Pourquoi ne pas se raconter, nos histoires de miroirs?

Qui pourrait nier, que chaque jour que Dieu fait, nous reculons davantage? Qui pourrait nier que  le progrès reste encore loin, très loin derrière? Nous, vous, tu, ils, pataugeons dans la médiocrité et le bricolage,  qui ne s’améliore pas. Pourtant, le bon sens nous l’avons, les bons esprits existent également,  les intellectuels sont là, et ils attendent, l’élite aussi, cette élite dont on est certain. Alors pourquoi cette stagnation, Khayi ? (J’en possède de la diction, pour dire le Khayi qui épate, n’es-ce-pas Khayi?)

Au lieu de nous attendre au normes du triples A  (A.A.A)., vous constaterez , que nous nous trouvons au A—(Je voulais dire A moins, moins).Dans tous les domaines, ça laisse à désirer, et parfois, nous en  dégueulons. Certains disent, qu’on ne s’implique pas assez, sinon, nullement. Nous sommes devenus indifférents, et quand on le veut, inexistants. D’autres, par contre trouvent que les « Gardiens du Temple » sont si  présents, si puissants, qu’espérer d’éventuels progrès, relève de l’utopie.

Cette incompétence qui flotte dans l’air est suffocante et lorsqu’elle tombe, comme de la buée sur nos yeux, on la découvre davantage, s’accrochant à nos manteaux, pour nous retenir dans notre désir de foncer pour  défoncer. C’est  un peu vrai  lorsqu’on constate qu’un bon nombre  très important d’intellectuels  restent marginalisés, jamais écoutés. Et c’est vrai aussi, que l’on cherche à les épuiser, à les  “schizophréner”

Et puis, Il y a ceux  qui persistent dans un entêtement suicidaire, en  se prenant  très souvent  pour ce qu’ils ne  sont pas, en se croyant  aptes à diriger la société convenablement alors, qu’en réalité, ils ont  mené  notre  ville tout droit à la débâcle. Non ! me diront-ils, tout baigne dans l’huile ! Ils se fient trop à ce miroir qui leur envoie une image qui n’est pas la leur. Alors qu’il y a mieux sur le terrain, pour faire mieux que leur mauvais ! Ils s’accrochent à des idées fixes et ne voient pas que la société est en pleine mutation et qu’il faudrait changer quelque chose pour espérer un éventuel essor ou un quelconque progrès bénéfique à tous. C’est  le cas pour  notre ville.

Oh miroir, gentil miroir, nous sommes en 2011 et nous ne voyons rien venir. Les  ouvriers chargés de la collecte des ordures  et de l’entretien des rues n’ont pas encore été régularisés. Ils travaillent avec leurs habits de tous les jours cet entretien de l’hygiène. Ceux qui doivent les contrôler et par la même occasion rapporter à qui de droit, les insuffisances du terrain, se cachent au fond du dernier café, et s’en foutent, de se qui se passe dehors. Ils ne peuvent pas trouver mieux que le chaud du café, ou de leurs chez eux, ou alors de leurs bureaux.(Tiens, c’est extraordinaire lorsqu’on se trouve en face, comme leurs voix est rauque et influente et leur stature toujours dans un air royal ! Quel contraste miroir, tu m’en joues des tours !)

Et puis, nous en avons marre de nos yeux qui n’ont pas cessé de pleurer, pour ces élus qui, après avoir été élus (une, deux, trois soleil), nous ont ignoré quand on avait besoin d’eux. Nous ont fui, lorsqu’on voulait les voir. Nous ont marginalisé, pour que l’on ne figure pas sur ces fameuses listes, un deux trois soleil. Heureusement, qu’il nous reste encore, notre bonne mémoire, notre miroir à nous,  pour nous rappeler que notre passé, même sans nous, était plus beau, que leur présent, toujours sans nous,  écarté, marginalisé et et !..

Et puis j’ai bien le droit de parler, de ma ville que j’aime bien, de mon pays de j’adore et que je vénère. J’ai besoin de dire ce que beaucoup pense tout bas. Une, deux, trois, soleil!   Cette vieille chanson  qui raye mon pickup. Oh miroir de ma mémoire !, ouvre moi tes portes, pour que je puisse puiser encore, des choses que tu caches et qui peuvent servir, à ma ville, à mon pays !.


le 19 décembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 décembre 2011

2 Commentaires pour “Pourquoi ne pas se raconter, nos histoires de miroirs?”

  1. Hebri

    «Quand tout va mal, regarde-toi dans le miroir.» Ce proverbe chinois est plein de sagesse. Il nous invite à revenir à nous-mêmes lorsque nous sommes face à quoi que ce soit de désagréable. Autrement dit, pour changer notre environnement nous devons changer nous-mêmes. ″La folie, c’est de faire tout le temps la même chose et de s’attendre à un résultat différent″ a dit Einstein.
    Nos critiques et dénigrements lancés à tort et à travers et en direction de tout le monde ne nous ont pas fait avancer. Bien au contraire puisque «celui qui n’avance pas recule». Mais en nous dotant de pensées toujours positives, nous commencerons à aimer petit à petit ce qui nous entoure. Notre amour émouvra notre entourage, il réussira à le faire bouger et c’est alors que s’ouvrira la porte du changement. La vie n’est ni insensée ni injuste: elle nous donnera ce que nous aurons émis. Notre vie est en quelque sorte notre miroir. Un miroir qui n’est ni gentil ni méchant mais tout simplement fidèle en nous reflétant notre réalité. Notre réalité intérieure…
    Je n’ai pas été hors-sujet, j’espère. En tous les cas, je tenais à «disculper» le miroir.

  2. epsilone

    C’est l’heure des bilans,des inventaires et voyons tous ce qui manque et ce qui reste à faire tant qu’ils existent des hommes compétents avec leur grande expérience jaloux pour tout.Que DIEU nous préserve ,des méchants, des vils ,des haineux et surtout des bipolaires.Pour 2012 un A+ pour la jeunesse montante inchallah.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00