SAID BOUHELLAL, YASMINE BELKAID & BELAHMAR

Il est le pur produit de l’Université Algérienne. Il est chercheur. Il est l’exception. Il n’a pas bénéficié d’une émission télé, ni été reçu par un Ministre quelconque. Il n’est pas l’inventeur d’une «Rahmet rabbi» d’un médicament miracle ou celui d’une rokia char’ia révolutionnaire, capable de guérir tous les maux qui existent sur terre. Il est juste chercheur à l’Université de Sétif. Un provincial. C’est un chimiste qui depuis une vingtaine d’années travaille sur un sujet : le plastique. Il arrive enfin au bout de sa peine. Mettre en évidence un procédé qui permet de régénérer le plastique. Il ne s’agit pas d’un recyclage qui en fait, n’utilise que 40 à 60% de l’original. Il s’agit de la re-création de la matière première. Ce procédé permet de transformer le plastique quel que soit son état et quel que soit son âge en granulé polymère.

Je l’ai découvert à la Radio. Précisément à la Chaîne 3 où il était l’invité de la Rédaction, l’émission vedette de Souhila Lhachemi. Il semblait complètement désemparé, il avait le trac devant cette situation à laquelle il n’était point habitué. Les feux de la rampe ? Il n’en a jamais connu. Il est beaucoup plus habitué à l’odeur des labo.À la pénombre qui les caractérise. Aux éprouvettes et aux fumées qui suintent. Ému Profondément ému. À tel point que l’animatrice s’est retrouvée en train de lui parler avec un certain paternalisme. Il cafouillait, perdait souvent le fil des idées. Mais grâce à Dieu, l’essentiel a été dit. Simplement. J’ai adoré quand il dit sous l’imagination d’un sourire : «maintenant c’est un jeu pour moi. »

Premier résultat : son brevet a été déposé  aux USA, au niveau de ce qui est connu comme «le marché international des brevets» Deux licences ont déjà été vendues. L’une aux Américains et l’autre aux Indiens. J’ai choisi les USA parce qu’ils protègent l’idée pendant 20 ans, alors qu’en Europe c’est 3 et chez nous 1 année.
Quand l’animatrice aborde la situation des chercheurs en Algérie où un médiocre joueur de football y est mieux traité et payé, ce qui provoque l’émigration et la fuite des cerveaux. Que lui répond notre chercheur ? «Je ne suis pas d’accord, madame. Le chercheur aime son travail. Alors qu’il soit bien ou mal payé n’interfère en rien. Un chercheur qui n’aime pas ce qu’il fait, même très bien payé se contentera de faire  semblant de chercher.»

C’est Monsieur Said BOUHELAL. Cela ne vous dit rien, c’est certain. Il ne s’appelle ni Belahmar, ni Zaïbet ni même Chaouchi. Il n’est pas Chabba Warda. Lui, il incarne le développement. Les autres, la déchéance et le sous-développement. Chez nous, on ne glorifie que ces derniers. Chez nous on détruit un haut responsable parce qu’il est différent de nous.
Si BOUHELLAL est-il l’hirondelle qui fait le printemps ?

Tiens une autre hirondelle !. Il n’est pas seul. La chercheuse Algérienne Yasmine BELKAID a été élue membre à vie de l’académie nationale américaine des sciences, pour ses recherches et ses réalisations dans le domaine de l’immunologie.
Diplômée de l’université de Bab Ezzouar à Alger au début des années 90, Yasmine Belkaid travaille depuis 2008 en tant que professeur-adjoint à l’université de Pennsylvannie. Elle a obtenu un doctorat de l’institut Pasteur sur les réactions liées à l’infection par Leishmania.
À la différence de notre Saïd national, elle a opté pour l’étranger. Mais qu’est-ce qu’elle a de spéciale, cette charmante femme ? Tout simplement, elle nous évite les frasques étalées dans notre presse concernant la progéniture des responsables. Elle, elle est la digne fille de Feu Abou Bakr BELKAÏD…..

djillali@bel-abbes.info

 

01 juin 2017

le 01 juin 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
01 juin 2017

5 Commentaires pour “SAID BOUHELLAL, YASMINE BELKAID & BELAHMAR”

  1. Je ne suis pas d’accord avec les propos de l’auteur de cet article lorsqu’il prétend que ce chercheur n’a pas eu des égards qu’il mérite.Lire la suite …

  2. Cela prouve que notre pays peut produire de la tres bonne matiere grise avec des moyens limites.

  3. Trés fière et admirative devant ces deux brillants chercheuse et chercheur :Yasmine Belkaid ,Said Bouhellal.Tous deux ont le mérite de briller par leur savoir qui est le résultat de beaucoup de travail et aussi une grande intelligence.Lire la suite …

Les commentaires sont fermés

Les Archives de Bel-Abbes.info

Visites :

  • 1 779
  • 5 051

TRAIN

Départ - Arrivée
ORAN - SBA

07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
15h20 - 16h30 (**)
16h30 - 17h45 (*)
17h15 - 18h25
19h40 - 20h50(***)
22h30 - 23h40(****)
(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar (sam,lun,mer)

SBA - ORAN
06h15 - 07h31

06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00(*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 18h36
15h00 - 19h0(*)
(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57

ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 - 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)