«LA CAROTTE & LE BATON»

«Sur l’initiative de M. le Wali, il a été décidé d’organiser le déplacement et l’entrée gratuite au stade pour les supporters de la JSK » c’est ainsi que s’est exprimé sur les ondes la chaîne radio nationale, le directeur de la jeunesse & des sports de la Wilaya de tizi-Ouzou. Il ajoute «les structures de la jeunesse et des sports de l’ensemble de villes et hameaux de la Kabylie ont été instruites pour recenser les supporters désireux d’assister au match de la finale de Coupe d’Algérie » qui doit se dérouler le 1er Mai à Chaker. Il précise : « des bus seront mis à leur disposition à partir des lieux de leur inscription jusqu’au stade où les billets d’entrée leur seront remis. Le retour est également assuré jusqu’au lieu de leur inscription » Il ne manque que le casse-croûte! (dixit Maammar Djebbour)
Ainsi, ce n’est point le Comité des Supporters où les responsables du Club qui organisent le déplacement mais l’État. Un Oum Dourman bis en miniature.
Cette «initiative» appelle quelques remarques :
1. Sur quel budget vont être inscrites les dépenses de cette opération. Le budget de wilaya voté par l’APW a-t-il prévu cette dépense. Sinon, le bilan sera-t-il adopté à la fin de l’année par l’APW ? Ceci, sur le plan de la gestion de l’opération.
2. Sur un autre plan, pourquoi n’est-elle consacrée qu’aux supporters de la JSK et uniquement ceux de la Wilaya de Tizi-Ouzou. Le club n’a-t-il pas des supporters à l’échelle nationale ? De quel droit exclue-t-on ceux d’Oran, de Bejaïa ou de Sétif ? De quel droit n’accorde-t-on pas la même faveur aux supporters du MCA?
3. Pourquoi spécialement la JSK et pourquoi maintenant ? La réponse à cette question nécessite un rappel de certains faits récents. En effet, lors de la célébration de l’anniversaire du printemps berbère (tiens, encore un autre printemps !) le 20 avril, toute la région a organisé des marches pacifiques qui se sont déroulées sans incidents majeurs, sauf à Tizi-Ouzou, où semble-t-il, les heurts avec les services anti-émeute de la police ont fait des dizaines de blessés de part et d’autre. Mais le bouquet aura été cette vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux et qui montre le traitement pas trop gentil infligé par les policiers à certains citoyens. Cette vidéo a tellement choqué que la DGSN s’est vu contrainte d’ouvrir une enquête dont le premier résultat immédiat aura été….. la mise sous contrôle judiciaire de l’auteur de la vidéo et la suspension de cinq policiers.
Alors que les chenaoua (1) ont commencé à réagir en exigeant un traitement similaire, dans quel contexte inscrire cette démarche du Wali de Tizi-Ouzou ? Est-ce vraiment une initiative personnelle ou dictée ? L’objectif est-il de donner plus d’atouts à la JSK pour remporter le titre ou tout simplement ramener la sérénité au sein de cette région particulière et considérée comme rebelle en faisant oublier l’incident du matraquage des citoyens par la police? En somme, « la carotte après le bâton»
Il semble donc que le comportement des pouvoirs publics et des tenants du système ne semble pas vouloir évoluer à l’aube du quatrième mandat. On persiste à utiliser la distribution de la rente  de manière populiste, comme élément fédérateur des couches de la société et assurer la stabilité sociale, au détriment d’une véritable politique de développement économique, dans sa teneur de création d’emplois et de richesses, en redonnant au travail sa véritable valeur. Pourtant, les promesses électorales convergeaient toutes vers la seconde option.
A ce rythme, il est clair que l’Algérie va directement contre le mur. Persister dans la politique d’assistanat, de distribution inéquitable de la rente au détriment d’un véritable essor économique dans toute sa rigueur, équivaut à se faire hara-kiri et surtout préparer une instabilité sociale impossible à résoudre, si une fois, les ressources financières générées par les hydrocarbures, viennent à être réduites considérablement. A vouloir trop inféoder le jeune Algérien, on est en train de « fabriquer » une génération d’assistés qui peinent à l’effort et qui rejettent le travail dont son fondement de générateur d’efforts. Par ailleurs, cette méthode de faire est en train de créer des habitudes de surenchère qui vont en s’accentuant et qui risquent de toucher l’ensemble des secteurs d’activités. Cela va être des demandes d’augmentations des salaires, des effacements des crédits, des amnisties fiscales etc.…
Déjà, une folle rumeur circule au sein de la population juvénile qui parle d’une distribution d’un montant de deux millions de dinars par personne ! Pourquoi pas, puisque Saidani organise un gala à l’Hôtel Aurassi qui sera suivi par d’autres dans les grandes villes du Pays, sans nous dire qui va supporter les frais. Ah! dommage que Ghardaïa n’a pas d’équipe de football qui joue la finale de la Coupe. Autrement, le problème aurait déjà été réglé.

Mais peut-être qu’en réservant les places du Mondial Brésilien aux seuls supporters du M’Zab……
djillali@bel-abbes.info.
(1) Chenaoua : noms des supporters du MCAlger.


le 24 avril 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
24 avril 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 4 633
  • 5 513