USMBA: S’EXÉCUTER OU PÉRIR : ÇA PORTE UN NOM !!

Jusqu’où ils pouvaient aller très loin, alors oui ! C’est à SIDI-BEL-ABBES qu’ils ont décidé de tester leur incurie. L’USMBA n’a rien sollicité, n’avait encore plus rien envisagé, elle s’est résignée sportivement à la défaite sur le terrain, sans rechigner aucunement, il faut bien qu’il y ait un vainqueur et un vaincu. Le hasard en a décidé autrement et donc voulu que le CSC se méprenne sur une réglementation faite pour être respectée, en faisant jouer un 3ème joueur étranger.

Non!   MR HADJADJ. , ancien président de la FAF, il faut le souligner, homme de droit s’il en faut et Président d’une commission statutaire de la dite FAF fait décider autrement en invoquant dit-il, un vide juridique, là où le texte, sans hésitation aucune, est on ne peut plus clair, trois étrangers entraînant de facto la perte du Match. Oser faire une analogie avec un match de championnat alors qu’il s’agit de dame coupe avec élimination directe, c’est tirer la bretelle à revers du pantalon tellement que la question devient subsidiaire, elle n’a pas lieu d’être.

Le plus surprenant, c’est bien avant la décision anachronique ,MR BENTOBAL, Président du CSC intervient sur une radio nationale pour étaler son estime et son amour pour l’USMBA en expliquant qu’un différent quelconque ne pourrait entamer l’amitié ancestrale entre les deux formations et le match pourrait être rejoué reconnaissant même l’infraction administrative. Qu’elle fût notre surprise de constater l’alignement de la commission fédérale sur des suggestions illusoires d’un partisan en défaillance ,un concours de circonstance qui n’est pas du tout le fruit du hasard puisque des menaces pèsent sur l’USMBA dans le cas où elle ferait fi de la coupe, un CARNAVAL ne saurait être admis dans les rites d’un enterrement même de première classe , prendre en charge les frais du deuil ne saurait compenser la fierté et l’orgueil de la famille Bel-abbesienne. La diplomatie de façade de MR BENTOBAL ne saurait être mise en parallèle face à la courtoisie qu’on se doit dans le monde sportif et les salamalecs n’ont rien à y voir quand les dards sont lancés tous azimuts , l’USMBA exige son dû et contre l’argument de l’arbitraire ,elle sollicite le droit même s’il le faut auprès des instances civiles . Messieurs de LNF , chercher un compromis là où le droit doit être appliqué sans coup férir ,c’est prendre partie délibérément, l’USMBA ne pourrait être prise pour une quantité négligeable, elle a un honneur à défendre et une histoire à protéger ,ce n’est pas des gesticulations d’où qu’elles viennent qui vont la faire céder ,il n’y a que le droit et la raison qui la feront plier ,après tout ce n’est qu’un sport lui même codifié par l’olympe dans un esprit de probité loin des arrangements dégradants auxquels l’USMBA n’adhère pas , les animaux de Panurge répondaient à un instinct animal ,ce que les légalistes ne peuvent suivre sans se reconsidérer en perdant leur âme .
Le Ni-Ni concrétisé par un semblant de compromis est une faveur accordée au Choyé du jour, l’USMBA vous laissera vous tripatouiller avec vos conciliabules infamants et ne répondra pas à un droit scélérat privilégiant la magouille à la raison. Sanctions dites vous! l’USMBA assume ,brandir des pénalités n’y fera rien, les caciques de la FAF, les ronds de cuir jamais effleurés par une retraite paisible, installés à vie même après rétrogradation et les scandales de l’arbitrage se rebiffent en invoquant l’insubordination du Club lésé ,même si la confrontation avec le CSC est encore une fois proposée dans l’exigence de son propre calendrier ,que l’USMBA ait des contingences particulières importent peu dans la mesure où le clou est déjà enfoncé, les expatriés du club et leur entraîneur ne seront pas de la partie, tantôt samedi, tantôt lundi ou tel stade ou un autre au gré des injonctions habituelles.

Non ,messieurs Ali Malek , Bentobal et consorts ,complices dans cet imbroglio échafaudé de toutes pièces et qui n’avait pas lieu d’être, BEL-ABBES n’est pas une ville de province quelconque ,elle ne peut accepter d’être déconsidérée ,rabaissée et humiliée de la sorte, l’AUTORITÉ d’une FAF irresponsable ne peut justifier que notre cité ne soit laissée pour compte d’une désinvolture qui explique du reste que notre Équipe Nationale(fierté du pays) s’alimente d’éléments expatriés FORMÉS et ENTRETENUS ailleurs ,ce qui me rappelle cette humour bien de chez nous «la masseuse de nos bains turcs se félicite toujours des enfants des autres ,au même titre que la pleureuse (El-addada) éprouve de la peine ou de la compassion pour les disparus parmi les voisins qui paient le plus lucrativement . Ceux qui décident d’une justice à la carte ne peuvent engendrer que des mesures scélérates, la seule attitude c’est le mépris pour ce qui n’est malheureusement pas la première dérive.

Par Abdelhamid Abdeddaïm


le 03 janvier 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 janvier 2015

4 Commentaires pour “USMBA: S’EXÉCUTER OU PÉRIR : ÇA PORTE UN NOM !!”

  1. maximus

    Bonjour Abdelhamid,
    D’abord je me présente, je suis de Constantine et supporter du CSC.
    Je partage votre avis que le CSC devait être automatiquement disqualifié, ça aurait été logique et personne n’aurait crié au scandale….mais….les règlements qui régissent notre football sont le moins que l’on puisse dire “ridicules” sans rentrer dans les détails.
    Là où je ne suis pas d’accord est votre passage concernant Mr Bentobal, le Mr a exprimé son estime et ses amitiés pour l’USMBA et les gens de Sidi Belabbes, il est où le problème? Pourquoi vous traitez cette attitude de diplomatie de façade? Vous auriez préféré quoi?
    Mr Bentobal n’a fait que défendre les intérêts de son club en attirant l’attention de la commission de discipline que l’article 97 prévoit la perte des 3 points pour le club fautif, mais l’adversaire ne peut bénéficier de ces 3 points. En appliquant cette article sur les matches de coupe, le CSC perd le match administrativement et l’USMBA le perd sur le terrain. C’est vrai que c’est débile mais ces le règlement!!!!
    Ici à Constantine, nous avons toujours eu que de l’estime et du respect pour la ville de Sidi Belabbes et les Belabbessiens.
    Mon cher ami, il est inutile de vous rappeler que dans cette affaire, l’USMBA est directement affronté à la commission de discipline de la LFP, le CSC n’a rien à faire là dessus combien même Mr Bentobal président du CSC défend à juste titre les intérêts de son club avec diplomatie et sans toucher aux bonnes relations entre les 2 clubs.
    Amicalement

    • Abdelhamid Abdeddaim

      Cher monsieur maximus
      Je n’ai pas pour habitude de répondre aux commentaires pour éviter toute polémiques de nature narcissique , du genre que chacun redorant le blason de sa chapelle et si j’ai évoqué l’Olympe c’est précisément pour cadrer mon intervention dans le domaine sportif et si j’ai signé de mon nom ,c’est aussi pour en déterminer les limites: nous n’engageons que nos signatures pas plus que vous que moi .
      Ceci étant, je n’ai à aucun moment fait allusion à la ville de Constantine et sa population dont le cœur ne vibré pas uniquement pour le seul CSC,le sujet n’a rien à voir. Que MR BENTOBAL se démène ou cherche à défendre le point de vue de son club, quoi de plus normal ,qu’il fasse adhérer le LNF à sa thèse ,clamée bien avant à la radio nationale ,thèse pour le moins biscornue ,cela est autre chose, les amitiés n’ont rien à y faire et puis : ces présidents ne représentent qu’eux même dans un cercle sportif aux limites incertaines.
      L’article 97 auquel vous vous référez aurait pu avoir une lecture bien différente et moins tendancieuse ,il reste qu’il est sans ambiguïté pour des honnêtes gens qui savent lire le droit . Le championnat et la coupe ne peuvent être assimilé dans le comptage de points ,c’est une raison pour laquelle aucune confusion ne peut être établie,l’un est continu et la coupe procède par élimination directe: où est l’analogie ,mais “quand on veut tuer son chien ,on dit qu’il est enragé ” .si les protagonistes gestionnaires,hélas,de notre foot-ball en ont décidé autrement c’est le fait du prince qu’ils ont dû faire valoir ,le droit dans son équité en sort abîmé et déchiqueté .Ils ont dévoyé le sens de l’article 97 dans le sens qui agrée l’interprétation de MR BENTOBAL pour en faire un compromis sans équilibre ,en aurait pu au moins procéder par inversion et faire jouer le match pour respecter une logique bricolée,elle aurait eu l’avantage d’économiser les frais de déplacement que le CSC dépensées .Il reste que ce que nous déplorons n’inquiète ni l’un ni l’autre des présidents ,les pressions ont raison de nos préoccupations futiles à en croire les orientations prises.Aussi et malgré tout, l’amitié entre nos deux cités ne peut être l’otage d’une péripétie fâcheusement anecdotique dans l’itinéraire d’une trajectoire humaine,il y a plus de facteurs qui nous unissent que des déboires qui nous éloignent .
      PS: Que MR HADJADJ sache que ses péroraisons débitées en table ronde n’ont convaincu personne,sinon pourquoi l’avoir recherchée s’il était serein et sûr de son de son bon droit.qu’il sache aussi que ce n’est pas une manipulation chimique dont les réactions sont prévisibles,il s’agit de l’esprit du droit dont l’intelligence nous commande de le saisir dans son essence pour mieux l’appliquer,et là il en est loin lui et Ali Malek qui sont juge et partie dans une affaire qui ne leur appartenait pas de juger et encore moins de brandir des sanctions puériles dans la forme. .Nous saluons tout de même l’honnête attitude de MR Belhout. Qui s’est étonné et surpris sportivement du revirement de LNF, s’étant résigné à la perte du match comme tout un chacun convenait de le faire.
      Bien amicalement.

      • maximus

        Merci de m’avoir répondu

      • oran31

        Dans cette histoire la FAF s’est retrouvée dans une situation rocambolesque. Une situation qui démontre encore une fois que notre football est dans un état de décomposition avancée.
        Un cadeau de fin d’année pour le CSC . Au pays des compromis tout est possible. Pondre une loi et l’appliquer selon l’humeur et la tète du client . L’article 14 et 86 en question, débile du reste, est censé être appliqué au football Algérien d’une manière générale,et non pas uniquement au championnat . Par un tour de passe- passe, un “Hamid hadjaj ” président de la CD trouva cette parade pour faire rejouer le match au motif que cette loi ne s’applique pas a la compétition de la Coupe d Algérie, et de ce fait il y a jurisprudence alors on innove et on décide entre autres. Bizarre y a que chez nous qu’on voit de pareilles choses.
        Quant au président de l’USMBA avant de parler il faut toujours prendre du recul emballement médiatique inutile et totalement artificiel… et tout ça pour rien.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00