cesse de manigancer et veulent mener le pays dans une impasse épineuse et  difficile  de s’en sortir dont ils ne veulent ni entendre, ni prendre en considération le  vote du 12 décembre   sachant que c’est un début pas comme les autres déjà consommés ,ce n’est pas la fin du monde algérien, il y aurait d’autres votes qui s’en suivent en2024 ,en 2028 et tous les 4 ans avec  des élections  et de nouveaux hommes, de nouvelles générations et de nouveau mode …..

Avant ce 12 décembre : 1er tour de l’élection présidentielle,  pendant la campagne présidentielle il y a eu un  show nouveau look télévisé( présentation des programmes) entre les candidats de l’élection présidentielle unique en son genre en Algérie  pour la première fois ce n’est pas l’ idéal, ni le parfait mais  c’est déjà un nouveau début du  changement ,la confrontation se fera au 2ieme tour pour mieux embellir le changement  c’est un début annonciateur de la démocratie et  ce schéma se dessinera de plus en plus  dans l’esprit des gens qui vont renforcer  l’issu du scrutin car la démocratie se construit avec de bons citoyens qui restent à confectionner sur le terrain par une nouvelle culture du vivre ensemble et en commun surtout au niveau local.

C’est tout a fait naturel que le pronostic se fait d’ avance pour ceux qui ont à l’esprit toujours la fabrique du président ( culture du système ancien) , lorsqu’on  propage l’idée que le candidat Tebboune, ancien premier ministre, est le candidat du “système” de bouteflika et de l’armée et que les autres ne feraient que de la figuration, c’est de bonne guerre et pourquoi pas ne pas dire et penser  inversement  puisque que se sont que des suppositions la transparence du système de scrutin ne peut avaliser ces dires , les  événements qui se suivent  montrent le contraire  se sont 5 dont il faut reconnaitre leur hardiesse, leur bravoure et leur audace d’affronter une situation très complexe dont  ceux qui se prétendent du hirak n’osent pas l’entreprendre sinon faire la gesticulation de la langue des négativistes pour tout se qui se positive. 

 Flanchant  nous un petit clin d’œil sur  se qui se déroule dans les faits actuels. Mihoubi  est un  écrivain parait il,  a transité  en RND comme ministre de la culture jeune et partisan d’ un RND fraudeur..

 Tebboune énarque sorti sous la signature de H.Boumediene de l’ex école de Medaghri

  Benflis ex chef du gouvernement rempli de bagages  du système et partisans des reforme   

 Bengrina issu du El bina, il ose  devenir un artisan politique pour mettre sa première pierre sur l édifice de l Algérie

 .  Je ne vais  pas m’hasarder d’avancer l’ ordre de la série gagnante  , mais il est fort probable qu’ un  second tour aurait lieu ; il est  certain  que de ces  05 candidats, ne   puisse obtenir à lui tout seul  la majorité dans  des suffrages inconnaissables à ce jour.

Pour l’Algérie, il va y avoir un taux conséquent pour ce suffrage, cela va ressembler au temps du terrorisme ou Zeroual a fait le plein dans la mesure ou le peuple dans sa globalité est reconnaissant ;que ses revendications sont prises en considération depuis l’ annulation du 5ieme mandat et du prolongement du 4 ieme mandat et la chasse aux prédateurs politico financiers qui ont ruiné le pays, alors que dans les faits,  le son de cloche du « hirak » après le 22/02 n’a  rien apporté de si palpable sinon renforcer  la division du peuple, favoriser les complots, miser sur l’ instabilité du pays, et  inciter  plus à l ’ingérence pour  mettre à mal le pays  dans un état  ingérable.

Il y aurait un 2ème tour, 15 jours après le 1er selon la loi soit le 27 décembre2019 : 2ème tour, avec une victoire de deux des cinq compte tenu des paramètres existants  le FLN, le RND, le MSP , autres partis et les autres réseaux sociaux des artistes, des sportifs, des travailleurs, des « Amenistes », « Ansejistes » , des carriéristes, des administrateurs ,des douaniers, des patriotes, des policiers des soldats des femmes du reste de l’Algérie profonde les sondages le prouvent….. Il est clair que l’on est pas dans une situation normale et ce n’est pas la fin du monde avec le 12/12/2019 ce n’est qu’un début qui annonce déjà un  autre début de changement et le prochain président aura du pain dans la planche ; car la solution magique n’existe pas dans l’ immédiat c’est le temps, la patience et les compétences qui vont nous ramener les bons résultats magiques. Dire que se sont les éléments du système ancien c’est déjà une solution que l’ancien système  ne devrait plus y revenir car nous en tant que peuple nous avons adhérer d’une façon ou d’une autre  à l’ancien système et nous gardons encore les hypothèses et axiomes du système dans nos habitudes comme dans  l’esprit de nos comportements, du fonctionnement de nos institutions.

 Le changement nécessite du temps  et de la patience quand la volonté y est. S’il n y avait pas cette option de vote que certains ont décrié , y a t_il encore une autre moins mauvaise  la passation devrait passer par les urnes ,une cooptation ferait des ravages pire que celui de l’ancien système quand les garantit ne sont pas réunis, ni connus . Au moins ce 12/12 va nous ramener forcement  vers  une nouvelle autre élection présidentielle en 2024  qui boostera celle de 2028 etc…….

Il s’agit  de comprendre que ce sont les  maitres penseurs ou d’opinions du “hirak” après 22/02,  qui pensent au passage,  nous raconter par le biais d’ une presse et certains medias tendancieux, que l’ on pense que le hirak représente le peuple entier ,il est complètement grossier et surtout imprécis car il est aujourd’hui visiblement minoritaire, je prend comme exemple ou j’ai assiste à un hirak  du mardi 26/11 dans la matinée à Oran, la masse humaine qui manifestait sur la rue d’Arzew occupait la route de l’avenue, large  de 9m sur une longueur ne dépassant pas 70m soit 630m2 dont nous supposons à vue d’œil, qu’ un mètre pouvait contenir 04 personnes soit 2528 personnes manifestaient, alors qu’  oran a une population de prés 1,5 millions ces hirakistes ne représentent  que 0.01% .

 Ceux  qui l’ont envoyé dans le mur avec cette logique du tout-dégagisme( atnahaw ga3) qui voulait dire que l’état , ses institutions et son personnel doivent disparaitre à tout jamais un exclusion radicale qui dépasse l’esprit du démocrate, sans aucune élection pour l’ avenir alors que c’est le genre du ni ni ( boycott) de l’élection, l’erreur du hirak d’ après le 22/02 a été de se contenter seulement de manifester pour manifester, il fallait emprunter le chemin des partis afin de designer des personnalités présidentiables.  Cette aventure de chant des gamins a vidé la scène politique des ses véritables hommes et qui a laissé le champ libre aux candidats non estimés mais sont quand même  courageux  ils ont  ont été qualifie de gens  du “système”. il faut croire aussi qu’ un nouvel ordre politique algérien intègre et compétent  ne vient pas par miracle d’un seul trait. L’aléatoire   actuel  risque de nous mener dans l’inconnu , et vient de ce que comme disait notre ami Djeha  « les loups se cachent  parmi les brebis » car mener l’action selon des objectifs mal définis via de la manipulation d’opinions que certains  medias usent à bon escient.

Par conséquent, ce Hirak  qui refuse le suffrage du 12/12 ,aurait plutôt accepter  l’offre de  Abdelaziz Bouteflika  lorsqu’il avait proposer la période de  transition  au lieu de passer un long temps de tergiversations en faux fuyants de non sens,  après le hirak du 22/02/19 soit  le 11 mars, date du renoncement au 5ème mandat et annulation de l’élection  du président sortant et enfin le : 6 janvier 2020 : Passation de pouvoir de Bensalah au nouveau président de la République et ca sera une nouvelle république dans une nouvelle Algérie qui commence avec des reformes pour légitimer le contexte politique et économique ou la loi serait enfin reine par la force du hirak.

BENALLAL MOHAMED


le 11 décembre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 décembre 2019

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00