Espace Lacarne : Habib HALLOUCHE, un Boxeur élégant, un style particulier !

Nous rendons hommage cette semaine à un enfant de la ville qui a fait de la boxe tout le long de sa carrière comme sa passion majeure, Habib HALLOUCHE
Ce grand champion de la boxe détient un palmarès qui le place parmi les meilleurs d’Oranie. Débutant très jeune à la formation Bel-Abbésienne, il remporta quatre fois consécutives le titre de champion des poids moyens , et en 1954 le challenge Bursi de la meilleure prime. Il parvint la même année en finale du championnat d’Afrique du nord, où il fut battu de justesse par BOUFELDJI , s’ensuivit des galas où il réussira à tirer son épingle des rings .
Dans les challenges « BASTOS ET BASTIER « à la salle Marcel Cerdan d’Oran, HALLOUCHE – grâce à ses directs – assomma le valeureux HERRERA. Le Bel-Abbésien plus précis, plus calme, remporta les deux premiers rounds avec plus de netteté que son adversaire du jour , ce qui lui permettra une longueur d’avance pour finalement gagner .
International Amateur, Habib comptait avec les meilleurs boxeurs de l’oranie, un espoir de la boxe oranienne , devrait-on lire dans la presse spécialisée qui ne tarissait pas d’éloges sur les qualités de Habib .
Après cette éclatante performance, Habib HALLOUCHE, installé à Paris, devenu Pro pour la première fois se mit sous la direction de Pierre Gordon, son nouveau entraîneur, tout au long de sa carrière qui s’annonçait des plus réussies. Malheureusement son engouement fût prématurément arrêté, Habib qui ne connaîtra qu’une seule défaite, dut, en Février 1957 pour causes familiales et du fait de la fragilité de ses arcades, se résigner et sceller son retour à Sidi-Bel-Abbès .

Habib durant son séjour en France
Dès son retour à Sidi-Bel-Abbès, et après un long sommeil, la boxe a enfin repris son activité à Sidi-Bel-Abbès ,berceau de grands champions, comme le regretté Marcel CERDAN, Champion du Monde ,Né à la Route d’Oran –

HALLOUCHE1
Grace à l’initiative des dirigeants du grand Club de la Ville «USMBA », ce sport mis à la portée des jeunes qui s’entrainent avec acharnement dans la grande salle de la « Bel-Abbésienne, » aménagée à cet effet par la Municipalité et déjà précédé par sa réputation, un nombreux public est venu assister à la première séance –
Habib pour la relance de ce sport entend réaliser des exhibitions, parmi les nombreux inscrits, nous citons Mohamed TERGOU, SEKKAL Djilali, et beaucoup des jeunes pour prendre la relève.
A la fin de sa carrière, Habib disposait et gérait une salle d’haltérophilie et de culturisme au centre de la ville, c’est ainsi qu’il permis à un grand nombre de jeunes athlètes Bel-Abbésiens de s’y entraîner et de pratiquer leur sport favori.

Habib HALLOUCHE, nous quitta le O7 Décembre 1993. Que son âme repose en paix.

B.LACARNE

30 septembre 2014

le 30 septembre 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
30 septembre 2014

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 958
  • 5 722