« CALPIREF» : Futurs Investisseurs locaux ! à vos marques!

J’arrivais enfin, avec un peu de retard, à cette salle où se déroulait la réunion de la CALPI. L’hôtesse d’accueil ne m’avait pas indiqué ma place qu’un homme m’interpella: “Qui êtes-vous, Monsieur?“- Quelque peu interloqué par cette question, je pensais en moi-même que la personne qui me la posait devait sûrement se dire que je m’étais trompé de porte.Reconnaissant l’homme de par sa position dominante sur la longue table ovale, je lui répondis: “Correspondant de BAI,  Mr le Wali!”-Le premier responsable de la Wilaya, sans hésiter me lança : “Ah Oui! soyez le bienvenu, mais enlevez votre casquette,!”-Je m’exécutais en prenant place pendant que lui continuait son intervention.

Avant l’ouverture de la séance, qu’abritait le cinquième étage de la Wilaya et après avoir salué l’ensemble des membres de la CALPI (Commission d’Assistance Locale, pour la Promotion de l’Investissement) et autres invités présents Mr Fehim Yahia Wali de Sidi-Bel-Abbès, a tenu à rappeler à l’assistance, que les travaux de cette commission, se feraient dans la transparence la plus absolue, et des règles de gestion claires et équitables. Il ajoute qu’il accorde une importance particulière à la gestion, la protection et au développement des espaces qui seraient octroyés en faveur, des investisseurs. Il continue avec insistance et fermeté à préciser qu’il plaçait l’intérêt de ces futurs projets dans le cadre du développement durable.

Ce discours inaugural tant attendu permettait à bon nombre de présents avisés de décrypter quelques signaux de grande importance, sur ses méthodes de gestion et la vision futuriste qu’il exprimait pour l’ensemble de la Wilaya et des citoyens. Se disant «homme de dialogue et de concertation » qui a besoin d’être aidé dans sa mission afin de concrétiser le programme du Président de la République. Devant autant de franchise et de désir de vouloir bien faire, l’ensemble des responsables et honnêtes citoyens, ne peuvent qu’adhérer pleinement à ce devoir  de contribution…

A titre d’information nous apprendrons que les critères d’éligibilité ayant permis à la CALPI, sous la présidence personnelle de Mr le Wali, de signifier son accord pour la réalisation des projets d’investissement, ont été basés sur trois exigences essentielles :à savoir la convergence, la pertinence et  l’efficacité auxquelles est  liée l’analyse sommaire des besoins répondant à une estimation du coût d’investissement et de fonctionnement du projet (en termes de moyens humains et matériels) et des  délais envisagés  pour la réalisation du projet.

L’ensemble des candidats aux projets d’investissement, qui attendaient impatiemment de rencontrer le Chef de l’Exécutif local, furent  invités à faire leurs communications suivies avec intérêt par lui. Femmes, jeunes et moins jeunes  développèrent à l’auditoire de la  CALPI, les objectifs et moyens de réalisation des  projets qu’ils envisageaient de réaliser une fois l’accord obtenu. Mr le Wali, leur accordait une attention soutenue et en fonction de la spécificité, il répondait aux futurs investisseurs, dans un dialogue emprunt d’utiles orientations qui  enrichissaient la vision futuriste de l’investissement lorsque, bien entendu, ce dernier obtenait sans contestation l’aval général.

Les  fréquentes interventions de Yahia Féhim,(qui suivait les interventions dans une ambiance détendue dont il ne se départissait à aucun moment), suivies de celles de ses collaborateurs , étaient très claires dans leur globalité. Il réussissait à satisfaire et apaiser les  inquiétudes et interrogations, suscitées par plusieurs observateurs désireux d’en savoir davantage.

Et parmi les investisseurs des futurs projets auxquels un accord de principe a été donné, en   attendant les résultats des concertations et des prospections en vue de leur attribution du terrain d’assiette sollicité.

 Un total de 75 dossiers  de projets divers a été défendu aux fins  de leur exploitation par la C.A.L.P.I

Les quelques lectures d’analyse que nous avons effectuées auprès de chaque prétendant à un projet  ont permis de situer quelques problèmes qui devaient, soit être justifiés et solutionnés dans un proche délai, soit faire l’objet d’un rejet catégorique du projet en raison de son manque de critères d’octroi.

A l’issue de l’intervention du premier responsable de la Wilaya, il  nous était facile, de ressentir, la présence de l’esprit de la loi n°07-06 du 13 mai 2007 qui définit les règles de gestion, de protection et de  développement de tout projet pour améliorer le cadre de vie urbaine et  entretenir la qualité des espaces existants

Cette action de délocalisation des avant-projets d’investissement, vers certaines Daïrate à grande population (telles que Sfisef , Télagh et Benbadis) s’inscrivait dans le cadre de la mise à niveau des zones rurales à promouvoir. Ces dernières devraient disposer des conditions requises pour un développement intégré portant sur plusieurs thèmes fédérateurs.

Mr le Wali se trouvant contraint de réduire les superficies sollicitées tout en donnant son accord pour le projet, expliquait que la CALPI, devrait répondre à son plan de charge, d’études sur l’ensemble des dossiers en sa possession. L’intérêt, consistait à être dans les délais et augmenter des sites à retenir grâce au résultat d’un travail de longue haleine entrepris par l’ensemble des opérateurs concernés venant en amont et en aval du processus. Les bonnes idées précèdent toujours les décisions et sont souvent confrontées à de rudes épreuves avant qu’elles ne soient transformées en projet d’étude puis de réalisation. Ce qui explique, que pour satisfaire les citoyens, énormément d’efforts ont été entrepris

Pour tout projet d’investissement, que  la CALPI envisage d’attribuer, dit Mr Fehim Yahia, il est nécessaire, de s’assurer que ces besoins correspondent à une attente de l’ensemble des utilisateurs ciblés, et qu’ils prennent en compte les évolutions probables des besoins, avec une gestion moderne de leurs projets selon les principes de développement global et de bonne gouvernance.

Mr le Wali considère que l’esprit de délocalisation de certains projets, ont été réfléchis, afin de permettre une équité plus réelle, en matière de création d’infrastructures de production, porteuse d’emploi pour ces parties de la Wilaya qui offrent toutes les commodités.

Le regroupement des activités identiques sous formes de complexe permettra de désengorger certaines artères actuellement asphyxiées par la circulation.

Le citoyen est loin de se douter, que durant l’exercice 2011, 5528 postes ont été crées, la cote des 7000 emplois sera bouclée dans diverses secteurs d’activités.

Avant de lever la séance de cette importante  réunion qui a duré 5 heures entrecoupées de navettes inter-étages que le Wali effectuait sans interruption, il rappelait que la CALPI sous sa présidence a œuvré dans la plus parfaite transparence et continuera à œuvrer dans le même sens afin de rassurer le citoyen, en manque d’information.

 

 


le 09 décembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
09 décembre 2011

5 Commentaires pour “« CALPIREF» : Futurs Investisseurs locaux ! à vos marques!”

  1. hakim

    À vous les administrateurs du BAI je vois qu’il y a deux poids deux mesures,vous n’aimez pas qu’on a chacun sa vérité en revanche on laisse à d’autres vomir leur venins n’est-ce pas on me censure un espace soi-disant”démocratique”?où est la liberté d’expression?où est le débat?Quand j’écris des commentaires je n’oblige personne de les lire et je choisis les commentaires d’où mes réponses,tout m’est abscons à l’heure actuelle et je ne comprends pas du tout l’attitude de quelques lecteurs à qui on tous les loisirs et libertés d’insulter,La morale dans tout ça où j’écris le politiquement correct,où on me censure,je m’adresse aux admimnistrateurs soyez honnêtes et cohérents avec vous-même si je dérange eh!bien faites le moi savoir,au moins les choses seront clairs je n’emploie pas la langue de bois comme tant d’autres lecteurs,appelons un chat par son nom, de toutes façons on ne peut plaire à tout le monde dont act.

    • ADMIN

      Bonjour Hakim !
      On ne pratique aucune censure,Il a été dit et redit et à maintes fois souligné que les commentaires (de qui que ce soit) sans lien aucun avec l’article en question seront retirés.Il arrive parfois que le système lui-meme bloque ces commentaires en cas de non-supervision par les administrateurs(ils ne sont pas là 24/24).
      Merci !

      • hakim

        À Messieurs les administrateurs mon mea-culpa simplementje tiens à exprimé mon attitude concernant mon commentaire écrit voilà trois jours.Celui qui aura fabriqué,importé où mis en circulation,promu,exposé montré ou mis à disposition des enregistrements sonores ou visuels,des images qui jettent l’anathème ou d’autres représentations qui illustrent avec insistance des actes odieux envers les lecteurs et lectrices BAI et qui porte atteinte grave à la dignité sans présenter aucune valeur d’ordre culturel ou morale digne de ce nom,dans ce cas là l’administration est dans l’obligation,de soit d’avertir le lecteur ou lectrice par vois administrative à éviter des propos injurieux blasphématoires quelqui soient le sujet ou faire de sortes que chacun ait du respect déjà pour soi-même et surtout pour l’image de BAI.Je sais qu’on est pas parfait loin s’en faut mais de grâce que la bassesse cesse et que chaque citoyen à le droit de s’exprimer comme bon lui semble pour autant ne pas blesser son prochain.

  2. epsilone

    Bravo Mr Benkhelouf pour votre article à vos marques! nous attendons le coup de sifflet et retrousser les manches,et ne pas attendre des gens d’ailleurs pour nous manger en une seule bouchée,boire notre sang d’une seule gorgée et avec nos os se curer les dents. Bonne chance à nos investisseurs de la région.

  3. 21Grammes

    Un article de 20 mètres lisse et stérile,aucun mot sur la réalité des choses,voila c’est ça la TRANSPARENCE.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00