« GÉRONTOCRATIE!»

  «Tab jnanna» (Nous sommes révolus!) C’est ainsi que s’exprimait le Président de la République à Sétif. Histoire de faire comprendre à la masse de jeunes présents, que le flambeau doit changer de mains et que le relai soit enfin réalisé.

Le dire, c’est un fait. Cela a d’ailleurs fait l’objet de grands débats et animé moult discussions, et les jeunes ont salué unanimement la position. Mais dans les actes, il est  malheureux de constater que pris au hasard, l’âge cumulés de quatre  Hommes de la République, totalisent à eux seuls un âge de 297 Ans! Soit l’équivalent de 14 jeunes de 20 ans. Alors que la plupart, jouissent d’une retraite méritée, chez nous, c’est l’âge d’une nouvelle carrière!

Au-delà de la Méditerranée, un Ministre et porte-parole du Gouvernement a …. 34 ans et est de surcroît femme d’origine Marocaine, comme l’a bien voulu me le rappeler gentiment une Lectrice alors que je la prenais pour une algérienne. On vient d’apprendre que le FN présente aux législatives une candidate âgée de 23 ans. Il est vrai qu’elle est la  nièce à Marine, mais il fallait le faire. Ceci montre toute  la différence entre un Pays qui vit dans la dynamique et celui qui vit dans la sclérose.

Notre système gérontologique se trouve en décalage par rapport aux préoccupations d’une population beaucoup plus jeunes et ayant des aspirations autrement différentes. La démobilisation et la « démission » des jeunes, frustrés de ne pouvoir jouer le moindre rôle sur la scène politique, tant les places sont squattées pas des caciques datant d’avant l’indépendance, ayant produit des clones auxquels  ils lèguent de temps en temps «l’héritage» faisant du fonctionnement du Pays semblable à celui d’un Emirat ; induit une majorité silencieuse se manifestant dans l’accroissement du taux d’abstention, préférant se replier sur leurs pages face book qui leur permettent de mieux s’extérioriser et autour de la création de blagues d’auto-dérision.

Cette façon de faire nous a emmené à voir des barons de la drogue au sein de l’APN,  à voir des maffiosi également, à l’image de cet ex-député qui, non content de ne pas être réélu, n’a rien trouvé de mieux que de s’improviser syndicaliste dans une entreprise où il ne travaille plus ! Appliquant selon ce que lui permet son modeste Q.I., l’adage qui dit «l’Histoire est un éternel recommencement» il a voulu redémarrer à zéro. En effet, l’on se rappelle que l’intéressé a été d’abord ouvrier au sein de l’ex-SNS d’El Hadjar, avant de s’impliquer dans le Syndicat du temps de la GSE. Il se propulse grâce à son opportunisme à la tête du syndicat d’entreprise et fait main basse sur le Fonds des Œuvres Sociales qui n’est pas une maigre cagnotte, pour un Complexe tel celui d’El Hadjar. Avec le temps et la rente, il se retrouve du jour au lendemain, faisant partie des riches parvenus et se place parmi les hommes d’affaires de la ville, allant jusqu’à s’approprier le club de la ville, avant de se faire élire député, dès que cette «fonction» fut liée à l’argent. Alors, s’estimant au-dessus des lois, il retourne au Complexe et présente une plate-forme de revendications à la Direction Générale qui, composée d’étrangers, n’a rien compris au manège et préféré quitter les lieux, devant l’immobilisme des autorités. Ce n’est qu’une semaine plus tard que l’Etat réagit à travers la justice qui prend un arrêt interdisant au Sieur l’accès au Complexe, afin que le staff de la Direction puisse rejoindre leurs postes de travail.

Voilà où nous mène l’immobilisme induit par la collusion entre l’argent sale et le politique,  Voilà où nous mène l’absence de communication due à une incompatibilité de générations

Cet immobilisme qui a permis la création de la  bête immonde du terrorisme, qui a permis à ce qu’on encense un intellectuel Algérien  qui se rend en Israël, alors qu’on a failli lyncher Yasmina KHADRA pour s’être rendu au ….Bahrein. Alors qu’on a rien dit lorsque Ferhat MEHENNI a déclaré que la guerre d’Algérie n’était qu’un « simple malentendu » et qu’il récidive en se rendant en Israël, où il eut le culot de déclarer à un journal local: «Les Kabyles ont toujours eu de la sympathie pour les juifs» et ont «applaudi la défaite des Arabes en 1967». Il ajoute«Israël, tout comme la Kabylie, évolue dans un environnement hostile» et que «les deux partageant le même type de voie, à la seule différence qu’Israël a réussi à instaurer son propre Etat” avant de conclure«Liberté pour la Kabylie, éternité pour Israël». no comment!!!

djillali@bel-abbes.info

 

 

 


le 31 mai 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
31 mai 2012

1 Commentaire pour “« GÉRONTOCRATIE!»”

  1. Lakhdar

    Soubhan Allah ! Moi qui a étudié dans une grande université américaine ,me retrouve avec mon propre fils qui me dit par A+B que je me trompe de génération! Voilà un constat vraiment Amer et inacceptable pour moi qui essaye tant bien bien que mal de lui donner une éducation identique à la mienne. Mais es-ce qu’il y a quelqu’un qui peut m’expliquer ce décalage? et si décalage il y a,pourquoi n’a’t-il pas exister avec mon propre père qui n’avait aucune éducation et que je me croyais supérieur.Mais cette génération intrigue à plus d’un titre.Es-ce le résultat du satellite,des communications ou autres choses qu’on ne voit pas?
    Je commence à comprendre qu’il existe un grand ravin entre nos gouvernants et nos jeunes concitoyens, un grand ravin de différence d’age, de différence de manipulation de l’internet et de “Facebook” et autre “youtube” puisque je le vois en moi-même. Seul un président jeune peut basculer cette tendance en sa faveur.L’algérien vit un tournant décisif de son histoire , les russes l’ont compris il y a bien longtemps en plaçant Gorbatchev à la tête des états russes pour finir avec un régime qui dit-on, avait une moyenne d’age qui dépassait les 75 ans. Gorabatchev avait à l’époque 55 ans a tout chamboulé et permis à la Russie d’être au même niveau que les autres états.En Algérie, on arrive pas à comprendre que la tendance est aux jeunes et qu’un simple dine ou refus nous projette dans les traces de Kaddafi et maintenant Bachar Assad qui enfonce encore plus son pays vers une guerre civile si ce n’est des frappes de l’Otan qui vont épargner beaucoup de vies.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00