Le vent de la colère semble descendre aux fonds de la société algérienne et touché même les localités les plus isolés, considérés comme calme. Les habitants du douar cheairia relevant de la commune de sidi yagoub dans la daïra de sidi Lachen à l’ouest du chef lieu de la wilaya de sidi bel-abbés jettent l’éponge. Ils disent en avoir assez de cette isolation.

Dans un document signé par plus de 55 familles, ces citoyens demandent l’intervention du président de la république, ils revendiquent une vie décente et dénoncent leurs marginalisations criminelles, les conditions de vie difficile quasiment démunies de toutes formes de civilisation, en particulier les jeunes et moins jeunes plein d’ambitions.

Les demandes de logements ou de terrains à bâtir sont toujours rejetés pour raison, que ces terres sont réservés à l’agriculture et La commune privilégie les citoyens de sidi yagoub.  Cette frange se trouve enfin pénalisée par une mauvaise représentativité à la hauteur de prévisions régulatrices et d’une planification qui apaise les douleurs des habitants de cette petite localité.