Abdelhakim Serrar : Une démission imprévue et des questions!

Il y a moins d’une semaine, toute le monde l’avait entendu et vu sur le plateau d’une chaine de télé privée où il déclarait que les évènements survenus au sein du staff de l’USMBA pendant son absence l’avaient  contraint à jeter l’éponge ou plutôt  qu’il allait le faire mais il s’est avéré qu’après mure réflexion et probablement suite aux nombreuses démarches et sollicitations qui se sont succédées en  “intramuros”, il avouera que sa réaction de quitter El Khaddras’était faite suite à une prise de  colère et qu’il rejoindra sidi bel abbes, le jeudi . Bon tout le monde a, encore une énième fois cru qu’il allait rejoindre Sidi Bel abbes et que même une entrevue avec le Wali Hattab était prévue le jeudi dès son retour de Sétif. De son coté , le Wali hattab avait bel et bien à notre connaissance déclaré “qu’il n’y avait pas danger en la demeure” suite aux nombreuses sollicitations des fans ( voir ses déclarations sur ouest info et celle de Serrar lui meme dans le meme journal). Or aujourd’hui ,On ne comprend “tren” à ce meli-mélo bref ,pour clore , nous vous  livrons le dernier article qui vient  de paraitre aujourd’hui samedi sur ouest info signé D. Missoum :

Le mythe Serrar s’écroule, déçu,le wali s’en lave les mains : C’est officiel, Serrar Abdelkrim dit Hakoum président du conseil d’administration de la SSPA USMBA est considéré démissionnaire ce qui laisse entendre qu’il s’est retiré définitivement de la direction du club

C’est ce qu’a annoncé le wali de Sidi Bel Abbés Mohamed Hattab jeudi dernier devant les représentants de la société civile. Aux dernières informations l’ancien président de l’entente de Sétif qui a pris les destinées de l’USMBA officiellement en qualité d’actionnaire majoritaire depuis le mois de juin dernier a déposé sa démission par télégramme à partir de Sétif.

Le wali a fait appel à un sénateur entrepreneur influent,au P /APW et au directeur général de la SSPA USMBA Mr Amroun yahia pour une prise en charge provisoire du club en attendant d’ouvrir le capital de la société et éventuellement palier à cette vacance par de nouveaux actionnaires qui auront la charge de gérer le club dans l’avenir.

C’est donc une situation de péril traversée par l’USMBA et une opération de sauvetage qui s’annonce difficile vu l’ampleur des dégâts qui ont été occasionnés  par un recrutement boiteux et une gestion aléatoire des deniers publics d’un avis quasi unanime.

Dès l’officialisation de l’annonce relative au retrait de Serrar des commandes du club phare de la Mekerra , les réseaux sociaux se sont enflammés et les commentaires  les plus dominant ont crié à « la trahison et à l’arnaque ». Hakoum comme se plaisaient à prénommer les clairons et les rabatteurs avait promis monts et merveilles aux milliers de supporters naïfs qui ont aveuglement cru en une personne qui prétendait détenir des titres arabes et continentaux.
Parmi les promesses de Hakoum on retiendra , la restructuration administrative , financière et un club du standing de l’entente de Sétif. Dès son arrivée sur les bords de la Mekerra Hakoum qui roulait sur une « jaguar » avait annoncé à qui voulait l’entendre son apport financier de 20 milliards et des actionnaires de pointure à l’image de Hasnaoui, Belayat et des opérateurs de la téléphonie mobile. C’était trop beau pour être vrai. Pour la majorité silencieuse des autochtones ce géant aux pieds d’argile était « un vendeur de rêves ». Des milliers de fans d’el Khadra  se sont malheureusement réveillés d’un mauvais rêve pour affronter une réalité amère qui offre un club désarçonné et livré à lui-même.

Démissionner au moyen d’un simple télégramme à partir d’une contrée lointaine est pour beaucoup d’observateur une insulte synonyme d’une humiliation de toute une population dont une bonne partie a été hospitalière à l’égard de celui qui a failli en quelques temps devenir le saint patron de la ville.

L’histoire retiendra sans aucun doute dans les anales du club de la Mekerra le passage d’un certain Hakoum qui selon des facebookers visiblement en colère incarne l’arnaque  dans ses plus hautes qualifications. On parle d’une trésorerie qui aurait dépassé 26 milliards dont une bonne partie n’aurait pas transité par le compte bancaire de la société. Cette manne financière qui de mémoire de dirigeant n’a jamais été mise à profit d’un président serait à l’origine d’une polémique qui aurait obligé Hakoum à jeter l’éponge. Hakoum devra certainement  rendre des comptes à qui de droit avant de se retirer définitivement de la présidence du club. Une démission d’une société par actions est soumise à des lois bien explicites dans le code du commerce et dans les décrets exécutifs régissant les clubs professionnels de football.

De sources dignes de foi, le wali serait décidé à demander par le biais d’un commissaire aux comptes une comptabilité et des passations de consignes avec des justifications de toutes les dépenses en rapprochement avec les recettes qui sont répertoriées au centime prés. Pour l’heure on n’en est pas encore là. Des priorités exigent une gestion quotidienne des affaires du club qui est obligé de disputer un championnat qui ne permet aucun répit. Le directeur général de la société USMBA Amroun a été chargé de gérer cette période transitoire.

Visiblement déçu par le comportement de certains facebookers et commentateurs de sites électroniques, le wali a annoncé solennellement devant la société civile qu’il allait se retirer des affaires courantes du club. Le premier responsable n’a pas caché son mécontentement à l’égard de l’effritement d’une équipe qui pourtant avait été mise dans de bonnes conditions avec son engagement et sa bonne volonté. A-t-il été lui aussi trahit par ce Hakoum ? On n’en restera à cette interrogation car Ouest info a tiré la sonnette d’alarme il y a bien longtemps et des supporters chauffés à blanc ont réagi à notre approche.
Nous avons répondu à cette époque que notre ami était le temps. Nous sommes persuadés que l’avenir est révélateur de bien des vérités que
nous détenons et que nous révélerons en temps opportun.

D. Missoum

 

 


le 20 septembre 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 septembre 2014

1 Commentaire pour “Abdelhakim Serrar : Une démission imprévue et des questions!”

  1. place carnot

    Amroune president hhhhhhhhh

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00