Sidi Bel Abbes à l’heure de l’économie dite circulaire dans la gestion des Déchets ménagers. (Vidéo)

En réalité, ce projet qui date depuis un certain temps, découle d’une convention cadre avec la Belgique depuis 2015 et, est mis encore sur rail à Sidi Bel Abbes pour en tirer un maximum de bénéfice dans la gestion des déchets ménagers. Sidi Bel-Abbes figurait déjà parmi les villes pilotes à l’ouest du pays puisqu’elle avait mis en évidence cette étude dite “d’appui à la gestion intégrée des déchets ” (AGID) et l’avait appliqué à quelques cités de la ville notamment celle des oiseaux qui est toujours opérationnelle malgré une absence de suivi par les services chargés du ramassage.

Grosso-modo, le projet en question vise à la réduction des déchets ménagers à travers une meilleure prise en charge à la source et surtout d’une gestion intelligente et rationnelle appliquées aux déchets. Le projet en lui-même a été initié dans le cadre de la coopération Algéro-Belge et vise à mettre en évidence le know-how des techniques Belges dans la gestion des déchets ménagers par tout d’abord la réduction de ces déchets en ciblant les matières recyclables (Verre et plastique) , les matières organiques transformables et ensuite l’irrécupérable .

Il est utile de rappeler que la production de déchets ménagers en Belgique demeure l’une des meilleures en Europe puisque la moyenne annuelle par personne atteignait dans ce pays environ 420Kg en 2016, une tendance à la baisse observée depuis les dix dernières années et c’est dans ce contexte qu’il a été fait appel aux Belges pour appuyer le dit programme lancé, il y a presque quatre années.

Aujourd’hui, l’équipe composée en majorité d’associations locales activant dans la préservation de l’environnement , d’expert Belges dans la gestion intégrée des déchets, de représentants de l’agence nationale de la gestion des déchets du Ministère de l’environnement et des énergies renouvelables étaient toutes réunies sous les trois tentes installées pour la circonstance au niveau de la place du 1er Novembre (ex Carnot) et s’adonnait aux jeux des questions et réponses aux nombreux visiteurs sur l’utilité du programme afin d’en sensibiliser le plus grand nombre sur cet problème épineux.

En effet, il y a lieu de souligner que la production et gestion des déchets ménagers à Sidi Bel Abbes est un sérieux problème et continue de l’être de nos jours vu le retard observé dans ce domaine surtout dans sa gestion à travers les différentes phases de tri à la source, de collectes et de recyclage s’il y a lieu dans ce qui est appelé communément l’économie circulaire et enfin d’enfouissement technique.Il faut dire qu’ à Sidi Bel Abbes ,on ignore le kg/capita annuel de la ville s’agissant de ces déchets. Un paramètre et indicateur important dans cette technique de gestion des déchets ménagers.

Enfin et pour rappel, Il y a lieu de signaler que le coup d’envoi de cette coopération environnementale a été lancé en mars 2016 , une première fois, lors de la visite à Sidi Bel-Abbes d’une délégation Belge. Les premiers bénéficiaires du projet ont été les habitants de la cité des oiseaux qui se sont mobilisés dans cette “opération test” pour appliquer les recommandations à la lettre de cette étude. Leur cité fut dotée des différents bacs pour la sélection des déchets. Les habitants, faut-il le souligner, ont réagi intelligemment et ont commencé l’opération en exécutant un tri sélectif de leur déchets ménagers. Des bacs de différentes couleurs ont été attribués à la cité.

Facebook Comments
19 février 2019

le 19 février 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 février 2019

1 Commentaire pour “Sidi Bel Abbes à l’heure de l’économie dite circulaire dans la gestion des Déchets ménagers. (Vidéo)”

  1. youssef

    oui mais ce qui est dit en belagique n’est pas dit ici..en belgique peut etre parceque tout ne se fait pas en publique on lit toujours ne action a un interet. si il n ‘ya d’interet derriere l’action personne ne le fera..faute d’interet u pouvoir est devoir de faire quoi?? donc voila je vous laisse un espace de reflexion, avec un café prese dans un café et u verre de café au lait et une makrouda fourré au datte
    la cervelle va redemarer a reflechir…bon makrodha mais n’oubliez pas une chose dans vos reflexion la femme bege a un enfant et nos femmes ont 5..il ne faut pas trop demandé a os femmes a moins de leurs donner un petit interet disant un petit salaire et dire ”Kaltouma si on te donne un petit plus par mois tu pourra faire un tris?? elle va dire oui ou non??
    tout de suite un blideen et un tlemecenien se leve et se dise ajri jadak le tri va se faire..court vite..sinon il y aura les enchères…hahahah
    bon parpaing de reflexion 3la sbah hahahaha
    c’est pourquoi on dit ki el 3kal yatla3 massabate larrasse

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 770
  • 1 305