Superstition ou réel trésor déterré de l’église de BOUKHANEFIS ?

Complètement abandonnée, l’église chrétienne à la commune de BOUKHANEFIS dans un endroit stratégique bien à la vue de tout le monde n’a pas échappé aux actes de sabotages par le pillage de tout ce qui pouvait être récupérer. Son architecture constituait un réel patrimoine, sa voute emblématique qui défiait les altitudes à complètement disparu graduellement depuis l’indépendance.

Il n’en reste des murs qui confectionnaient son unique silhouette que quelques pierres à peine lui formé un entourage qui lui préserve son identité. Les portes, les fenêtres, les charpentes, tout à disparu, l’œuvre fut délibérément assassinée devant l’absence des autorités qui se sont succédé des années durant.

L’endroit, ordinaire comme il est devenu sert de cachette pour se taper des joints ou se saouler le soir. Impossible que ça se faisait sans travailler les méninges à un certain degré d’alcoolémie incitant à des curiosités, ou que le sol aurait probablement résonné différemment sous les pieds des habitués. La curiosité même si elle a  tardé à se manifester depuis plus de 50 ans, l’acte de profanation ou quel qu’il soit confirme sa longévité depuis tout ce temps dans les esprits des générations qui ont succédé.

De toute façon, comment expliquer la présence soudaine après plus de 50 années d’existence d’un trou à la forme d’une caisse plus grande qu’une valise après avoir déblayé le sol. La nouvelle à vite alimentée les discutions. Avantagée par la technologie de la communication, elle a gagné en éclair les esprits échauffés et s’est vite propagée telle une trainée de foudre.

C’est un trésor ! Le langage était unique chez tous les riverains, que peut-on trouver d’autre dans une église qui aurait donné de la peine de le déterrer et le déloger en plus. Certains ont pourtant résolu qu’il ne s’agit que d’une tombe qui aurait subit un acte de profanation. Sauf que le trou ne ressemble pas à une tombe, et si s’en était une, pourquoi on aurait pris la peine de prendre une caisse remplie de vestiges d’ossements humains?

Les superstitieux croient toujours à ces spirites qui emploient les Djinn pour chercher les trésors cachés. Ces histoires ont été colportées d’une génération à une autre. Elles alimentent jusqu’à l’heure certains esprits d’une réelle présence de gens qui possèdent le pouvoir de communiquer avec des esprits qui les guident après avoir brulé des encens et utilisé des potions magiques vers des trésors bien cachés supposés garder par des esprits.

Ces choses ne sont que dans les croyances de ces gens, cela n’existe que dans leurs esprits. S’il arrive qu’on trouve un tresor dans un coin ou dans un autre, ça ne pourrait être que le fruit d’un pur hasard. Sauf que ce trou qu’on a creusé dans l’enceinte de l’église, certainement dans la discrétion vu l’endroit visiblement risqué, reste un mythe entier et sa solution n’est pas pour un demain proche. Les éléments de la brigade de la gendarmerie de la commune ont déclenché cette semaine une enquête après avoir visité l’endroit. En attendant, les langues penchent sur un vrai trésor rempli de bijoux antiques.

Djillali Toumi


le 09 février 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
09 février 2014

1 Commentaire pour “Superstition ou réel trésor déterré de l’église de BOUKHANEFIS ?”

  1. reply

    Bien Djilali de note que après l’indépendance tous les édifices religieux ont
    été ciblé. Qui dit que derrière l’indépendance était bien des gens religieux mais une organisation secrète qui ne voudra ni de juif ni de chrétien ni de musulman algérien. Les mosquées sont en voie de fermeture après avoir eu le culot de les profaner pour justifier une fermeture.
    si cette organisation était bien laïque c’est moins grave car le laïc n’est en définitif qu’un religieux qui cherche un Dieu. tant qu’il ya du manger du gaz de l’eau il est tranquille, mais des que le spectre de la famine se pointe sur l’horizon, par rétention d’eau, tu le vois complétement perdu. Il se réfugie sous le manteau des religieux, en disant ”peut être qu’ils ont eux un véritable Dieu comme il prétendent” . Dans le bars y’a rien et personne, le silence a remplacé le chahut. Ailleurs les buveurs sont pire que les laïcs, eux ils ne peuvent pas se mettre sous la couverture d’un musulman, c’est trop de trop c’est la dignité, et l’alcoolique a bien une dignité souvent mal apprécie.
    Reste le criminel, lui c’est la panique totale. La chasse va bientôt commencer et les fermes pour se réfugier n’existent plus. Toutes étaient démolies.
    le champs de blé jadis fierté de la compagnie des indes n’est que poussière. la semence qu’ils avaient tant travailler pour le retenir, ne servait a rien. Y(a plus de pollinisation. ils frotte l’épie entre ces pommes de mains; y’a rien que du vide..un travail de 100 ans pour mettre la main sur les semences est parti en l’air. il va manger le bois.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00