Nous devrions tous nous considérer comme des élèves…

« Celui qui ouvre une porte d’école, ferme une prison ». V.Hugo

La vie est une espèce de noviciat , cette vie devrait être conçue , avec une simplicité exemplaire, si par analogique, nous pouvons nous considérer par illustration comme de petits arpètes sinon comme des élèves qui de jour en jour, apprennent de nouvelles leçons de choses afin de découvrir et progresser dans tout domaine que se soit scientifique, éducatif, religieux, social, civique, technique……

Nous avons tous ce besoin instinctif d’apprendre de force ou de gré. Avec le poids de l’âge, il nous pousse à faire de la conscience, une découverte de la vérité personnelle, de la vérité sociale. C’est la connaissance et le savoir qui nous permettent de booster nos efforts utiles pour occuper une bonne place dans la société et vivre décemment ; c’est-à-dire de bien vivre et c’est bien ce savoir qui nous nous rend le plus heureux car le savoir répond le mieux à toute curiosité et nous pousse à apprendre nos leçons de choses..

Nous avions tous fréquenté les écoles, très souvent les collèges, souvent les lycées et peut être des instituts ou bien des universités pour encore et bien apprendre de nouvelles leçons de choses de ce monde.

C’est à travers le temps qui va, que cet apprentissage quotidien nous permet de découvrir la saveur de cette opération, bien nécessaire, très utile qui fait la vie de chaque personne. Par le poids de l’âge, la vie nous forge et nous façonne selon un modèle que notre conscience et notre raison dans un contexte donné nous marque pour la vie;  C’est un métier de notre vie.

Le fait est que la vie est un apprentissage continuel qui nous permet toujours d’avancer vers le bien utile, vers le bien agréable, d’acquérir des expériences, d’échanger les idées et les connaissances.
«« L’école de la vie n’a point de vacances.””

Si nous réfléchissons profondément , nous pouvons nous mesurer à des élèves ou chaque jour que le Bon Dieu fait une occasion de découverte permettant de booster notre vitalité et envie d’apprendre encore un peu plus, de nous enrichir matériellement et spirituellement en savoir et en connaissances.

Quand nous formulons la connaissance ou le savoir il faut penser immédiatement aux rencontres, aux voyages, aux lectures, aux partages à la mise en œuvre de la communication par le biais de la TIC…… de toutes les façons, le savoir est composite et seule la lecture nous fait découvrir le fond des choses de ces leçons de choses et nous apporte tout ce dont on a tant besoin, la littérature, la philosophie, l’art, la religion, la science, la culture et c’est avec le livre ce manuel magique nous fait voyager dans l’espace comme dans le temps en nous faisant découvrir et en même temps nous enrichir par de nouvelles cultures portant sur de nouvelles civilisation.

Par ailleurs les expériences que nous subissons et auxquelles nous nous sommes confrontés sur le sillage de notre vie, nous permet d’avancer par notre sagesse tout en mettant en œuvre le pouvoir positif de notre conscience et notre raison, le cas échéant nous fait reculer comme il est dit chez nous « avancez en arrière »ou bien « reculez SVP en avant » …. C’est comme à l’école, l’effort est sollicité par les parents, l’enseignant l’administration et tout ce qui nous aime, cet effort nous permet de forger notre caractère et nous incite à affronter n’importe quelles difficultés qui font partie du trajet de la vie que l’on emprunte.

On ne peut être fort ,et juste que par la force que la science qui nous a donnée , par le biais de l’ école et enfin de l’université à l’ homme qui façonne la nature de la société ; la faiblesse détruit la société et ceci se manifeste lorsque l’école de façon générale se met à gommer les difficultés par le poids du laxisme et des interventions au détriment de la règle de droit et de l’art , elle se trompe, se détourne du bien, se déconcerte et se désoriente sinon elle se trompe par le fait de la suppressions des notes ou le bon et le mauvais sont mis dans le même sac, abolition des punitions qui fait du cancre, le sage et le sage se confond avec le mauvais ; tout se dévalorise, tout se démoralise, et le BAC est bradé, alors bonjour à notre école, à notre collège, à notre lycée, à notre université et c’est toute la société qui serait guidé par des incompétents et des médiocres qui nous mèneront vers le grand abîme.

BENALLAL MOHAMED Écrivain

Facebook Comments
13 août 2018

le 13 août 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 août 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 4 334
  • 7 803