Députés: Indécence au palais

Comment avoir du respect et de la considération envers des députés quand ils tentent insidieusement de se remplir un peu plus les poches profitant d’un contexte pré-électoral ? La pétition signée par prés de 300 députés issus –comme par hasard !- des partis du pouvoir et au pouvoir, le FLN, le RND et le TAJ, donne un image très peu glorieuse de ces «élus» du peuple qui servent de faire valoir démocratique et de caisse de résonance de l’exécutif dont ils avalisent à la virgule prés, les projets de loi, parfois anti sociaux.

C’est une démarche pathétique de la part de ces députés censés donner l’exemple de probité, d’exemplarité voire de solidarité nationale surtout en ces temps difficiles pour les petites bourses. Ecrire au président de la république pour pleurnicher sur leurs soldes déjà bien loties du reste, (Un député perçoit un salaire net mensuel d’environ 26 millions de centimes soit presque 13 fois le smig !) est tout simplement affligeant.

Affligeant parce que le commun des algériens «d’en bas», n’atteindra pas ce salaire même dans 20 ans. Affligeant aussi parce que nos honorables députés s’invitent aussi grossièrement à la mangeoire en exerçant une sorte de chantage à l’approche des élections présidentielles.

Des députés qui tendent la main…

En quoi, cette démarche détestable travaille-t-elle les intérêts du peuple qu’ils prétendent représenter ? Si la majorité des algériens n’éprouvent aucune considération pour ces députés qui affichent leurs bedaines à Alger à bord de leurs gros bolides allemands, cette énième demande d’aumône au président, aura consacré cette sulfureuse réputation.

Les signataires de cette odieuse pétition ont franchement dépassé les limites de la bienséance. Ils ont eu l’outrecuidance et le toupet de demander aussi des passeports diplomatiques ! Quelle blague de mauvais goût ! C’est ce que le génie populaire a estampillé de mentalité de «Beggar» (vacher). Le comble est que les pétitionnaires osent argumenter leur demande par le souci de bénéficier de «plus de dignité»…

Passeports diplomatiques pour quoi faire?

Dans tous les parlements du monde, la dignité du député s’est d’abord son droit d’accomplir son mandat sans influence ni pression pour honorer la confiance des citoyens qui l’ont élu. La dignité d’un député ne se mesure pas à l’épaisseur de son portefeuille mais au combat qu’il mène pour faire progresser la démocratie, la justice et le bien être de ses compatriotes.

Hélas, ces valeurs n’ont pas droit de cité dans l’hémicycle Zighoud Youcef. Heureusement qu’il y a des députés, des vrais, ceux du FFS, du FNA, du PT, du MSP et d’autres encore qui se sont démarqué de cette «mendicité» dégradante pour leur fonction et leur mandats d’élus du peuple. Sans doute que si les algériens sont invités à donner leur avis sur la question, ils auraient demandé à virer tous ces députés qui se servent au lieu de servir. Pauvre Algérie…

Par Rafik Benasseur


le 25 décembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
25 décembre 2013

5 Commentaires pour “Députés: Indécence au palais”

  1. zalamite

    Il faut rester dans le gestion scientifque et universelle de l’etat.
    On disait que le FMI ordonnait ceci cela. Le FMI doit se prononcer
    sur cette accusation. si vraiment c’est eux qui ordonnait au gouvernement de fmrer les usines afin de faire des économies de devises là le peuple l’inscrira dans le carnet historique de cette boite. Historiquement parlant aucun pouvoir ne prevoyait la sortie des Mongole et ensuite des Nazie. Le moment viendra ou une juridiction pourra épingle ce FMi et lui demander de fournir des noms si cette société du type ”morale” une SPA.
    Si au contraire le gouvernement est libre dans sa gestion du budget, il doit revoir sa copie.
    commencer par garantir une retraite a tous les algériens qui n’avaient pas été couvert par une assurance lorsqu’ils travaillait soit chez les colons soit ches les bachagha pour le compte soit des français des turques ou des syriens.il ya d’autres catégories d’algériens qui fuyait certaine classe de terrorisme car le but du terrorisme était de faces multiple et servait beaucoup de clans. une fois cette somme du budget sera mis a part le reste doit servire pour remettre l’état algérien sur les normes qu’avait connue avant les années 80. Primo le budget de la recherche doit revenir au centre de recherche et le gouvernement n’a pas le droit de le transférer vers les université car ce n’est leurs rôles. Le recherche et le développement nécessite une configuration spéciale sans elle la recherche ne pourra pas se faire.
    la recherche nécessite une très grande discipline et un grand calme suivit d’un retrait de la population. tu e pourra jamais faire de la recherche avec un va et vient de étudiants des administrateurs des travailleurs du syndicats de x et de y. a chaque fois un con viens taper a ta porte pour une futilité et le chercheur au lieu de s’occuper de sa réaction et de son chronomètre il est entrain de courire pour signer a un travailleur une lettre d’accueil afin q’il puissent itrer des devises de la banque.
    un centre de recherche nécessite de la discipline de fer. tu ne viens pas a n’mporte quel heure car tu es tenu de terminer les essais dans le temps impartis. les chercheurs du monde entier ont des sacs a dots et des matlats pliés dans leurs placards de labo. la Réaction n’attend pas monsieur ou mademoiselle. l’institut de recherche est donc tenu de livrer les résultats dans les temps impartie sinon c’est la sanction et les mises a pieds. on avait mis la recherche dans les instituts afin de leurs donner le caractère militaire de la chose. a la moindre indiscipline le bonhomme est dehors. Personne ne l’avait obliger de venir faire de la recherche et la recherche a ses propres règles et il doit s’y conformer sinon il changera de créneau en essayant de voir si il est apte pour l’enseignement ou travailler pour son compte.
    on reviendra sur cette chose car certain de nos jeunes hommes qui évoluaient dans leurs jeunesse dans les ”maisons de jeune” en faisant un peu d’électricité sont devenues des chercheurs idéologue et commencent a faire n’importe quoi.

  2. Abassia

    Cet article me fait tout suite penser à cette citation d’ Albert Einstein qui sied parfaitement à ces énergumènes de députés
    « Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement. »
    Pauvre Algérie! C’est si bien dit.

  3. kamara

    Quand on n’est pas le représentant légitime de la population, on doit se faire discret et afficher un profil bas. Nos ‘’ députés ‘’ ne connaissent pas la pudeur et de ce fait nous offrent ce spectacle affligeant. Il faut se rappeler qu’aux dernières législatives, le parti vainqueur à ‘’réussi’’ le score de 5% des suffrages à son profit. Il s’agit du FLN et on peut revoir les chiffres officiels donnés Dahou Ould Kablia. A ce niveau de la représentation populaire on ne devait pas faire de bruit pour ne pas être démasqué. Vous bénéficiez par un système injuste de privilèges que vous ne méritez pas. Beaucoup d’Algériens sont dans un océan de pauvreté et eux,’’ les deputés’’, se plaignent d’être dans cet îlot de prospérité. Pour être juste on devait leur verser un salaire à la hauteur de leur représentativité, soit 5% du salaire actuel, lequel est prévu pour un élu qui représente réellement les aspirations de la population. Un salaire est toujours donné au mérite. Que pense-ton de 5% du salaire actuel, une juste rémunération ?

  4. elgambiti

    C’est navrant pour le peuple d’avoir à subir les caprices de ces députés préfabriqués ,qui à chaque échéance électorale majeure,s’inscrivent dans une démarche de maîtres chanteurs pour tirer le meilleur parti possible de cet événement ,une sorte de marché “gagnant-gagnant” ,alors que le pays patauge dans l’incertitude liée à l’absence d’un avenir basé fondamentalement sur une jeunesse formée,imprégnée du sens de la responsabilité,patriote et versée dans une approche d’une économie productive et non rentière comme c’est le cas aujourd’hui.Paradoxalement,la richesse produite par le passé ,grâce à l’effort dans l’investissement industriel ,alors que la rente pétrolière était de moitié moins importante qu’aujourd’hui tout élément comparatif égal par ailleurs,était nettement supérieure.Est-ce le moment pour ces députés d’insulter les gens d’en bas ,expression plus marquée chez nous qu’ailleurs?

  5. 21Grammes

    C’est honteux et affligeant.Vous l’avez bien dit,pauvre Algérie violée et volée tous les jours et par ses propres enfants !

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 7 465
  • 7 311