Mokhtar Hanitet : Une légende mais surtout une icône Bel-Abbésienne

Il est déjà pressenti pour diriger le festival national du Rai à Sidi Bel-Abbès pour cette 9ème  édition de 2016 programmée en ce mois d’Aout 2016 et pour cause, les réseaux sociaux s’enflamment déjà sur cette nomination suite à la rumeur insistante et persistante qui le porte à la tête de cette importante manifestation annuelle qui balise pour une semaine, la vie culturelle d’une ville nourrice et génératrice du Rai Oranais en Algérie. Une désignation, si elle s’avère confirmée, tant attendue par notre artiste aux talents innés, est plus que méritée pour les fans du Rai et surtout pour le commun des Bel-Abbésiens, vu la grandeur artistique et le niveau culturel de cet homme qui a déjà quelques ouvrages à son actif  dont le tout récent “Chronique d’un temps” de l’édition “EDILIVRE”. Une chronique  dédiée plutôt à “l’ère Hanitet”. Une période de son enfance que lui seul la connait parfaitement et la dissèque dans cet ouvrage. La radio régionale de Sidi Bel-Abbès lui consacre depuis 2014, une émission hebdomadaire où notre talentueux artiste l’anime avec aisance et jouissance et où  il n’en finit pas de raconter les années folles des années 60 et 70 au bord la Mekerra.

Pour l ‘histoire , “l’homme au chapeau feutré ”  que les autochtones le surnomment  aujourd’hui  en raison de ce chapeau “Trilby” qu’il porte l’été  comme l’hiver, M. Mokhtar Hanitet est né le 11 juin 1954 à Sidi Bel Abbés, dans le quartier village Errih (point du jour). Il rejoignit les bancs de  l’école Eugène Étienne du monticule du quartier de Sidi Yacine (Ex Le Mamelon) pour ses études primaires, cette dernière fut brulée et saccagée par l’OAS. Plus tard , il décida d’embrasser  le métier de géologue  découlant des études faites à l’institut de géologie d’Alger en 1976. Parallèlement , son amour pour la musique le pousse à rejoindre  la meilleure bande musicale Bel-abbesien de l’époque à savoir “Les aigles noirs”. Puis vint les années de la JFLN où il sera sollicité pour animer et superviser des soirées artistiques et culturelles d’une jeunesse en pleine mutation dans les années 70. Les prix et les reconnaissances fussent de partout depuis cette date. Auteur , compositeur et interpréteur de plusieurs morceaux, il fut comédien , artiste également dans de nombreuses pièces théâtrales.

Bref, un parcours des plus brillants et légendaire de l’artiste attitré M. Hanitet Mokhtar que Bel abbès info en a déjà fait écho en deux parties , le 9 novembre 2011 (Cliquer Ici) , suivi d’une deuxième partie le 6 décembre 2011 (Cliquer Ici) sur son parcours par notre ami Benkhelouf.

 

Facebook Comments
21 juillet 2016

le 21 juillet 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
21 juillet 2016

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 928
  • 5 433