«QUAND L’INFORMATION DEVIENT ARME DE DESTRUCTION MASSIVE»

“Qui détient l’information détient le pouvoir». Sentence exemplaire qui donne à l’information toute sa suprématie. Je suis tenté d’ajouter: “Qui manipule l’information, manipule le pouvoir.”
A tous les niveaux de la vie, l’information a un rôle crucial. Y compris dans le fonctionnement de l’anatomie humaine, où la tétraplégie n’est en fait que le résultat d’une coupure de l’information, le cerveau n’arrivant plus – pour quelque raison que ce soit – à faire parvenir l’information au muscle ou à l’articulation lui permettant de réagir. Par analogie, si l’on arrive à couper l’information du QG vers les troupes, on paralyse une Armée et la guerre est alors gagnée.
Depuis l’air des temps, l’information a régné en maître absolu pour régir le fonctionnement des sociétés qu’elles soient animale, humaine, végétale… La codification de l’information est à la fois la plus simple et la plus sophistiquée.
Du tempo du battement des ailes des abeilles invitant le reste de la troupe à venir dans un lieu de butinage, à la structure complexe d’un micro processeur chargé de gérer la navette spatiale, l’information est la clé fondamentale.
Si le développement technologique s’est évertué des siècles durant, à inventer les systèmes les plus complexes destinés à la gestion de l’information et à sa rentabilisation comme élément précurseur et accompagnateur à la fois, du bien-être, les spécialistes de la communication s’attèlent eux, à codifier son utilisation, sa manipulation et tirer des dividendes de sa déformation.
Au temps présent, c’est la lutte acharnée sur ce plan.
Si la recherche de l’information et sa manipulation demeurent les nerfs de chaque guerre – à l’image de Goebbels lors de la seconde Guerre Mondiale et du Ministre de la Communication Irakien lors de la Tempête des Sables – les secteurs économiques et politiques ne sont pas en reste.
L’exemple du Qatar est édifiant. Avec sa chaine «El Jazeera» il a pu se façonner une image des plus flatteuses grâce aux stratégies de l’information mises en place par le Staff Israélien placé à la tête du management de l’image et du son. Il est vrai qu’il faut un chéquier conséquent pour mettre en œuvre la politique choisie. Si l’on a choisi El Jazeera c’est par son audience dans le monde arabe, ce qui ne dédouane pas les autres chaines TV à l’instar de CNN, BBC….
Le développement du secteur de l’information boosté par l’évolution spectaculaire des TIC, présage que si une éventuelle 3ème guerre mondiale aura lieu, elle sera totalement cybernétique. Les prémices sont déjà là avec les attaques que subit l’Iran et qui consistent justement à bloquer la transmission de l’information –ou sa déformation- par les robots et autres logiciels vers les centres opérationnels, et c’est alors la paralysie !
L’ Algérie se trouve dans ce domaine, à l’ère préhistorique. Pour exemple des plus récents, la gestion de la tragédie de Tiguentourine, a failli nous couter très chère, tout comme l’a été la gestion de l’information concernant le conflit du Sahel.
Alors que les Ministres de l’Intérieur des Pays du Maghreb étaient en conclave à Rabat, je fus surpris de voir le journal de France 24 ouvrir sur : «Le Ministre de l’Intérieur Algérien, M. Daho OULD KABLIA a annoncé à Rabat, que l’ouverture des frontières Algéro Marocaines, interviendra très prochainement» Je me dis que la diplomatie algérienne même si elle restait balbutiante, n’était pas habituée à des changements de 180°! Le lendemain, en parcourant la presse nationale et voulant avoir le cœur net, je constatais que si un quotidien avait presque repris la version de France 24, les autres apportaient des nuances, plutôt évasives. Je dus revenir à la déclaration originale du « Malgache » pour apprendre que celle-ci a été comme suit : «A propos du problème des frontières, nous considérons qu’il s’agit d’une priorité. La réouverture interviendra lorsque l’ensemble des problèmes liés à la question auront été aplanis » Sacrée nuance, vous en conviendrez, avec ce que voulait nous faire croire, la chaîne française au service de Sa Majesté.
Sur un autre plan et à propos de la question du Sahara Occidental, la Chaîne nous gratifie d’un laconique : «L’ Algérie s’engage à abandonner le Polisario» Si je vous disais que DOK a déclaré en réponse à une question sur le sujet : «L’ Algérie n’est pas partie prenante au conflit qui demeure bilatéral entre le Maroc et le Polisario» vous constaterez comme moi, que la position de l’Algérie n’a pas changé d’un iota.
Voilà un exemple édifiant de la gestion de l’information, lorsqu’on veut orienter l’opinion publique vers les objectifs que l’on s’assigne.
Autre exemple de chez nous, vous aurez remarqué que l’information subit l’overdose quand il s’agit de « guérir » alors qu’elle est totalement absente quand il s’agit de prévenir. Ainsi, le Sud totalement oublié depuis 1962, se décide à se manifester : Hassi Messaoud, Ouargla, Ghardaïa, Touggourt, c’est les émeutes et les chômeurs qui s’organisent. Soudain, comme par enchantement, nos décideurs se découvrent des experts en communication. D’abord c’est le PDG du Syndicat qui décide d’organiser les festivités du 24 février à Tiguentourine, dans un élan plutôt démagogique et populiste que de symbole! Ensuite, c’est au tour des Ministres : pas moins de cinq, sans compter le Chef du Gouvernement himself, se sont déplacés dans les régions du Sud en l’espace de moins d’un mois. Même la DGSN s’est invitée dans ce show, en organisant à Ouargla, des portes ouvertes sur le recrutement. C’est en présence du DRH de la Police que 2000 recrutements se sont opérés en direct. Le DG a même promis la construction d’une grande école de Police. Et si tout cela s’est fait bien avant ? Les résultats n’auraient-ils pas été de loin meilleurs ? Faire de la communication à outrance en ce moment, n’est-ce pas convaincre le citoyen que tout ne s’obtient que par la protestation ? Quel effet pervers !
Ailleurs, le montage des images qui a fait ses preuves en Irak, en Syrie, en Libye et même en Tunisie a permis au Qatar par le biais d’ «EL Jazeera» de mettre au point, l’ensemble de la stratégie du GMO initié par les «Yankees-Sionistes».
La chaîne France 24 axe sa démarche sur l’orientation de l’information de façon à protéger les intérêts Franco-marocains.
La Guerre du Golfe ayant détruit et ruiné la plus grande civilisation de Mésopotamie, l’état actuel de la Syrie, montre à quel point, l’information peut être utilisée comme une arme à destruction massive.
L’on comprend que les ennemis l’utilisent comme arme à destruction massive de manière à préserver leurs intérêts. Mais chez nous, dans ce Pays dont le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile (plus de 37 millions) dépasse celui de la population totale, mettant en exergue leur avidité à l’information, la politique de communication est un échec total, et sa gestion a postériori fait de nous des masochistes qui l’utilisent contre eux-mêmes.
C’est pourtant, ce que font nos Gouvernants.

djillali@bel-abbes.info


le 25 avril 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
25 avril 2013

5 Commentaires pour “«QUAND L’INFORMATION DEVIENT ARME DE DESTRUCTION MASSIVE»”

  1. omarof11

    Effectivement l’information est une arme de premier ordre qu’il faut utiliser pour se defendre et donner une image de soi (j’insinue l’ordre etabli en place) positive pour etre present sur la scene regionale et internationale . Notre pouvoir qu’attend- il pour retorquer aux allegations assenées par nos voisins à longueur d’année sur leurs chaines medi1 et el jazeera pour ne citer que celles là.
    N’avons nous pas les moyens humains et financiers pour contrecarrer la desinformation qu’ils distillent continuellement sur leurs ondes?

  2. le cygne

    « Qui détient l’information détient le pouvoir»……« Qui manipule l’information, manipule le pouvoir. »….Hé bien, oui, c’est évident, ça crève les yeux et les oreilles…et les méninges…..!!!!!

    Les Maîtres actuels du monde,…. les sionistes bien sûr, qui d’autres,…. avaient compris que pour gérer et régner sur le monde, il fallait détenir la haute finance, les grandes banques, les médias et ” ainsi font font les petites marionnettes” au pouvoir,……..Même si les marionnettes changent, les marionnettistes restent inchangeables …. Avec toutes ces clés en main, ils font, aujourd’hui, la pluie et le beau temps, hélas.. !!! Et nous, nous sommes là, chacun dans sa case, soit comme fervent spectateur, acteur, animateur ou consommateur de tout ce qu’ils nous injectent comme poison à travers leurs médias ….. !!! Ce lobby qui par sa puissance financière et médiatique fait et défait les gouvernements, à travers le monde…..!

    Vous avez cité, entre autre, France 24, en parcourant la toile, il s’avère qu’elle est en passe de devenir, avec un autre groupe, la plus sioniste des médias….Il est dès lors intéressant, de voir comment le lobby sioniste travaille de l’intérieur pour assujettir l’équipe de la chaîne. Le but de ce lobby est de noyauter les canaux diplomatiques et médiatiques de la France, et faire de ce genre de Chaînes, des auxiliaires des services de propagande israéliens et d’imposer une lecture néoconservatrice, américaine et/ou israélienne, des crises proche-orientales…..???
    Comme les sionistes gravitent comme des électrons libres autour du noyau de ‘Jalalatouhou’, alors, il n’est pas surprenant que France.24,… manipule l’information dans le sens qui rend service à ses sujets… !! Car en lisant la déclaration du Ministre de l’intérieur, on ne remarque aucun changement dans la position de l’Algérie….à propos des frontières et du Polisario… !!

    Même si l’Algérie a fait quelques progrès dans le domaine en question, elle n’a pas encore, réussi à rattraper son retard, surtout en matière de Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), elle reste très loin des objectifs tant attendus……….Mais concernant la gestion de la tragédie de Tiguentourine, je pense contrairement à Mr Djillali.C , qu’elle a bien géré la situation dans l’ensemble , d’ailleurs les chiens ont aboyé, mais la caravane est passée…….Au moment où les pingouins veulent nous faire avaler le “double costard” de la liberté d’expression que tous savaient à géométrie variable à travers leurs médias Aras, qu’ils soient venus au Mali, cet état clé dans la confrontation avec le néocolonialisme et la Françafrique, pour soutenir la souveraineté de ce pays, contre les terroristes…!!!! Oh ! Quelle extrême générosité, faire tuer ses soldats, pour les beaux yeux des Maliens… !!!! Mais, en même temps empêcher celle de la Syrie, grâce, cette fois-ci, aux Djihadistes ? Et les crédules vont gober tout ça ? Ecouter ces médias est plus qu’agréable quand on se moque de la désinformation… !!!

    Lorsque les médias sont détournés de leur mission d’information pour servir les intérêts des Trois Nord, c’est un obus ! Et les peuples sont toujours les premières proies…..y compris de leurs gouvernants..!!!!

    « L’information peut tout nous dire. Elle a toutes les réponses. Mais ce sont des réponses à des questions que nous n’avons pas posées, et qui ne se posent sans doute même pas. »

  3. Smiley

    errata:
    merci de lire anecdotique,opprobre,supporter

  4. Smiley

    Salam
    La chronique hebdomadaire de Djillali a comme son habitude le mérite d’informer et de faire réfléchir. Toutefois, j’adresserai à mon ami Djillali ce petit reproche amical” qui trop embrasse mal étreint”. En effet je ne peux m’empêcher de penser que le papier n’explore pas le passage de l’information à celui de la manipulation et les traite en équivalence, même si le prémisse premier selon lequel “qui détient l’information détient le pouvoir “reste entièrement valide.
    Toute communication a pour finalité de viser des cibles, de réguler des affects et si l’information instutionnelle algérienne est si peu audible et balbutiante, c’est qu’elle est structurée par un ” habitus”, une manière d’être qui relève de l’essence profonde du régime algérien.
    Ce régime foncièrement prétorien qui survalorise la prééminence du militaire et minore l’apport des contributions plurielles ( qu’il n’accepte que du bout des lèvres) devient prisonnier de ses propres logiques internes et s’exonère de communiquer en direction de l’opinion car, il estime, conditionné par une attitude mentale de la conception de l’exercice du pouvoir n’avoir aucun compte à rendre au peuple.
    Le malgache Ould Kablia est le digne héritier boussoufien et l’illustration que le système se survit et s’adapte pour rester dans le m^me récit narratif, la m^me daube qui est servie au peuple algérien.
    D’un président qui boude et méprise les représentants de la presse, à un executif qui reproduit les mêmes mécanismes de reproduction du pouvoir ( il faut que tout change pour que rien ne change) la pratique autoritaire a pour but final d’encadrer et de museler l’expression citoyenne.
    Le suicide d’un haut cadre n’a eu qu’un traitement anecdotal alors que la détention d’un compte à l’étranger à valu à Cahuzac l’obbrope et à son pays une crise morale et une crise de régime!
    Il est facile de gloser sur la grande manipulation qui a servi de prétexte pour envahir l’Irak, mais moins évident de questionner l’inertie et le décalage de la communication officielle et des média lourds chez nous.
    Le téléspectateur lambda appele les officiels les squatteurs de l’écran et il zappe.
    Seule la presse écrite et je pense au courageux Daoud Kamel, tente de dissiper la confusion et de procéder au dévoilement des logiques de domination post-coloniales.
    Nous avons épuisé la rente victimaire et il nous faut, comme le recommande le politologue algérien Mohamed Hachemaoui, ne plus participer à la confusion et aux discours discursifs et métaphores qui permettent de noyer le poisson et…le lecteur.
    La communication efficace est un système finalisé à pilotage rationnel qui prend en charge les logiques psycho-sociologiques et de dynamique collective entrant dans le cadre de relations complexuelles qui nous renvoient aux questions essentielles de la participation réelle, à l’exercice du pouvoir, la gestion des conflits et l’urgence de la cohésion sociale.
    La communication de crise, dévoilée par l’attaque de In Aménas s’est montrée particulièrement absente et cette situation problématique interroge sur les compétences institutionnelles à communiquer.
    La remise à niveau entre les attentes du peuple et ‘les communicants’ s’impose.
    Je citerai l’exemple de ce citoyen d’Alger qui me disait n’ acheter le quotidien” El Moudjahid” que pour emballer le poisson acheté au marché. Il a eu ce trait d’humpour fantastique qui me fait encore rire des années après à distance:
    ” Si ce journal peut contenir des tonnes de mensonges, alors il peut suppoter le poids de mon kilo de sardines.”
    Les émetteurs, les fournisseurs d’information connaissent-il les destinataires de leurs situations de réception? That’s the question’ cos’ absolute power corrupts absolutely.

  5. Karim10

    Bonsoir .Durant toute l’Histoire de l’humanité tous les pouvoirs, quels qu’ils soient et à toutes les époques ont utilisé l’« information ».Certes baptisée une fois « magie » une autre fois « religion » mais souvent « illusion » ! Ne pas oublier que le truc ; « Informer n’est pas communiquer ».Les raisons des « communicants- communication » sont connus par les spécialistes !
    Aujourd’hui encore l’information et la communication sont au service du plus fort « la Finance bien évidement ».C’est scandaleux mais c’est comme ça ! Ce qui « EXTRAORDINAIRE » ! C’est cette « idée ingénieuse » de nous faire croire que ce « 4° pouvoir » que l’on nomme INFORMATION doit être INDEPENDANT ! C’est de la DEMOCRATIE !!! C’est FAUT. Mais ça marche ! D’ailleurs tout le monde ou presque à peu près « le croit ». Il est impensable d’imaginer que le 4°pouvoir puisse être laissé indépendant dans son traitement de l’information explicitement ou implicitement c’est une CONVICTION.
    Bon ! El-Mouhim. L’information-Communication est elle décisive au point ou l’on veut nous le faire croire ? (Je ne parle pas de la publicité). N’a-t-on pas vu le pouvoir POLITIQUE utiliser avec succès des faits divers (parce qu’il a le pouvoir) ?
    CNN,Djéezira,France 24….ont certes un pouvoir sur les masses. Ils ont comprit que c’est un enjeu stratégique dans UNE perspective : CULTURE et CONNAISSANCE.
    Fort heureusement, la maîtrise de la Hyper-TechNologie ne conditionne pas la « CONSCIENCE», comme le montrent les révoltes qui secouent une région loin d’être très bien équipée en ordinateurs, comme SIDI BOUZID et même TUNIS ( Ou j’étais présent 26 jours avant la révolte). Pourtant Djeezira et Fr24…ont attribué les « révoltes de l’hiver arabe» à Facebook et twitter. A mon avis c’est FAUT. Pourquoi ? Eh bien parceque l’information à DESTRUCTION MASSIVE contrairement à l’information classique n’INFORME pas elle ORDONNE et ORIENTE je dirais même elle DECIDE à notre place ! Là c’est GRAVE !
    Le plus grave est que ces super-médias prétendent avec conviction « créer » l’opinion publique ! Plus grave encore l’information à DESTRUCTION MASSIVE est comme le MEDECIN elle ne vient qu’après la MALADIE elle exécute l’ordre en le PROPAGANT. En effet ! Les verbes répandre, propager, diffuser, augmenter, cloner…se conjuguent désormais au futur simple !
    Avant il y avait une presse engagée (Droite ou Gauche et même Catho et Islamo..).Aujourd’hui c’est des« phénomènes nouveaux et dangereux » à l’ère de la mondialisation la presse-média est devenue un TOTALITARISME MEDIATHIQUE. Il faut être NAIF pour ne pas le constater ! Bizarrement les média sont devenus des FORCES ou partis politiques !
    Aujourd’hui tout le monde le sait ! En IRAK ,Afghanistan,New-York… Armstrong et la LUNE 1969.l’information-Communication CNN et ces alliés ont menti.(Ah ! Bon ? ).
    Permettez-moi d’ajouter pour conclure qu’il conviendra de ne pas sous « estimer l’algérien » ! Si Ben-Mhidi a utilisé « la femme de ménage » pour briser le couvre feu de la SAS ! Un autre Algérien peut aussi utiliser Harry Potter pour contrecarrer la magie du Pachalik de Marrakech !
    Bonne nuit.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 2 779
  • 7 311