Maternité de Oued Souf : La Prison pour les responsables directs et indirects du centre

L’information se doit d’être un avertissement à l’ensemble des centres hospitalo-universitaires et les différents centres de santé, notamment les maternités dont un grand nombre sont frappés d’un laxisme ambiant. Elle est tombée, l’information tout à l’heure comme un couperet pour l’ensemble du personnel médical et paramédical exerçant dans ces centres qui s’y croyaient hors de tout soupçon quant il s’agit de simple négligence observée et dénoncée par le commun des citoyens comme celle du centre de Oued Souf qui a emporté dans la nuit du 24 au 25 Septembre 2019, une dizaine de nouveau-nés et blessé tant d’autres.

En effet, la réponse de la tutelle n’a pas tardé et n’a épargné aucun responsable direct ou indirect du drame qui a endeuillé toute l’Algérie entière en raison d’une négligence et/ou d’un laxisme avéré. Ainsi, le directeur de l’hôpital Mère-enfant Bachir Benacer , le directeur de la garde, un contrôleur , le chef de service des nouveau-nés, un agent d’entretien, la coordinatrice de la maternité et une sage-femme Cubaine qui y exerce au total, six personnes ont été placés en détention provisoire en attendant la suite de l’enquête des services spécialisés et probablement d’autres personnes suivront.

Il est clair qu’après ce drame de Oued Souf, un grand nombre de nos centres et maternités qui s’y adonnaient et s’y plaisaient à un laxisme de leurs responsables et surtout des médecins négligeant leur lourde responsabilité en autorisant des sage-femmes ou personnel sous leur couple à prendre des décisions parfois fatales aux parturientes et aux malades en général , n’y vont pas dormir sur leur deux oreilles.

La maternité de Sidi Yacine à Sidi Bel-Abbes ne déroge pas à la règle puisqu’elle endosse plusieurs décès de parturientes observés au cours du mois d’août et parmi les parturientes décédées , il y a celle qui mourut dans les bras de sa mère présente sur les lieux, la jeune femme avait senti un malaise respiratoire et avait sollicité une assistance, la sage-femme , sans se soucier de la dangerosité de l’état, lança à sa mère : ” Reichi 3allaiha” comprendre “soufflez lui un peu d’air” , la jeune parturiente s’étourdit et décéda, le bébé fut sauvé in extremis, n’est-ce pas là une forme de négligence passible de prison ???


le 25 septembre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
25 septembre 2019

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 5 755
  • 5 564

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez