Un rapport du Sénat français accable l’Algérie : 190 tonnes de pesticides prohibés stockés dans sept wilayas

L’Algérie continue de stocker des pesticides interdits par les Conventions internationales. C’est l’accusation que porte le Sénat français dans un rapport sur la pollution en Méditerranée daté du 21 juin dernier et dont une copie est en notre possession.

«Les pesticides les plus dangereux, comme les polluants organiques persistants interdits par la Convention de Stockholm, ont encore une ombre portée sur la qualité de l’environnement. Cette liste de polluants organiques persistants qui comprenait initialement 12 produits (d’où leur sobriquet cinématographique des «12 salopards») s’est accrue en 2010 de 9 nouvelles molécules. Leur interdiction d’utilisation doit s’accompagner de la destruction des stocks de ces produits, ce qui est loin d’être acquis dans tous les pays de la rive Sud», avertit le Sénateur socialiste Roland Courteau dans son rapport intitulé «La pollution de la Méditerranée : état et perspectives à l’horizon 2030».

Le rapporteur du Sénat précise plus loin qu’une «évaluation de l’importance de ces stocks a été effectuée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Même si ces données datent en 2002, la situation n’a probablement pas beaucoup évolué depuis».

Selon le document, l’Algérie stocke actuellement plus de 190 tonnes de pesticides interdits, principalement du «DDT» alors que le Maroc en stocke 8 tonnes et la Turquie 10 tonnes. Ces polluants se trouvent actuellement dans des entrepôts situés dans six wilayas qui sont Alger, Tipaza, Aïn Témouchent, Sidi Bel Abbés, Mascara, Tizi-Ouzou et Mostaganem.

M. Courteau indique que «ces stocks, quand ils ne sont pas utilisés clandestinement, sont entreposés dans des conditions qui ne sont pas toujours sécurisées et le lessivage des sols en entraîne une partie vers les bassins versants. Ces pesticides interdits sont aussi présents dans les sédiments des fleuves et relargués en cas de crues, aussi bien sur la rive Sud qu’aux débouchés du Rhône, du Pô et de l’Elbe».

Le rapporteur du Sénat rajoute que «Très souvent, il n’existe pas, au sud, d’administration dédiée à ce contrôle, ni de laboratoire permettant d’effectuer ce type de métrologie, quelquefois complexe».

Yasmina B.   Algérie focus

Stocks de pesticides dans la région méditerranéenne

Source : PNUE Produits chimiques,


le 24 juillet 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
24 juillet 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 1 268
  • 6 615