A quand la réouverture de l’aérodrome de Sidi Bel-Abbes ?

Le récent renouvellement partiel des membres de l’association « Albatros » chargée de l’aéro-club de Sidi Bel-Abbès, s’inscrit dans le cadre de l’instauration de mesures d’urgence à entreprendre pour la sauvegarde du site et la relance de l’activité aéronautique dans son ensemble.

Une réunion prévue prochainement permettra de débattre l’ordre du jour devant préparer deux importantes rencontres dédiées à l’aéromodélisme et au para-moteur. Une grande opération de volontariat est également envisagée pour la réhabilitation du site, et ce en collaboration avec les services municipaux et autres associations locales. La situation de l’aérodrome de Sidi Bel-Abbes qui laisse à désirer a poussé l’association Albatros à tirer la sonnette d’alarme. Devenu un véritable dépotoir d’ordures, depuis que sa demande d’inscription officielle sur la carte aéroportuaire nationale et sa mise en exploitation par les compagnies aériennes ont été rejetées par le ministère des transports, l’ancien aérodrome de Sidi Bel-Abbès, dit Aviation légère de l’armée de terre (ALAT), n’a eu de cesse de se dégrader au fil du temps et finir par constituer aujourd’hui une image désolante à la vue d’ordures. Cet aéroclub qui vient de bénéficier d’un projet visant a réaliser une clôture d’une longueur de 7.500 mètres linéaires, nécessite plus d’attention pour réhabiliter la piste qui s’étend sur 1.500 mètres, et dont une partie a été amputée suite à la réalisation d’une digue devant protéger l’aéroclub des inondations. Cet espace qui constituait par le passé un véritable lieu de prédilection pour l’organisation de meetings aériens et un pôle privilégié pour la vulgarisation et la promotion de l’aéronautique, sera d’un atout favorable pour contribuer à la prévention de la lutte contre les incendies de forêts, la lutte anti acridienne, des évacuations d’urgence, etc. Il mérite selon l’association une attention particulière pour sa réouverture. A ce sujet, a-t-on indiqué, un dossier a été déposé pour la création d’une école d’aviation puisque la wilaya de Sidi Bel-Abbes compte de nombreux pilotes. Créé en 1931, et mis en service en 1964, l’aéroclub de Sidi Bel-Abbes n’a jamais cessé d’activer et d’être au diapason de la technique de pilotage de nos jours, a tenu à préciser un membre de l’association, qui précise qu’il a été l’un des meilleurs centres d’Algérie en matière de formation aéronautique et plus particulièrement, la formation de pilote privés. « Plusieurs pilotes de chasse ou de lignes commerciales ont débuté leurs carrières dans l’aéroclub de Sidi Bel-Abbes ». Cette association, faut-il le souligner, a pour objectif la constitution d’un espace d’initiative de réflexion et de créations utiles au développement de l’aéronautique dans l’ensemble de ses segments, entre autres, technique de pilotage et de navigation, initiation aux techniques de pilotage des différents corps de sécurité et la protection civile ainsi que la surveillance des forêts… etc. En effet, l’aéroclub de la wilaya de Sidi Bel Abbès dispose d’infrastructures de base appropriées, pour la relance des activités aéronautiques, notamment de des hangars, deux voies de dégagements, un parking d’avion, une tour de contrôle, un dépôt de carburant, etc., a-t-on indiqué tout en émettant un vœux visant sa relance : « Nous souhaitons vivement sa relance, car cet aéroclub, possède des perspectives prometteuses, sur le plan du développement du transport aérien et autres » a-t-on souligné auprès des membres de l’association. Il est à noter que dans le même cadre, la wilaya s’est mise elle aussi de la partie en demandant à son tour l’établissement d’un « devis quantitatif et estimatif des travaux à entreprendre sur le site, en ce qui concerne notamment l’aménagement des infrastructures de base (réfection des hangars, taxiways, tour de contrôle parking, aires de jeux, balisage de la piste principale d’atterrissage, pose d’une clôture…), ainsi que l’acquisition éventuelle d’équipements de soutien (possibilité de financement d’un aéronef, installation d’un réseau radioélectrique, dotation en équipement didactique…) et l’affectation de personnels d’encadrement et de sécurité…. » Malheureusement, le constat actuellement montre que le site est déserté exposé aux aléas de la nature et de l’homme. A quand sa mise en service ?

Mohamed Medjahdi


le 25 avril 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
25 avril 2012

3 Commentaires pour “A quand la réouverture de l’aérodrome de Sidi Bel-Abbes ?”

  1. epsilone

    Depuis quand bel abbès est devenue Wilaya? et on entend encore parler d’Aktouf! c’est vieux tout cela et cela nous rajeuni pas depuis le temps l’aéroport devrait exister.cela nous fait mal tout cela.

    • Mehiaoui

      Messieurs ! ce que je vais vous dire est formel. C’est TOU qui en a décidé ainsi de cet Aérodrome je parle de ce TOU candidat à la députation lui qui croit et le dit avoir aidé Bel-Abbes non c’est faux; tous les projets y compris celui du Tramways qu’on en a pas besoin pour une ville déjà étouffée par la circulation automobile, l’université c’est pas lui, c’est les anciens ministres,lui n’a fait que suivre ce qui est tracé par ses prédécesseurs.Ils ne pourront jamais égaler les vrais ouled bleds comme Feu Tayebi Larbi , Hassani et Actouf qui volait lui meme et prenait l’avion pour son déplacement à Alger.Voilà 6 ans qu’une association d’ailleurs créée par Kaddous sif eddine essaye par tous les moyens de réhabiliter cet aéroclub créé et réalisé en 1931 par les fils de colons mais détruit par les TOU et consorts , d’ailleurs quelque uns sont restés jusqu’à 1965, l’aéroclub de Sidi Bel-Abbes a été saccagé par les pseudos Ouled Bleds comme Latap qui crééa des digues de Six mètres à l’entrée de la piste lui qui croyait qu’il n’y avait d’aérodrome actif et un bureau d’étude Francais à fait le sale boulot ,D’autres part , des canadiens venus pour divers missions se sont inquiétés et ont demandé au Wali (Walou) de Benthabet l’utilisation de cet aérodrome inscrit internationalement , il répondit qu’il n’y avait pas d’aérodrome à Sidi Bel-Abbes alors qu’un membre de l’aéroclub qui assumait l’interim d’un directeur avait tout entendu mais revenons aux inondations, ils sont venu par un autre chemin et on a commencé à creuser tout un ravin à dix mètres de la piste pour protéger non pas l’aéroclub mais la caserne, on a tout dit et TOU osait dire que j’ai vécu l’inondation, Mais Monsieur Tou a été bloqué par le Wali Bengayou et le canal artificiel de 7 mètre de large et 3 mètres de profondeur qui contourne toute la partie Sud de la ville alors pourquoi creuser un autre canal le long de la piste atterrissage si c’est pour protégér l’aéroclub qu’attendez-vous pour instruire vos services et surtout le Wali pour mettre le paquet et le rendre opérationnel comme vient de le faire un député(vrai ould bled) de Tlemcen avec le Wali de la même wilaya pour créér un aéroclub avec avion et autre infrastructures collatérales.Vous avez répandu un mot d’ordre à tous les pseudos élus en leur signifiant que la ville de Sidi Bel-Abbes n’a pas besoin d’un aérodrome pour la simple raison qu’on est à une demi-heure de Senia et que faites vous du développement de la wilaya , avez-vous vu que l’est possède une grande densité d’aéroport et aérodrome par rapport à l’ouest, je ne suis sectariste sauf que l’est ont des vrais ouled bleds, je ne pourrai jamais voter pour quelqu’un comme vous Monsieur TOU. Vous voulez aussi nous dire que vous avez des projets inachevés que le prochain mandats te permettra de les terminer ? Oh Non , si c’est le tramways , je prèfère que les bel-abbeseins s’expriment et vous montrernt un rejet catégorique.

  2. kadi

    il fut un temps grace à des hommes de la valeur de NEMMICH BENALI.ZERHOUNI KAMEL allah yarhamhoum ainsi que bencheikh zouaoui .faraoun mohamed ,miloua hadri lors des annees de jasmin les annees 70 en compagnie de l”educateur OUHIBA bien des pilotes ont ete formes tels les pilotes Kaddous Sif eddine et Ghrici.Il est vrai que nous etions epaulés par le directeur de l.aviation civile nous avons meme eu 2 avions legers tout neufs des CSESNA sur lesquelles on avait installé un reservoir suplementaire car il venait d’amerique il y avait aussi un chef de daira tres actif qui nous soutenait en la personne de mr Aktouf

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00