Sidi Bel Abbès : Le thermomètre s’affole

Nos grands pères disaient que les précipitations qu’on observe au cour du mois d’octobre annoncent généralement le degrés de sévérité de l’hiver  or l’on constate ces derniers jours un affolement de la température qui n’a cessé de grimper en cette deuxième quinzaine  d’Octobre 2014 et ce, depuis les pluies torrentielles de la semaine passée et ensuite la température a parfois dépassé les 35 degrés par endroit poussant un grand nombre de citoyens à se diriger vers les plages de  la corniche Oranaise ou d’Ain Temouchent. Aujourd’hui c’était la suffocation pour certains asthmatiques et malades chroniques bref , il est à croire que l’été est de retour.

Selon les spécialistes de la météorologie, la période allant du mois d’octobre 2013 à  septembre 2014  a été la plus chaude depuis 1880 et avec  cette chaleur d’octobre , la dite période va se décaler probablement vers le présent mois .  Il faut dire que le réchauffement climatique y est pour quelque chose et, est largement observable au cour de cette décennie.

Et ce n’est pas seulement en Algérie ou à Sidi Bel-abbes que ce phénomène de grande chaleur est observé, en Grande Bretagne ,leurs experts  ont déjà prédit un “été indien” suite aux analyses des archives de données météo recueillies des années précédentes  et ont annoncé que la vague de chaleur s’allongera jusqu’au mois d’Octobre  avec des températures records dan le royaume.Cela n’empêche qu’une partie des Anglais qui s’en réjouit de cette rallonge, s’en remet au bronzage et autres activités estivales.

D’autres parts, les experts ajoutent que le mois de septembre écoulé a déjà battu le record dans tous les domaines météo et le mois d’octobre est en passe de le devenir encore davantage par rapport au siècle dernier.Parlant des phénomènes de fonte observés au niveau de océans arctique et antarctique , le site spécialisé du centre national des données climatiques basé en Caroline du nord (USA) souligne que l’arctique fond deux plus rapidement que l’Antarctique.  Enfin d’autres spécialistes signalent qu’une partie de la fonte de l’arctique est récupérée par l’Antarctique au sud.

ice melt

Facebook Comments
20 octobre 2014

le 20 octobre 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 octobre 2014

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 905
  • 1 305