CAN 2013 : CONDESCENDANCE DÉMESURÉE ET ORGUEIL INSENSÉ.

                      « Satiété engendre démesure.» (Elégies. Solon. 640/558 A.V. J 

Suite aux articles des 10 et 11 septembre 2012 parus sur « Le Buteur », nous avons jugé opportun d’apporter à ce journal les remarques qui suivent :

Il y a de quoi s’effrayer des violences épistolaires à l’encontre d’un capé de l’Equipe Nationale de football que vous vouez aux gémonies pour un incident dont, à l’évidence, il ne pouvait être que victime. En effet, le vainqueur dans toutes joutes et sous toutes les latitudes ne peut-être le provocateur jusqu’après le coup de sifflet final ;  il ne peut être, en général, que parmi le groupe des vaincus.

Un fait d’une telle gravité ne peut être traité avec légèreté en orientant les investigations à partir de préjugés tendancieux, voire même haineux. En effet, votre reporter va jusqu’à insister auprès du joueur libyen pour obtenir une interview qu’il n’était pas prêt d’accorder de prime abord, pensant certainement qu’on souhaitait le déstabiliser, ce qui est naturellement humain. Mais l’insistance du reporter l’a rassuré et il est allé jusqu’à manipuler ce dernier qui n’attendait que cela pour enfoncer Djebbour à qui, apparemment, avait été refusée l’opportunité de faire part de son point de vue. Comment aurait-il pu se manifester auprès du « Buteur » avant de voir étalées dans la presse de son pays des obscénités que le bon sens aurait dû et pu écarter d’une part pour éviter d’influencer tendancieusement une enquête potentielle et de mettre à mal l’hypothèse de la partie algérienne qui n’avait que faire d’un incident alors qu’elle était victorieuse d’autre part ? C’est d’autant plus  stupéfiant que Djebbour a donné une version tout-à-fait autre que celle suggérée par le reporter en permettant au joueur libyen  de donner libre cours à ses mensonges pour se disculper d’une manière ou d’une autre vis-à-vis des autorités sportives et surtout se bonifier auprès des siens en faisant part d’une réaction nationaliste à peu de frais. Si notre reporter est tombé dans le piège, il n’a rien à faire dans cette profession exigeante où la déontologie ne peut s’accommoder avec les ressentiments d’un autre âge. Que vous a-t-il fait Djebbour pour lui opposer les considérations que vous portent les interviewés de renom ? Vous ne manquez ni de toupet ni de modestie pour vous auto glorifier alors qu’il est de votre devoir de vous confiner dans la seule information en effaçant votre ego, à ce titre, surdimensionné.

En vous acharnant sur Djebbour, en comptabilisant avec insistance le nombre de minutes et, partant, le nombre d’années où il n’a pas inscrit un but vous avez opté là pour une polémique nauséeuse dite « de caniveaux » en omettant de vous vous rappeler que le football est un sport collectif et qu’il n’appartient pas à un seul de représenter le printemps. Je ne défends personne en particulier mais il faut savoir que les échecs dans la période invoquée sont aussi ceux d’une politique hasardeuse qui manque crucialement de vision stratégique. Mais ceci est un autre problème.

Quant à votre journal, il se distingue singulièrement par son côté « mégère apprivoisée » où les potins sont, hélas, le seul argument commercial. Monsieur Hannachi et la JSK disposent de quatre (4) pages journellement, le MCA de deux (2) ainsi que l’USMA et, pour tous les autres clubs, revient la portion congrue, au gré des sources que « les masseuses de bain » sont incapables d’alimenter en raison de l’éloignement de la Capitale.

En tout état de cause, il ne vous échappe pas qu’en enfonçant Djebbour, c’est l’image de l’Algérie que vous ternissez du reste injustement pour assouvir une vengeance mue par un orgueil pour le moins déplacé : n’êtes-vous pas allé jusqu’à dénoncer le joueur en stigmatisant son mauvais caractère-jugement de valeur répréhensible par la Morale, l’éthique, la Religion et même le Code Pénal-auprès de ses différents employeurs ? Ce n’est ni du journalisme, ni du sport, c’est tout simplement de l’acharnement gratuit à l’encontre de ceux que l’on voue aux gémonies pour des raisons qui échappent à notre discernement. De plus pouvez-vous soutenir avoir simplement pensé approcher également notre joueur avant le libyen pour exiger de lui de vous répondre par le moyen que vous auriez jugé approprié ? Car un sportif n’est pas tenu aux impératifs et aux convenances de salon eu égard à son expérience mondaine que son âge et son milieu n’ont eu loisir de cultiver

Le droit à l’information n’autorise pas tout et ouvre droit à une réponse que ne peut utiliser sans dommage un sportif en activité au risque de mettre à bas les susceptibilités des seigneuries. Qu’il y ait eu dérapage entraînant un malheureux débridage verbal dû à la tension générée par l’enjeu et l’ivresse de réaliser un scoop peut être admis. Mais dans ce cas, une fois que les clameurs se sont tues et les dégâts causés par ces écrits constatés, l’esprit fair-play, l’équité et la sagesse commandent, après mûre introspection, de faire amende honorable au peuple et au joueur injustement lapidé qui s’honorait de contribuer à rehausser l’aura de son peuple. Magnanimité et courage doivent être intimement conjugués pour ce faire car la vérité ne sort que très peu de l’encre des plumes. 


le 26 septembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
26 septembre 2012

2 Commentaires pour “CAN 2013 : CONDESCENDANCE DÉMESURÉE ET ORGUEIL INSENSÉ.”

  1. Allal Md dit Baba

    Djebbour le capé de l’équipe nationale a été pénalisé par la CAF pour 2 matchs.Nous estimons que c’est une injustice déplorable et qu’il méritait une attention particulière. Le journaliste du Buteur a participé pour des problèmes que nous ignorons à une dénonciation calomnieuse,condamnable à ce titre par tous les tribunaux du pays,c’est ce journaliste qui aurait dû être l’objet de la plainte pour dénonciation calomnieuse et haineuse.

  2. Mourad

    Bonjour,

    Le buteur est un torchon. Sa position de quasi monotole donne libre cours à ses pseudos journalistes bardés de visas pour aller interviewer d’obscurs joueurs partout en Europe..Ce journal nous parle que de la JSK, du MCA et de l’USMA..Tout y passe, du dernier téléphone portable d’un joueur d’operette au repas des usmistes..Par contre pas un mot sur le learder de la ligue 2, l’AB Merouana, ou des reportages sur d’autres clubs de l’interieur du pays..Bref, je ne lis plus ce torchon depuis belle lurette..Alors pas étonnant de voire un pseudo journaliste, qui a surement des comptes à régler avec Djebbour, faire ce genre de diarrhée verbale..Bled el ghirra..

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00