Chez Algérie Télécom et plus précisément dans leur agence commerciale sise à la rue de la paix , on a encore changé le meuble mais cette fois-ci ,et à l’heure des réformes administratives pour plus de transparence et de convivialité entre citoyens et administration , on a opté pour un comptoir haut ne laissant aucune chance à l’usager venu payer sa facture de l’internet, de voir ce qui se fait de l’autre coté et surtout de ne pas s’asseoir. Ainsi les bureaux standard neufs qui existaient auparavant qui permettaient au client de s’asseoir en face de l’agent et procéder au paiement, ont été changés par ces comptoirs hauts et larges mettant le citoyen dans une gène et “s’il vous plaît” debout.

actel ronsard

actel ronsard 1

2 thoughts on “Actel : Des comptoirs hauts remplacent les bureaux !”
  1. en tout cas debout mieux courbé..avant dans la pêriuode coloniale
    l’administareur pour devenir maitre , il doit voir l’algerien se courber
    devant lui pour lui demander un papaier. meme en france on fait cela
    pour les français..sauf que las bas en france les gens gueuuuuuulent et
    ayant crainte du soulevement de la gauche, l’adminsitration calem le zele de ces fonctioonaire pour ne pas pousser trop loin le boiuchon..on fait appelle a un vetrier pour installer des troues dans la vitre..le français ne se courbe plus pour parler a l’adminstrateur..maintenant il est debout et la parole traverse des trous pour arriver a l’agent..
    autre anecdote purement coloniale. Vous n’aves jamais vue des portes de 1m50.?? essayer d’entrer a travers cette porte et vous allez voir comment vous allez vous sentir….et ou etaient installés ces portes, et qui etait derrière cette porte?? par forcement un administrateur….a vous de le trouver si vous etes natifs de l’ouest algerien…si vous ne le savez pas dites hamdoulah devant ces comptoires …
    ”lorsque un peuple devient voyou, les portes des tirants baissent de hauteurs”
    c’est mon proverbe de ma propre création…..
    a 1 metre vous marchez a quatre pattes

  2. Actel raffole à deconnecter.
    chasser le naturel il revient au galop alors que pendant des annees nous clients etions reçus de la maniere la plus familliale non pas aux guichets mais au bureau ou bien encore autour d’une table ,une façon conviviale.Chaque mois pour regler nos redevances noue étions bien” connectes” avec ces charmants et polis agents ,il n’y avait plus d’obstacles ,les agents et surtout la gente feminine commencait a s’habituer à nous ,le sourire toujours accueillant.Mais voilà que reviennent ces guichets on se sentait encore une fois deconnectés.Quant aux retraites toute leur vielle vie est faite de stations debouts un veritable calvaire.Vraiment ces sous fifres interpretent tres mal le message de leur ministre ce n’est pas ce qu’il attendait comme malheureuse initiative.

Comments are closed.