Les nuisances qui font perdre l’esprit social

L’homme n’est rien d’autre que la série de ses actes. (F. Hegel)

Le postulat même de la personnalité humaine qui hypothèque l’assurance de la personne est important, nécessaire, et utile .Chaque personne prise individuellement préserve, sauvegarde et défend à savoir : sa vie, sa raison, sa descendance raciale et sa pro génétique, sa foi et enfin sa richesse.
Ce sont évidement des valeurs conceptuelles d’ordre universelles que l’homme s’enivre de ses mesures sacrées. Dans tout système social du primitif à celui d’aujourd’hui ont de tout le temps préserver ces valeurs en période de paix et de calme. Certes il ya d’autres valeurs morales religieuses, éthiques ; de normes et aussi de références qui cristallisent l’ordre social.
Toutes ces valeurs su-citées peuvent être maculées, déréglées, perturbées et même empoisonnées par des substances à base d’alcool, d’opium et de « Kachiettes* » (psychotropes) pouvant manifester dans ce sens des nuisances importantes à l’homme, à son entourage, à son esprit, à sa richesse et même à sa foi et encore plus à tout système social.
Ces corps sont prohibés par la loi en général, par nos coutumes et par notre religion.. Tels l’alcool, les jeux du hasard, la drogue les « Kchiettes »…
Les médecins, les psychologues, les sages, les religieuses et les autres éminences sont presque tous d’accord pour dire et démonter que l’alcool et les autres perniciosités sont préjudiciables pour la santé de l’homme ( physique et spirituelle), de l’environnement et de la société en générale. Pour ce qui est de l’alcool qui prend une ampleur considérable au niveau de notre société sans commune mesure, ni balisage réglementaire, ni autre forme de maitrise de l’ordre pour ces fléaux….
L’alcool surtout dans nos sociétés musulmanes, il entraine divers péchés, il est admis comme un paramètre essentiel qui perturbe l’ordre social et peut créer accidents de la route, divorces, suicides, meurtres, disputes…..
L’alcool consommé est un mal certes, parce qu’il crée chez le consommateur de l’alcool une situation d’inconscience de ses actes.
L’histoire légendaire de l’alcool est souvent conté qui relève du terroir de notre société pour mettre en exerce le drame que l’alcool peut en effet engendrer.
Voila c’était l’histoire d’un juge honnête vivant dans une cité donnée. Il est connu au sien de sa ville ou cité pour son sens de droiture, d’impartialité, et de probité .Menant balance, glaive et plume ,il savait écouter les altercations et différents de ses sollicitant . La richesse et le pouvoir n’avaient aucun effet dans son verdict final. Son jugement se faisait sur la base et critères de la vérité des griefs présentés.
Sa justesse le rendait très populaire au niveau de sa contrée. Il est certainement clair, que les possesseurs de richesse et de pouvoir ne voyaient pas en lui du bon œil, car les richards ont tous ce gène qui leur font penser et croire que la richesse permettait de justifier leurs actes injustes.
Un jour ,une femme d’un nabab fut humilier par un arrêt rendu du juge avec une sentence qu’elle méritait justement.
Malheureusement, avec son pouvoir matériel, elle pensait tout faire et jura au magistrat de le punir à la façon et la manière à elle . La femme prépara un plan diabolique pour se venger. Elle le met de suite en exécution afin de savourer le fruit de sa vengeance .elle demanda a son « collaborateur » d’y aller à la rencontre du magistrat tout en lui faisant croire qu’il est le mari de cette femme.
Aussitôt dit aussitôt fait, le collaborateur se présente chez le juge en qualité de mari de cette femme pour lui annoncer que de graves ennuis perturbent la vie du couple et que le divorce n’est qu’a deux doigts pour s’annoncer.
En tant que mari (collaborateur) je n’ai nullement l’intention de divorcer et c’est pour cela que je viens demander ton aide pour résoudre cet épineux problème.
Monsieur le juge, vous êtes capable de discerner de ce qui est bon et de ce qui est mauvais et vous avez cette aptitude de trancher dans le bon sens.Je vous invite chez nous pour nous faire sortir de ce mauvais pétrin.  Le juge accepte amicalement, d’y aller avec le « collaborateur » à la maison de ce fameux couple à problème. Le collaborateur « mari » mena le juge jusqu’à l’intérieur de la chambre de son prétendu ou soit disant « femme ».
Aussitôt entré dans la chambre le « mari collaborateur » ferma à double clé par l’extérieur la porte de la chambre.  Le « coup monté » fut clair aussitôt pour le juge. Dans la chambre, il y’avait en plus de la femme, un petit enfant ligoté, kidnappé d’une autre femme qu’elle déteste vivement et au coin, un cageot de bouteilles d’alcool.  A ce moment-la, la femme proposa le choix au magistrat de la ville entre trois options pour éviter des maladresses sociales ennuyeuses :

Avoir des rapports intimes avec moi.
tuer l’enfant kidnappé
boire l’alcool

En cas de refus, elle lui dit, je vais alerter par des cris et vous avilir, offenser et rabaisser à tel point que vous ne risquez jamais de vous montrer dans cette cité, une sorte d’humiliation extrême.
A la première coupe, l’homme boit le vin. A la deuxième coupe, le vin boit le vin. A la troisième coupe, le vin boit l’homme .Proverbe

Le juge choisit l’éventualité la moins embarrassante et commença à boire l’alcool jusqu’à être dans un état d’ivresse la plus avancée. Devenant inconscient, non maitre de ses actes et ne sachant quoi dire et ni faire.
C’était la première étape du plan diabolique de la femme. Ensuite la femme poussa par argumentation, afin que le juge aille jusqu’à tuer le môme avant de commettre l’adultère. C’est alors, après le forfait, la femme alerta le voisinage pour leur dire que le juge est entré de force dans notre maison, il était saoul, a tué un enfant et il était entrain de commettre l’adultère.
Situation étrange personne ne pouvait et ne voulut y croire à cette triste réalité sous l’effet de l’alcool tous les actes anormaux deviennent possible, l’esprit n’est plus maitre mais capable de provoquer la négation du bien, du bon, du juste et du droit.
BENALLAL MOHAMED


le 12 juillet 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
12 juillet 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00