Espace Lacarne : REBIBO “LE MAGICIEN”

Dans l’espace de cette semaine, nous rendons un hommage à un enfant de la ville, né à Sidi-Bel-Abbès, natif de la “Tahtaha” en plein milieu d’el  Graba, nous voulons parler de René REBIBO, un entraîneur de football hors pair. On l’appelait le «Magicien»
La presse de l’époque faisait souvent l’éloge de ce joueur, devenu entraineur de l’USMBA et du SCBA. REBIBO fut l’une des figures marquantes du SCBA, Un club de la Ville de Sidi-Bel-Abbès au riche palmarès.

photomaisondel'epoque
REBIBO, après avoir joué avec le SCBA une année en Junior à l’âge de 17 ans, en 1937 tenta une carrière professionnelle à L’OM. Il était le plus jeune Professionnel de France. De l’OM à Bordeaux où il évoluera pendant 2 ans, il sera sélectionné des ligues du Midi et du Sud Ouest –Il évoluera même au côté de LARBI BENBAREK –
Sa carrière professionnelle sera interrompue en 1946 à Besançon, suite à une blessure au genou. Il passera alors son stage d’entraîneur à Nancy et malgré sa blessure, il obtiendra haut la main son diplôme d’entraineur juste derrière JONQUET L’arrière central de la grande équipe de REIMS, classé  1er, major de promotion. Rappelez vous en 1958 lors de la Coupe du Monde en Suède, c’est ZITOUNI qui devait prendre la place de JONQUET dans l’équipe de France, s’il n’avait préféré rejoindre les rangs du FLN pour la construction de la Grande équipe du FLN
REBIBO venait de rentrer de France après une riche carrière et ayant obtenu son diplôme d’entraineur, fut sollicité par son ami OUHIBI Saïd, Vice Président de l’USMBA qui lui proposa de prendre l’USMBA en mains, ce que René accepta et prit en main l’équipe qui avait besoin d’un entraîneur diplômé et renommé. REBIBO est arrivé en un bref laps de temps, à construire une équipe et imposer un règlement intérieur pour les respects des journées d’entraînements, les réunions, la ponctualité …..et les primes des matchs gagnés.

REBIBO1
DAOUADJI Ahmed nous confirma que REBIBO a été le premier entraîneur officiel de l’USMBA durant  la saison 1949/1950. Avant sa venue, les entraînements étaient pris en charge par les joueurs eux-mêmes. Ahmed nous confirma également que l’entraîneur instaura la prime de matchs aux joueurs et l’obligation d’assister aux entraînements selon le programme arrêté. REBIBO a été le premier entraîneur diplômé de l’USMBA, toujours selon les dires d’Ahmed DAOUADJI. L’USMBA pour la première fois termina deuxième dans le championnat d’Oranie saison 49/50
Devant les propositions faites par le SCBA pour la saison 1950/1951, REBIBO ne pouvait être insensible aux appels du pied des dirigeants du club Colonial et s’en alla pour redonner vie à ce club  et les résultats ne se sont pas fait attendre , tant dans les championnats d’Oranie, d’Algérie et en Afrique du Nord où il multiplia les résultats du Sporting qui deviendra incontestablement l’équipe phare d’Afrique du Nord avec ses titres de noblesse grâce au Magicien REBIBO, tacticien hors pair, d’une modestie exemplaire mais très respecté. Ce fut un coach d’une réputation indiscutable et méritée .

 

Nous avons encore en souvenir la victoire du SCBA en Coupe d’Afrique du Nord, saison sportive I950/1951, avec comme entraîneur «Le Magicien » gagnée à Casablanca contre la grande équipe du WAC avec la triplette Tchouki, Abdesselam et Driss, sur un but de Seva. En apprenant les résultats de la rencontre, toute la ville était en fête. L’équipe a eu même l‘honneur d’être attendue à l’entrée de la ville par la porte d’Oran avec des calèches aux couleurs du SCBA, le bleu et Blanc. Le SCBA sous sa coupe a connu une décennie faste à compter de la saison 1951, notamment La Coupe d’Afrique du Nord en 1955 contre le GSA de Salva, du suspense jusqu’à l’ultime minute de la rencontre .
D’Ailleurs l’USMBA et Le SCBA devaient disputer la finale de la Coupe d’Afrique du Nord 1956, non jouée pour des raisons politiques, mais l’USMBA durant cette année sportive pouvait gagner la coupe AFN, Pour l’histoire aussi, les deux clubs de Sidi-Bel-Abbès durant cette saison euphorique 55/56 ont terminé le championnat d’Oranie, 1er et 2ème. Les Résultats et les titres ne mentent pas, REBIBO a prouvé qu’il était le seul homme à avoir bien servi le Sporting et le football dans sa ville plus particulièrement.

B.LACARNE

REBIBO UNEUSMBA

07 octobre 2014

le 07 octobre 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 octobre 2014

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 4 164
  • 5 722