Matériel Médical: Une mafia de 15 opérateurs dicte ses lois à l’Algérie

Le secteur des hydrocarbures et de l’énergie n’est pas le seul à être miné par la corruption. Le secteur de la santé est lui aussi dominé par des cercles mafieux qui brassent des milliards de DA avec un trafic d’un tout autre genre. 

Lundi, le quotidien arabophone El Khabar a fait des révélations fracassantes à ce sujet. D’après cette source, un lobby d’une quinzaine d’opérateurs détient le monopole du marché des équipements médicaux en Algérie. Ces derniers profitent des centaines de milliards de centimes dépensés par le secteur annuellement pour l’acquisition du matériel nécessaire au profit des établissements de santé publique. Le lobby, qui a pu placer ses hommes partout, au niveau central comme dans les directions des wilayas de la santé remporte la majorité des marchés publics. Une situation de monopole qui a poussé bon nombre d’autres opérateurs à mettre la clé sous le paillasson. Ainsi, dès qu’un hôpital, même situé au fin fond du pays, réfléchit à émettre un avis d’appel d’offres pour l’acquisition d’un outil ou matériel donné, ce lobby déploie ses tentacules. Il est, de facto, le mieux préparé pour obtenir le marché. Certains cadres du secteur de la santé sont complices et font passer des commandes alors que leurs structures ne peuvent même pas utiliser le matériel nouvellement acquis. C’est pour cette raison que dans plusieurs hôpitaux et polycliniques, des équipements médicaux restent sous emballages jusqu’à ce qu’ils ne soient plus utilisables. Dans d’autres cas, les opérateurs composant ce lobby soumissionnent et livrent du matériel ancien que les médecins refusent d’utiliser. C’est ainsi, qu’au moment où on utilise des «échographes» en couleur haute définition, les hôpitaux algériens achètent toujours des «échographes» en noir et blanc.

El Khabar révèle également que les documents en sa possession indiquent que dans certains cas, les offres des concurrents sont meilleures, financièrement ou sur le plan technologique et technique, mais c’est toujours celles émanant des membres de ce lobby qui sont retenues.  Il est clair enfin que cette situation contribue énormément à la déliquescence que connaît le secteur de la santé en Algérie. Récemment, certains médecins ont fait savoir qu’un scanner est resté inutilisé, à l’hôpital Mustapha Bacha d’Alger, jusqu’à ce que la période de sa garantie, qui est de trois ans, soit épuisée. En somme, il n’y a pas un secteur en Algérie qui n’est pas miné par la corruption.

Elyas Nour

– Source:www.algerie-focus.com/


le 09 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
09 juillet 2013

3 Commentaires pour “Matériel Médical: Une mafia de 15 opérateurs dicte ses lois à l’Algérie”

  1. Memoria

    La mafia du médicament et matériel médical est devenue un réseau structuré et organisé sous traitant en Algérie des lobbies internationaux relevant en partie du crime organisé…
    La requalification par la presse et les instances judiciaires de ce crime économique que feu Boumediène avait diabolisé déjà dans les champs de tir de Canastel….reste d’actualité rétroactive pour ne plus banaliser cela par le terme démagogique de “mauvaise gestion” et décharger des criminels qui travaillent contre leur pays et peuple en empoisonnant leur hygiène de vie….et leur santé physique et mentale.
    Déjà le célèbrissime romancier britannique John Le Carré ,officier du MI6,avait écrit sur ces multinationales du médicament et du bio-médical et enquêté sur les dérapages et crimes commis sur des cobayes humains analphabètes en Afrique.Son livre “La constance du jardiner” publié en 2001 est une dénonciation de ces criminels en blouses blanches sans foi ni loi appâtés par l’argent….
    Chez nous ,des médecins ,professeurs roulent pour ces officines pour quelques gueuletons et nuitées étoilées alors que ces dernières fourguent leur marchandise avec l’aval de ces guides d’un nouveau genre….
    D’autres pays,d’autres époques auraient qualifié ces comportements suspects et criminels comme une Intelligence avec cet ennemi pas si invisible que çà qui a réussi presque à hypothéquer la santé d’un peuple dans une régression physique et mentale suspecte….
    Mme Le Cygne demande des comptes et des noms;tout le monde sait tout aujourd’hui en Algérie !
    Merci au Dr Reffas d’avoir posté cet article dénonciateur.

    Déjà à Sidi-Bel-Abbès,il y a des décennies,un scanner “furtif” avait atterri sur une aire de la Sonelec (ENIE) affecté au CHU ; puis l’OVNI s’envola quelques temps après vers…Tlemcen pénalisant toute une population obligée de se déplacer plus d’une décennie après vers d’autres villes pour un scanner.Qui fût responsable de ce détournement et avec quelles complicités?Pourquoi ne voulait-on pas de scanner à l’hôpital de SBA? L’auteur de cet acte fût-il bélabbésien ou tlemcénien?Ou les deux à la fois ?
    Dieu punira ceux qui ont attenté à la santé des malades !
    Ramadhan karim pour tous !

  2. zalamite

    le problème n’est pas uniquement pour l’Algérie mais dans le recette fiscal
    qui n’appartient a personne..même aux états unis les détournements sont colossaux dans le budget de la défense..sous prétexte de faire un projet pour l’armé les gens décollent leurs propre affaire….
    le problème est donc la recette fiscale qui avait changé de mode durant l’occupation judéo chrétienne de l’Algérie..avant la recette fiscale était du genre islamique c’est a dire chaque musulman était obligé de donner la zakat localement là ou il résidait et l’imam qui était en fait un juge représentant le khalifat, rappelant qu’avant que notre prophète Mohamed soit khalifat avant lui c’était joseph ensuite moise ensuite David ensuite Salomon, les arabes n’ont rien apporté de nouveau ils n’ont aussi rien changé ni rien modifié, c’était une sounna établi que tout le monde suivait a la lettres..d’ailleurs le coran le confirme ‘’wama baddalou tabdila’’ ce imam juge observait le mouvement de la zakate et interdisait son transfert..ainsi la recette fiscale collecté au village riche par exemple mastpha ben brahime vers le siège de la ville de sidi bel abbes qui est pauvre en industrie..La ville algérienne ne crée rien ou peut de chose, elle ne propose que des services ou le siège de l’administration a l’époque coloniale par les européens…
    l’argent publique ou el mal (les biens publiques) sont donc peint chez l’état est déclaré sans propriété pour justifier son vol..d’ailleurs chez les judéo chrétiens qui n’appliquait pas leurs 10 commandement et qui ont fait de la zakate islamique d’abrahame ”une recette fiscale”, cette modification de nom leur a permis de transférer des biens colossaux de tous les territoires qui étaient sous leurs domination…ils ont laisser une règle ”voler l’état n’est pas volé”..
    les choses sont devenus claires chez les religieux islamique ou judéo chrétiens..il ne reste que peut de chose..et lorsque la vérité s’éclate..l’événement deviendra rapide a sortir…laisser les gens ils vont profiter pour les derniers km qui leurs restent a parcourir, avant que l’événement se prononce, rétablissant les choses a leurs place..
    les monothéistes ont modifié les définitions et les noms ils vont le regretté

  3. le cygne

    Peut-on connaître les noms de ces opérateurs……….et avec quels cercles internationaux font ils affaire…….Ils doivent bien appartenir à des lobbies puissants qui naviguent dans ce domaine………Voilà pourquoi, la recherche en Algérie n’est pas autorisée….et Saïdal pourquoi, elle a été presque liquidée….pour ne citer que cette entreprise……??? Réfléchissez ……….! Qui est derrière tout ça….? En tout cas, il ne s’agit pas de fantômes…..!!! Le problème ne réside ni dans l’absence de compétence, ni dans le manque de moyens…………tout simplement certains cercles ne veulent pas que l’Algérie décolle et devient un pays développé…..!!! Malheureusement , la connivence est de taille…………!!!! Jusqu’à quand….? Seuls les “Hommes” peuvent avoir une réponse…..!

    Merci Mr Reffas…

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00