Chronique du jeudi: LA RENTE MENACÉE, LA SOCIETÉ EN PERIL.

La collusion entre la rente, l’islamisme et l’affairisme dans tout ce que cela entend comme blanchissement et fraude fiscale, prend de l’ampleur à travers les évènements qui font l’actualité.
Il y a d’abord l’hallali lancé contre l’intrépide Noria BENGHABRIT, qui veut que l’école reprenne sa place de formation de l’homme de demain et non de terroristes aptes à décapiter et à lapider les femmes en jupe jugée courte. Le cercle de cette «secte» formé de rentiers-islamistes-affairistes, s’élargit tellement que BENGHABRIT n’a trouvé personne pour la soutenir, même pas son chef de Premier Ministre qui a pourtant cautionné la conférence nationale en y assistant. Seule Louisa HANNOUNE, fidèle à ses principes a osé braver les islamo-conservateurs, en affirmant : «Nous ne voulons ni d’une école Saoudienne, ni d’une école Qatarie. Nous voulons une école Algérienne!» Elle trouve même des traces de misogynie dans les comportements des rentiers, adeptes de quatre épouses au foyer, qui n’ont connu les «maîtresses» qu’à l’âge adulte!
Ensuite, il y a l’amnistie fiscale lancée presque clandestinement. En effet, la Loi des Finances Complémentaire a prévu de reverser l’argent de l’informel dans le circuit bancaire, en offrant la possibilité à ceux qui le détiennent l’ouverture de comptes sans aucun problème et sans être obligés de prouver l’origine des fortunes accumulées, tout cela sous le sceau de la confidentialité. Ainsi, tous les recéleurs des rackets des terroristes, des cotisations des sympathisants, des rançons versées, les trafiquants de drogue, les hauts fonctionnaires corrompus, ont désormais la possibilité de recycler et blanchir les fortunes accumulées et les investir, éventuellement.
Si cette stratégie a son côté positif pour l’économie nationale, elle prêche par deux éléments négatifs: Le premier est le fait de n’avoir pas exclu du domaine, l’argent du terrorisme et de la drogue, les intéressés devant prouver une activité de commerce dans l’informel. Le second est celui de la confiance qui ne se dégage pas de l’Etat, ce qui risque de gangréner les résultats de l’opération.
Cette décision va permettre à certains de financer leurs activités politiques dans la transparence, une fois l’argent passé dans la machine à laver de la LFC.
C’est ce que prépare Madani MERZAG en organisant au mépris de la Loi et de l’Etat Algérien, son université d’été, au nom de l’AIS dont le nom sonne bizarrement comme OAS. Il a poussé l’hérésie jusqu’à introduire une demande auprès de la DAAL de Mostaganem au nom de son ex-organsisation criminelle. Bien que la Wilaya de Mostaganem ait bien évidemment refusé du fait que l’organisation demandeuse n’a pas d’existence légale, ceci n’a pas empêché MERZAG de tenir ses assises, pour dit-il «préparer la création d’un parti et … contribuer à la réconciliation nationale »
Assassin assumé, cet énergumène qui a déclaré dans une interview à Jeune Afrique, en 2006 : «Oui, j’ai tué de mes propres mains. C’était en 1993, dans la région de Jijel, au cours d’une embuscade dressée contre un convoi militaire. Le jeune militaire agonisait encore lorsque j’ai arraché la kalachnikov de ses mains. J’ai gardé cette arme pendant plusieurs années, mais je l’ai détestée parce qu’elle m’a toujours rappelé les râles de ce militaire au moment où il rendait l’âme, » défie aujourd’hui l’Etat et insulte la mémoire des victimes du terrorisme abject, le Pays et l’Histoire.
Cet Etat qui, pour faire perdurer la paix sociale n’est pas au bout des compromis et des compromissions, accepte de sacrifier des Ministres, des Walis et des fonctionnaires, juste pour permettre la coexistence irrationnelle d’une économie orthodoxe avec une autre de rente. La mainmise de cette secte sur les richesses nationales les pousse à redoubler de cupidité, de hargne à vouloir démanteler l’ensemble des démembrements institutionnels du Pays, mettant en péril la sécurité nationale. La chute des prix du pétrole dont un prix de 40$ est annoncé pour 2016, risque de ramener le Pays dans la situation de 1986. Le risque est grand et il semble que nos Gouvernants font semblant de ne pas s’en apercevoir. A entendre le nouveau Ministre des transports parler de Métro Aérien et celui de l’intérieur qui assure que le soutien et la subvention des prix resteront en vigueur, on est forcé de croire qu’ils prennent leurs contribuables pour des «canards sauvages».
Dans tout ce fatras qui n’a rien de risible mais plutôt dramatique par les risques énormes qu’il comporte, alors effacer les dettes des entreprises privées paraît comme une mesure salutaire. En effet, les entreprises privées qui fonctionnent plus ou moins dans la transparence, plus ou moins dans le respect des lois et qui utilisent les circuits bancaires, n’ont d’autres solutions que de réinvestir leur argent et créer de la richesse en contribuant au développement de l’économie nationale.
Je n’ai pas retenu le nom de celui qui a dit : «L’homme de bien chérit la vertu, le rentier vénère les biens matériels. L’homme de bien porte en lui le sens de la loi, le rentier ne pense qu’aux privilèges,» mais je le salue bien bas.

djillali@bel-abbes.info


le 13 août 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 août 2015

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 4 813
  • 7 512