QU’EST-CE QUE LE POLONIUM ? CE POISON INVISIBLE QUI A PEUT ÊTRE CAUSE LA MORT DE ‘YASSER ARAFAT’

Le polonium est le premier élément chimique décelé par Pierre et Marie Curie en 1898, dans leurs travaux de recherche sur la radioactivité. D’ailleurs, le mot polonium a été choisi en hommage aux origines polonaises de Marie Skłodowska-Curie.
C’est un métal pauvre dont l’isotope 210Po est présent naturellement à l’état de traces dans les gisements de phosphates et d’uranium (un milliardième de gramme pour 10 grammes d’uranium) où il provient de la désintégration radioactive du radon 222 et du plomb 210. C’est l’un des facteurs primordiaux d’induction des cancers du poumon dits “radio-induits” par le radon. Il peut aussi être produit par transmutation, en bombardant du bismuth avec des neutrons.
Le polonium 210 est un radioélément à haut risque pour sa radiotoxicité. Un gramme de polonium 210 génère une radioactivité de 166,3 TBq. Il est très volatile, et absorbé par les organismes vivants en raison de sa chimie analogue à celles du tellure et du bismuth. En se désintégrant, c’est un émetteur de rayonnement α particulièrement puissant, mais de courte distance, c’est pourquoi il est relativement facile de l’introduire discrètement dans un pays. Un milligramme de polonium 210 émet autant de particules α que 4,5 grammes de radium 226 ; sauf statistiquement dans 1/100.000 environ où il libère une particule α de 4 516 530 eV suivie d’un photon γ de 803,1 keV, résultant de la désexcitation du noyau 206Pb produit transitoirement dans un état métastable. La faible énergie de ce rayonnement γ, ainsi que sa très faible quantité, rend la détection du polonium 210 par spectroscopie γ un peu plus délicate.
La radiotoxicité du polonium 210 est de 0,51 µSv/Bq lorsqu’il est ingéré, et 2,5 µSv/Bq lorsqu’il est inhalé. Soluble et très nuisible à des doses infimes par ingestion ou aspiration, il est environ un million de fois plus nocif que le cyanure. L’absorption de 1 à 10 microgrammes suffit à provoquer la mort.
En effet, le polonium 210 est un poison rare et d’usage très délicat, un atome radioactif qui même pour de faibles quantités (quelques microgrammes), sa manipulation est très risquée et requiert un équipement spécial, des précautions particulières et des procédures très strictes. Absorbé dans les tissus, il provoque des dégâts directs par émission de particules alpha. En le décrivant, M. Roland Masse, radiopathologiste a dit : «Un produit radioactif le plus toxique que l’on connaisse, éliminé pour moitié dans les urines dans les 50 premiers jours, il se fixe dans le foie, la rate, les reins et la moelle osseuse, entraînant nausées, effondrement des défenses immunitaires et perte des cheveux »…

De ce fait, l’intoxication au polonium a été soupçonnée comme cause de la mort du président Palestinien Yasser Arafat, l’un des principes en faveur de cette hypothèse est l’existence de traces de ce poison invisible mais mortel sur ses vêtements à des concentrations anormales et inhabituelles.
Les résultats des analyses conduites par un laboratoire Suisse sur des échantillons prélevés sur la dépouille de l’ancien dirigeant Palestinien, ont permis de démontrer que ce dernier aurait pu périr des suites d’une intoxication au polonium……« Les résultats soutiennent modérément l’hypothèse que la mort a été la conséquence d’un empoisonnement au polonium-210 » explique le compte-rendu. « Nous avons mesuré des activités de polonium-210 dans les os et les tissus qui étaient jusqu’à 20 fois supérieures aux références de la littérature médicale. »
«Une fois ingéré, le polonium est véhiculé par le sang et finit par s’accumuler dans les organes, principalement le foie, les reins et la moelle osseuse, décrit Florence Ménétrier, spécialiste de la radiotoxicité à la Direction des sciences du vivant du Commissariat à l’énergie atomique (CEA). « Le rayonnement du polonium est très important, il irradie localement les cellules et les détruit.». Si la quantité est assez importante, les organes vitaux se bloquent les uns après les autres, une disposition aggravée par le fait que le système immunitaire est complètement détruit. La mort peut survenir en quelques jours. Cette nocivité ultime est associée au fait qu’il n’existe aucun traitement connu pour l’enlever du corps. En fait un poison fatal, mais dont l’utilisation semble réservée à une organisation ou à un état ayant des moyens adéquats, parce que sa production implique un réacteur nucléaire spécial. Elle est évaluée à moins de 100 grammes par an dans le monde, en grande partie d’origine Russe. Les grandes puissances nucléaires détiennent le savoir-faire et possèdent les équipements requis, comme les États-Unis, la Russie, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie et éventuellement le dit Israël. Ce dernier est accusé par de nombreux Palestiniens et bien d’autres, dans cet acte d’empoisonnement. Plus de 97 % de la production globale de polonium vient du centre nucléaire russe d’Avangard, un ancien centre de production d’armes atomiques surveillé par les autorités russes, mais auquel l’AIEA n’a pas accès. Le réacteur dit Israélien de Dimona dans le désert du Néguev Palestinien n’est pas soumis, lui non plus, aux inspections internationales.
Le polonium peut aussi être produit en petites quantités par des réacteurs nucléaires en irradiant du bismuth 209 et dans des laboratoires. Il peut être utilisé comme source d’énergie pour les satellites. “Mais dans aucun cas, il peut être fabriqué dans un appartement“, explique Jean-René Jourdain, délégué auprès du directeur de la radioprotection de l’homme à l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Par ailleurs, le polonium 210 est devenu célèbre bien avant, pour avoir été employé pour supprimer en 2006, Alexandre Litvinenko, le transfuge des services secrets russes réfugié à Londres avec une grande dose versée dans sa tasse de thé, de plusieurs microgrammes de polonium 210, ce qui avait conduit à sa mort par irradiation interne en seulement 3 semaines, malgré les soins persistants dans l’un des meilleurs hôpitaux de Londres.

POUR LES FUMEURS, sachez qu’on retrouve du polonium 210 dans les cigarettes. Sa présence sur les feuilles de tabac est liée à l’utilisation d’engrais riches en phosphate. Ces engrais sont extraits de mines d’apatites, une roche qui renferme du radium et du polonium.
Le chirurgien Général C. Everett Koop a déclaré que cette radioactivité, plutôt que le goudron, compte pour au moins 90% de tous les cancers de poumons relatés des fumeurs. Le centre pour le contrôle des maladies révèle que les “Américains sont exposés à bien plus de rayonnement de fumée de tabac que de n’importe quelle autre source“. Le tabagisme représente 30% de tous les décès de cancer.
« Si vous fumez une cigarette par jour pendant un an, vous multipliez la dose de radioactivité naturelle dans votre corps par deux à cause du polonium », explique Jacques Foos, professeur honoraire du Conservatoire national des arts et métiers…. !

« Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » Faites attention à vos tasses de thé… !!!!


le 17 novembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 novembre 2013

3 Commentaires pour “QU’EST-CE QUE LE POLONIUM ? CE POISON INVISIBLE QUI A PEUT ÊTRE CAUSE LA MORT DE ‘YASSER ARAFAT’”

  1. le cygne

    Pôvre de vous…???? Toutes les sources sont citées dans l’article…..!!! ‘3djouza Hakmet Sarra9’ …!!! Le chameau avant d’avancer dans le désert brûlant, il doit vérifier ce qu’il porte dans sa bosse,…..et ce n’est pas moi qui l’ai dit…….!!!!
    C’est vrai cet article ne s’adresse pas à toutes les catégories…c’est bien que vous vous soyez rendu compte….c’est déjà un exploit……!!! Jouez dans votre catégorie poids plume…!

  2. Boualem

    NO COMMENT . sans images . avec internet nous avons accès à toutes les connaissances détaillées sur tout les sujets inimaginables en plus des livres des revues spécialisées des journaux n’importe ou l’on se trouve grace à nos Smartphones et nos i-pod , à quelle catégorie de personnes s’adresse cet article ? au zoo ? au arriérés ?
    pauvre de VOUS ?

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00