SIDI-BEL-ABBES: Les salles de cinéma, un patrimoine en péril.

Héritées  du colonialisme,  les salles de cinéma dont dispose la wilaya sombrent  chaque jour un peu plus dans l’abandon.
Hier, fierté de toute une  ville, du fait des bons et  loyaux services rendus  à la population cinéphile,    les salles de cinéma semblent  changer  complétement de cap..
Bien que situées toutes dans des endroits enviables  à plusieurs autres infrastructures, l’Empire ,  le Vox  ou encore El AMARNA  ex l’Olympia  se trouvent , du moins ce qu’il en reste,  dans un état de décrépitude totale .
Cédées  il a    y une décennie de cela , à  la faveur d’une concession  terne , opaque à des privés aux  antipodes des règles cinématographiques les plus élémentaires, les salles  se  meurent doucement mais surement,  pour finir dans un laps de temps très court,  au fond du gouffre  .
Fait saillant ,ils passèrent  des années durant,  maitres dans l’art de la diffusion des courts métrage antinomiques et contraires aux us et les coutumes  chères aux bel-abbesiens.
La décennie noire aidant, les jeunes  se trouvent  à leur corps défendant , contraint de noyer  des frustrations grandissantes  dans des salles loin de tout contrôle  .
Il a fallu  ,face à ce changement  brutal,  placer les salles sous l’égide du conseil  national des salles de cinéma,  avec  à  la clef, l’espoir de relancer  davantage ce secteur indiscutablement morose.
C’était  dès lors, sans compter avec  la montée  de la nouvelle génération avec son corolaire  la vidéo et CD  piratage  et j’en passe… doublé par   la disparition en cascade   des anciens  et vrais  cinéphiles  dont bon nombre  ont vu au soir de leur vie,   des salles projeter, toute honte bue ,  des films   loin voire même très loin de la vocation authentique . Depuis lors , les salles chutent du haut et font table rase d’un passé glorieux pour faire ,contre toute attente ,  office, de salles de fêtes  ou encore de rencontres politiques . Aux dernières nouvelles, des hommes aux bras longs  se démènent dans  tous les sens pour acquérir  ce patrimoine en  péril .


le 01 août 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
01 août 2011

17 Commentaires pour “SIDI-BEL-ABBES: Les salles de cinéma, un patrimoine en péril.”

  1. […] epsilone: Salam Moudjahed Allah IKHALIK ,saha ftourek anta tani et à tous les lecteurs et lectrices de BAI.Je passe la plupart du (…) […]

  2. epsilone

    Salam Moudjahed
    Allah IKHALIK ,saha ftourek anta tani et à tous les lecteurs et lectrices de BAI.Je passe la plupart du temps dans la cuisine (ELKESSRA OUA TADJINE) mais j’ai décidé de laisser un petit moment de la journée pour BAI.
    Saha Shourek Moudjahed et le grand bonjour à ta grande famille

  3. epsilone

    Bonsoir MOUDJAHED
    Saha ftourek, tu sais que j’apprécie beaucoup tes commentaires et encore plus lorsque tu parles des Idrissides je revois tous mes aieux en ce mois de Ramadan et je me rappelle lorsque j’étais très petite lorsque par respect nous embrassions les veilles femmes sur la tête elle reprennaient ma main pour l’embrasser.voilà ce que j’ai voulu te dire Moudjahed toi qui comprendra sûrement ce que je veux dire. SAHA SHOUREK

  4. akkou

    (yak rana fordja ou cinima) ce n’est plus la peine de chercher des salles de projection nous vivons des sujets trés importants qui ont déchiré cette culture du 7ème art qui notre génération avait hétité par le colonisateur cette culture a été florissante il y avait de la joie et du bonheur comment les chercher aujourd’hui puisque nos responsables l’on chassé nous priver de cette liberté ennemi de l’ignorance par rapport à ce que nous vivons actuellement le spectacle dans nos rues pleines de violence d’insécurité,le sexe et l’oisiveté remplies de tous les délits sont les principaux facteurs de l’instabilité de la culture en génaral .Ces salles de projections sont tombées en décripitude au grand dam des cinéphiles.
    On rencontre souvent le nom de notre ministre de la culture K.T uniquement lorsqu’il s’agit de festival du RAI , Danse là où l’argent coule à flot (chouia fa cinima oual baki fi jibna)il y a une preuve tangible enquetez l’aménagement du téhatre de notre ville vous saurez comment les deux vermines khalida TOUMI et Hlima HANKOUR ont détourné des sommes colossales au détriement de la cvulture maintenant elle envisage d’investir dans la réhabilitation des salles de cinéma que faire de ces lieux si nous ne les exploitons pas .On ne peut jamais apprendre d’une femme la culture si on ne la cultive pas.

    • Dr youcef FEHAM

      bravo…bravo maestro!
      WALLAHI ,tu viens de dire tout haut ce que les citoyens pensent tout bas…
      c quoi cette lalla khalida T ,petite enseignante dans un CEM ,en mathématiques ,amie intime du dr Said SAADI du RCD ,trahisse ses convictions perso pour saisir au vol le poste ministeriel que lui a offert notre cher boutef ,pour la faire divorcer de notre Saidou ?psychiatre de son état!
      la Hankour du coin…je ne la connais point et ce n’est surement pas une perte! c qui hadi “el haya”…je connaissais autrement un hankour ,caricaturiste…et un autre qui a du etre dans le foot…ma naarfouch personnellement et je n’ai rien contre lui…puisqu’il n’a pas mis les doigts dans le pot de miel ,com disait ahmed KAID…
      vanitas vanitatum omnia vanitas! s’exclamait l’Ecclésiaste ! vanité des vanités!…tout est vanité!
      en passant ,demandez à khalida la Cultivée ,si d’abventure ,elle sait qui est donc l’Ecclésiaste? si oui ,moi je mange mon chapeau comme on dit dans le nord…
      en tout cas bravo pour ton courage !et puis lahbèss sont faits pour les hommes ,au cas ou !

  5. kader benchiha

    Bonsoir,
    Avant tout permettez-moi de remercier l’équipe de Bel-Abbs info pour le travail qu’elle fait tant dans le domaine de l’actualité en général et de Bel Abbès en particulier. Vous venez de mettre l’accent sur la décomposition des salles de cinéma. Je suis le premier concerné par ce parc cinématographique en jachère qui attend preneur depuis la nuit des temps. Depuis des années, j’essaie par voie de presse interposée de mettre à contribution les autorités concernés pour restaurer ce patrimoine national afin de mettre en route la ”Biennale de la Mekerra”, festival dédié au cinéma d’auteur de par le monde, mais en vain ! À qui revient ce legs de salles ? À la mairie, à la Daïra, à la Wilaya ? Qui décident de quoi, enfin ? Un nuage de non-dits plane au-dessus de la ville ! Que faire pour débloquer la situation de ces salles de cinéma ? Il y va de l’intérêt collectif tout ça ! Une ordonnance du Ministère de la Culture existe et elle claire pourtant. Elle somme les municipalités du pays de récupérer les salles afin de les restaurer (les frais sont à la charge du Ministère de tutelle). J’ai visité récemment la salle du ”Versailles”, le fleuron des cinémas de SBA en quittant ce bijou qui nous a émerveillé par sa programmation, je n’avais pas de mot pour qualifier la destruction systématique de ce cinéma. Un tsunami à ciel fermé ! J’ai fait un tour du côté de l’Empire fameuse architecture de ce haut lieu du music hall et du cinéma qui a programmé en son temps Sidney Bechet, Dalida entre autres; avait emprunté son architecture aux fameuses bâtisses de la Louisiane, il sombre aujourd’hui par le manque d’entretien, je ne parle pas de l’Olympia devenu siège d’un parti politique et laisser à l’abandon, ce joyau du premier procédé panavision d’Afrique du Nord ne garde en mémoire que les passages des films de King Vidor, Josélito, Saldin et le ”vendeur de bagues” de Youcef Chahine. Le Vox véritable citadelle à lui seul, auguste et dominant par son style post art-déco avait une particularité en dehors de la diversité de ses programmes, la confection des fauteuils, une fois abimés. Au sous-sol, un atelier de maintenance veillé au grain.
    NB : Si le site s’engage à publier les photos de ces cinémas, je me ferais un plaisir à le lui communiquer.

    • Dr youcef FEHAM

      cher benchiha
      bien le bonjour de mon lointain nord ou il fait frisquet en ce mois d’aout…
      ton coup de “gueule” à propos des cinés de SBA ,tombe à pic pour réveiller les responsables de ce qu’on pourrait encore appeler chez nous ,la culture.
      le ciné “VERSAILLES” ,etait un des fleurons des salles en afrique…le “VOX” haja adhima…l'”EMPIRE” un summum d’architecture…feu mon père y avait emmené feu ma mère voir les “DIX COMMANDEMENTS” ,à condition qu’elle garde son voile et qu’elle ne se tourne ni yassaran ni yaminane…car en ce temps-là nos parents avaient de l’autorité…
      yadra..qu’est devenu le ciné “ALHAMBRA” fil graba ou nous partions voir les films de farid et hindous…
      je sais que le “PALMARIUM” est devenu une agence postale..le “MOKSI” je ne sais rien de son avenir…l”OLYMPIA” etait aussi une salle super…je me rappelle y avoir vu un western “l’étoile brisée” avec brother le dr bouazza ,ORL installé à SBA ya qq années…avant de rejoindre le stade paul andré ou jouaient benyamina et taillepierre…je sais que la perle noire “benbarek” avait joué au SCBA….
      ya akhi…ya qu’à demander audience au wali…et expliquer le pourrissement culturel de la ville.
      bien le bonsoir ,comme on dit au canada!

    • Djillali C.

      Bonjour, Si Benchiha.

      Je viens de lire ton comm. qui m’a ramené un peu de baume au cœur, sachant qu’il existe toujours des amoureux du 7ème art. Tu m’a surpris en me parlant de ton désir de contribuer à la restauration des salles de cinémas, mais ai-je bien lu que ta volonté tu l’as exprimée à travers la presse? J’aimerais bien savoir si des démarches ont été faites en direction des responsables et structures concernées (APC, Wilaya, Direction de la Culture, Ministère de la Culture…)

      Si c’est le cas, BAI (et les lecteurs, surement) te soutiendront jusqu’au bout! Il n’est pas normal qu’un patrimoine aussi précieux soit laisser à l’abandon! C’est criminel et on a déjà assez trop détruit: Les différents châteaux (tu vois qu’est devenu le château Perrin?) ….

      Quant aux photos, il est clair que BAI les publieras, vous n’avez qu’à transmettre!

      Cordialement!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 3 767
  • 7 547