Une économie souterraine au service du développement du Maroc

Les trabendistes marocains obéissent à un diagramme bien étudié dans les hautes sphères de la monarchie marocaine et ils l’exécutent à la lettre.

Leurs activités sont encouragées et supervisées par la DST marocaine, avec laquelle ils sont tenus de collaborer, en lui fournissant tous les renseignements dont elle a besoin. Ces révélations nous ont été rapportées par un ancien baron de la drogue, D. Hachemi, condamné à de lourdes peines pour trafic de drogue par le tribunal militaire de Mers El-Kébir d’Oran dans les années 80, aujourd’hui retiré de ce milieu après avoir purgé 20 ans de prison. Il gère actuellement un grand café à Maghnia.

«Je reconnais mes erreurs du passé sauf que nous avons acheté la drogue avec notre argent. Je peux vous affirmer que nous n’avons jamais bradé les produits de première nécessité ou un quelconque équipement pour acheter la drogue. Au contraire tous les produits que les trabendistes algériens ramenaient du Maroc étaient payés cash.» Et de souligner que «le trabendo a pris maintenant une grave dérive, sinon comment expliquer que des Algériens puissent saboter les équipements de leur pays ou priver leurs concitoyens de produits et médicaments vitaux pour le bien-être des populations d’un autre pays?»
Lire l’article à la source


le 03 novembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 novembre 2012

5 Commentaires pour “Une économie souterraine au service du développement du Maroc”

  1. Hebri

    Extrêmement égoïstes et ne songeant qu’à leur intérêt personnel et immédiat, nos «vandales» sont entrain de ruiner le pays!

    Le plus beau est que ces coupables continuent de jouir de l’impunité que leur «assure» un certain laxisme de l’Etat…

  2. Mourad

    Je voudrais revenir au fond du texte. Au dela de calculs d’épiciers pour savoir combien de tomates il faut pour acheter un porable ou comment font les mulets pour aller et venir de part et d’autres de la frontière…Il y a ici atteinte GRAVE à l’économie algerienne par un état étranger ( j’ai bien dit etranger, pas frère…) avec la complicité de harkis ( citoyens se prétendants algériens mais qui oeuvrent contre les intérêts du pays). Nous sommes f

  3. zalamite

    le Maroc est un pays pauvre, producteur de produit agricole qui n’ont pas un fort taux de valeur ajouter..
    par exemple que soit pour un algérien ou un marocain pour avoir un téléphone portable de l’Asie et d’Europe il faut faire ce change 1000 grammes de tomate est et de 50 dinars et le portable de 50 grammes coute 2000 dinars par gramme
    le portable coute 1 gramme de portable fait 2000/50=40dianrs et la tomate 50/1000=0.05 dinars…..le rapport entre le portable et la tomate est de 40/0.05=800 fois….
    1 ânes peut transporter 100kg…en principe il faut que le Maroc envoi 800 ânes brun vers la France et la France lui renvois en échange un âne blond de téléphone portable

    Imaginez 800 ânes en allez avec un seul âne en retour…avec l’euro c’est un peu plus chère peut être 950 ânes par rapport aux dollars…

    ce ici des formule mathématique simple..il n ya équation dérivée partielle ni logarithme ni exponentiel c’est les mathématique simple et utile c’est les maths appliquées j’espère que les congressiste de l’émir Abdelkader ont finalement compris….

    Ici comme le note certain commentateur , la drogue occupe une place non pas de produit mais une valeur de change…un pays quelques part a perdu la technologie et perdu la place d’exportateur unique et ne lui reste que la drogue comme monnaie d’échange l’or n’existe plus..pour manger le pauvre il n’a que la drogue a proposer rien de plus
    …donc puisque le maroc a de quoi manger ça me simple idiot qu’elle soit productrice a moins que le sud marocain desertqiue le fait et ça etonne

  4. Mehiaoui

    Pourtant la solution est aussi facile qu’on le voit , il suffit de trouver une solution à ces mulets, soit les saisir et de les vendre à un cirque pour alimentation de leurs betes sauvages ainsi la contrebande sera réduite de 50°% puisque ces mulets sont les principales sources de transport des ingrédients en question à savoir le fuel,les céréales, le cuivre et autres matières alimentaires premières subventionnées et qui transitent par les régions montagneuses et que seuls ces mulets sont dompter pour suivre le chemin leurs yeux bandés la nuit.A moins que les pouvoirs publics sont complices et laissent faire alors dans ce cas pour pas ouvrir les frontières et les vrais commanditaires seront mis à nus.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00