SSpA USMBA : Le bailleur de fonds principal démissionne de son poste de PCA

Malgré que Hadj Okacha, l’actionnaire majoritaire de la SSpA USM Bel-Abbès  avait exprimé, lors de la remise de la Coupe d’Algérie, son souhait de quitter le club avant le début saison actuelle mais sous la pression des fervents supporteurs, il dut changer d’opinion.  Cependant l’on notera encore une fois , il y a quelques mois , que son souhait toujours mitigé entre “rester ou partir”  avait resurgi il y a quelques temps et pour être plus précis depuis sa dernière déclaration où il avait précisé clairement qu’il ne pourrait naviguer à vue ou commander seul, le “navire” USMBA et que cela représentait pour lui une lourde charge devant la population et surtout devant des supporteurs devenus trop exigeants car poussés par des plus proches du sérail qui voyaient leur appétit menaçée par une gestion rigoureuse et transparente tant pronée par Hadj Okacha, c’était presque un quitte ou double que le Président du conseil d’administration (PCA) de la SSpA USMBA, M. HASNAOUI Okacha avait fait comprendre lors de ce discours . Son désarroi s’est accentué encore plus davantage, quelques jours plus tard lorsqu’il constate amèrement l’écart entre son point de vue ou plutôt sa vision de gestion du club et le langage tenu dans la rue et les réseaux sociaux.

La désorganisation chaotique au stade lors de la rencontre face à TP Mazembé démontrant clairement le “complot” ourdi qui pointait à l’horizon , le faible taux (calculé) de participation des supporteurs à la prise en charge du club via les cartes d’adhérents en rajoutera de l’huile au feu qui tisait au sein de la “nébuleuse”. Finalement , les conséquences qui en découlèrent de ses prévisions de recettes qu’il avait en tête pour faire fonctionner le club conjugué à la mise en quarantaine de la SSpA par les décideurs locaux n’allaient guère faciliter le décollage tant attendu de “l’avion USMBA”. La décision de nomination de M. Belamri, intervenue à un moment crucial n’a fait qu’accentuer les réticences des uns et le rejet total à tout contrôle d’un “outsider” par les autres qui y voyaient une réelle menace à la quiétude du “cercle occulte”

Il est clair finalement pour les plus avertis du “sérail” que ce qui a accentué et pesé lourdement sur la décision de Hadj Okacha de céder son poste, était cette mésinterprétation d’un commentaire placé par son fils sur les réseaux sociaux, il y a peine quelques jours qui a vite fait le tour de la planète “USMBA” en se transformant en une arme fatale offerte aux guerriers et partisans de la continuité opaque de gestion du club qui étaient alors aux aguets, attendant les plus petites bourdes. Enfin et en tout  état de cause , cette décision sage soit-elle , reste surtout personnelle surtout quant il s’agit de santé et personne n’y peut aller à contre-sens de ses vœux. Maintenant c’est à El Hennani Bekhaled longtemps “mis en veille” de revenir par la grande porte au poste qu’il avait occupé avant l’arrivée de Hasnaoui Okacha.

Déclaration de Hadj Okacha (lue dans les réseaux sociaux):

“Je tiens à faire part à l’opinion sportive et principalement nos fans que pour des raisons de santé, j’ai pris la décision de me retirer définitivement de ma fonction de PCA de la SSPA à partir de ce dimanche 26 Août 2018. Je vous signale qu’une décision de nomination de Mr Benayad Mohamed comme DG a été émargée par mes soins pour la continuité de la gestion de notre historique club, avec sa lignée de martyrs (talentueux joueurs et autres dignes serviteurs de la cause nationale joueurs ;coachs ;dirigeants suppporters) et qui est le porte drapeau d’une grande région, faisant notre légitime fierté de Bel Abbésien et celle de tous ses sympathisants implantés partout dans le monde , et qui cette saison sportive 2018/19 est comme vous le savez sur plusieurs fronts dont les prochaines joutes continentales attendues depuis 26 longues saisons sportives Et comme l’USMBA est un patrimoine commun de toute la population de la wilaya Aux pouvoirs publics de soutenir le club financièrement car mon engagement personnel en tant que pourvoyeur de fonds a ses limites ,et ne pouvait indéfiniment continuer à subvenir à lui seul sur fond propre; Aux immenses besoins du club en dispensant les pouvoirs publics de leurs obligations à l’instar de ce qui prévaut dans les autres wilayas dès lors que l’intérêt général prévaut en toute circonstance et qu’il soit placé en dehors de toute considération VIVE L’USMBA”

Signé Mr Hasnaoui Okacha

27 août 2018

le 27 août 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 août 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 338
  • 5 200