Bel-abbes info rend un vibrant hommage posthume à Djillali Cherrid, le chroniqueur

9 ème ANNIVERSAIRE DE BELABBES INFO, L’OCCASION DE CÉLÉBRER LE MÉMORIAL DE L’UN DE SES FONDATEURS , UN BEL-ABBÉSIEN DE QUALITÉ : LE REGRETTÉ CHERRID DJILALI !!!

Personne ne fait l’unanimité sur cette terre et tout qui semble vertu pour les uns peut être un vice pour les autres, c’est pourquoi, seul Dieu est le juge suprême des hommes qui sont nés égaux pour vivre sur cette terre en usant, à leur guise, du bien ou du mal, c’est le lot de l’humain durant son existence.

Quand quelqu’un quitte ce bas monde, il faut dire de lui du bien ou se taire.

Ceci étant dit, je salue les membres de la rédaction du journal électronique ‘’ BELABBES INFO‘’ qui fêtent le 9 ème anniversaire de sa création et leur louable initiative de célébrer la mémoire de notre ami, le regretté CHERRID Djilali ,qui nous a quitté l’été de l’année passée .

Il était, selon les témoignages de ses compagnons et les lecteurs de ce journal, le pilier de la rédaction, dont les billets, aussi pertinents les uns que les autres, attiraient et subjuguaient les plus réticents à la lecture.

Généreux pour partager son opinion sur un sujet ; Ses avis sont , généralement tirés de sa riche expérience professionnelle et sociale où il a fait ses preuves , il ne manquait jamais d’user de son temps pour en faire profiter ceux qui osent s’intéresser à un évènement donné, qu’il soit politique ou sociétal.

Les organisateurs ont consacré à son endroit, à l’hôtel BENI-TALA cet après –midi du 6 avril 2019, en présence de sa famille, un mémorial qui a attiré ses fidèles amis et ceux qui ne l’ont connu qu’à travers ses chroniques sur le journal.

En effet, un hommage posthume fut rendu à ce grand monsieur très attaché aux principes de la citoyenneté dans sa définition la plus appropriée, du devoir accompli et à l’amitié sincère ; Il était discret mais terriblement efficace quand il s’agit de se vouer à une cause locale ou nationale.

Les interventions de ses amis présents à cette rencontre furent, toutes empruntes de ferveur, de respect et beaucoup de considération ; il y avait beaucoup de larmes tant le vide laissé par M. CHERRID est difficile à combler pour le journal et sa famille.

Il est parti, comme nous le serons tous un jour, mais il a laissé les traces de ses écrits qui témoignent de la valeur de l’homme, patriote et engagé à tout ce qui contribue au bien être de ses concitoyens dans ce pays qui a souffert de la bêtise humaine ; Je suis sur qu’il aurait beaucoup aimé assister à cette ‘’HIRAKA’’ populaire, lui qui était un fervent défenseur de la liberté, de la légalité,de l’équité et de la justice.

Beaucoup vont croire que je le connaissais assez pour me permettre de l’encenser ainsi ; Eh bien non, je l’ai beaucoup lu, un peu côtoyer mais beaucoup aimé par ses positions pondérées mais fermes et son intelligence qui bafoue l’arrogance de ceux qui veulent s’imposer, juste parce que le pouvoir était laxiste et tolérant envers les médiocres.

Le journal a volontairement compromis son propre évènement pour le consacrer presque exclusivement à la personne de ce grand monsieur , intelligent , efficace , perspicace dans sa vision de la chose publique et donc soumis à l’appréciation des autres , beaucoup en bien et les frustrés, insignifiants, en mal.

Des attestations de reconnaissance furent distribuées à tous les collaborateurs du journal.

Nous ne remercierons jamais assez M BENBADA , le propriétaire de l’hôtel, pour sa générosité en mettant à la disposition des organisateurs une des salles de conférence et en offrant à l’assistance une collation suivie d’un repas succulent .

ALLAH YAKHLAF SI BENBADA .

REPOSE EN PAIX MON CHER CHERRID Djilali, ALLAH YARHMAK !!!

Facebook Comments
06 avril 2019

le 06 avril 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
06 avril 2019

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 266
  • 5 632