Opération d’entretien des 257 arbres planté en  souvenir des martyrs du crash  d’avion militaire de Boufarik Par K. Benkhelouf

Opération d’entretien des 257 arbres planté en  souvenir des martyrs du crash  d’avion militaire de Boufarik

Par K. Benkhelouf

C’est au niveau de l’aérodrome de  Sidi bel abbès, que l’association Jeunesse volontaire a  effectué, l’après-midi de ce vendredi, une opération d’entretien des arbres plantés en l’honneur et pour le souvenir éternel, de ce  sombre  mercredi du 11 avril 2018 ou un crash d’avion militaire à Boufarik à causé la mort à 257 citoyens, devenu  « martyrs ».

Ainsi, des membres de l’association « jeunesse volontaire »  et des sympathisants, se sont donné rendez-vous  en en ce lieu, cet après midi du vendredi passé, pour procéder à l’entretien des  257 arbustes mis en terre en hommage aux martyrs sous le slogan « un arbre un martyr », afin de leur permettre de se maintenir en bonne santé et s’élever fièrement, pour rappeler aux générations futures, que notre pays n’a jamais cessé d’avoir ses martyrs du devoir.  Cette opération parfaitement réussit, par l’espèce d’arbre choisie, lors du boisement d’avril, est déterminante, par les capacités physiques, symboliques et plastiques, des arbres, une véritable plantation, historique et mémorielle, qui démontre aussi, combien que le pouvoir du végétal joue un rôle, important de communion entre les vivants et ceux qui ne sont plus de ce monde

Ce petit bosquet commémoratif, dont  la nomination géographique de l’espace, qu’est l’aérodrome, prendra forme avec le temps et sera un ensemble d’arbre verdoyant en souvenir de ces êtres disparus, donc il aura la faculté, de mettre en culture la nature et non de l’ensauvager. Chaque arbuste planté, est dédié à l’un des noms décédé en martyr, pour évoquer un récit et de l’histoire. Une plantation d’arbuste, qui se  veut signifiantes, autant en surface qu’en profondeur. Elle sera aussi un cadre à une muséographie à ciel ouvert ou les 257 arbres, qui comme des soldats, apporteront demain, d’avantage de protection d’ombre,  d’ oxygène et des animaux, pour réunir et réconcilier dans le respect de l’environnement et  chaque commémoration du passé, sera un  projet d’avenir.

L’on se rappelle, le  jour de cette opération de  boisement ou le maire fraîchement élu Adda Boudjellal Tewfik, qui avait participé  avec l’achat à ses frais de plusieurs arbre, avait dit :  « la quantité d’arbres plantés, en hommage au 257 martyrs n’évoquent pas simplement un banal nombre d’arbres, mais par contre,  par leur capacité de déclinaison, des végétaux, dûment ordonnés symboliquement, pour faire demain  un grand bouquets signifiants, fait que chaque arbre symbolise beauté, droiture et pouvoir de réussite et amour pour la patrie »

18 novembre 2018

le 18 novembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
18 novembre 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 2 308
  • 5 113