TINZAOUATINE

De Tinzaouatine à la côte algéroise il y’a 2600 kilomètres de distance, un pays de bout en bout: dix huit jours de marche sans arrêt, trente deux heures de voiture sans halte, trois heures d’avion en continu. Les oiseaux n’allant pas en enfer, on ne peut par conséquent calculer combien d’heures de vol il faut à cette espece pour traverser un océan de sable, de désolation et de mort.

Tinzaouatine l’algérienne et Tinzaouatine la malienne, c’est à peine cinq kilomètres qui les séparent. À peine une demi-heure à dos de chameau.

De Tinzaouatine à Tinzaouatine il n’y a qu’un pas à franchir, de Tinzaouatine au club des pins c’est tout un monde qu’il faut.

Un autochtone en rage, outré par les tirs à balles réelles, crie fort qu’il n’est ni arabe ni amazigh; qu’il est targui. Il a raison, bien sûr.
Il dénonce une culture qui lui est étrangère en même temps qu’il glorifie une identité qui est la sienne. Il revendique sa citoyenneté algérienne, en même temps qu’il s’attache à ses origines plus proches de son voisin malien que de celle d’un “concitoyen” du nord lointain.

Sur les 10.000 habitants de Tinzaouatine combien sont en alliance avec des algérois, des oranais ou de constantinois, combien partagent leur langue, leurs mœurs, leur existence, leur mode de vie si austère, leur peines quotidiennes, combien parmi les hommes du nord accepteraient de partager leur destin?

Alors, en présence de tous ces liens de sang, de culture, d’histoire et de géographie entre les hommes bleus et fiers des deux bords de la même et unique Tinzaouatine, il y’a une vérité qu’on ne peut occulter qu’à ses dépens, que ne peut éffacer une volonté politique contraire, que ne peut cacher un mur de pierre, ou éloigner des fils de fer barbelé; cette vérité est que les frontières fictives ne sépareront jamais les hommes qui se sentent en harmonie et qui sont interdépendants pour leur survie dans les le coin le plus maudit de la terre.


le 17 juin 2020


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 juin 2020

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00