FESTIVAL NATIONAL DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL : Une ouverture majestueuse

Un programme des plus riches sera présenté jusqu’au 6 juin et ce, en différents lieux.

La 6e édition du Festival national du théâtre professionnel (Fntp), a été ouverte avant-hier, au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi. dans une ambiance bon enfant et en présence d’une assistance fort nombreuse. Le coup d’envoi a été donné par M’hamed Benguettaf, commissaire du festival et aussi directeur du TNA. Dans son allocution de bienvenue, le commissaire a indiqué que le festival tient à « offrir gratuitement les expériences, tout comme il s’assigne comme mission de donner la parole à ceux ou à celles qui le souhaitent ». Il n’omettra pas de mettre en exergue le mérite qui revient à la nouvelle génération symbole de la relève de demain pour que vive le 4e art et se poursuive la pratique théâtrale, avec autant de volonté et de créativité. C’est une pièce théâtrale, extraite d’un poème populaire qui inaugurera cette soirée. Mise en scène par Ahmed Laggoun La Danse des palmiers était soutenue par un ensemble de musiciens jouant du luth afin de donner plus de relief à la dramaturgie de la pièce. L’ouverture du 6e Fntp a été l’occasion d’abord de rendre hommage à plusieurs personnalités du théâtre, d’ici et d’ailleurs. On citera les noms de Lynda Selam, Ramdane Tayeb, Chadha Salem, Kamar Anwar Assafdi, Mohamed Bouzit, Djamel Marir etc. C’est au Théâtre régional de Sidi Bel-Abbès qu’est revenu l’honneur d’ouvrir les festivités, avec le spectacle Les Nuits d’Alamut.Mise en scène par Azeddine Abbar et écrite par Hmida Layachi, la pièce a pour ancrage historique un passé épique avec comme décor la confrontation entre Nizam Al-Mulk et le grand poète du vin et de l’amour, Omar Khayyam. La pièce met en exergue la force des bons sentiments contre l’orgueil du pouvoir et la peur de le perdre. Plusieurs personnages cohabitent dans cette pièce noire. Safia et sa fille Rabeb, Hassan Es-Sabbah qui se fait appeler « Cheikh el-Djabel » tout en terrorisant les populations. Cette pièce évoque la tension née entre le bien et le mal et décrit les travers des monarques sur fond de bassesse humaine.Sur une superbe scénographie signée Abderrahmane Zaâboubi, les comédiens déclamaient un arabe classique au firmament qui peut sembler désuet mais qui sied pour une fois à cette belle épopée. On peut dire que le Festival national du théâtre professionnel commence bien. La compétition promet d’être rude entre les quatorze troupes en lice pour décrocher l’un des dix prix du festival qui seront remis lors de la cérémonie de clôture prévue le 7 juin. Le programme hors compétition prévoit la participation de neuf troupes algériennes et de dix troupes étrangères, dont huit troupes arabes, une troupe d’Afrique centrale et une autre française. Ce programme prévoit aussi d’autres espaces à Alger (salle Hadj-Ameur, salle El-Mougar, Palais de la culture Moufdi-Zakaria) et dans certaines wilayas limitrophes, alors que les planches du Théâtre national algérien (TNA) sont réservées aux pièces théâtrales en compétition. L’Egypte sera présente avec El-brova el-akhira (l’ultime répétition) de la troupe Maison artistique du théâtre et la Tunisie avec Zeriaât Ibliss (la race de Satan) de la troupe « Art des deux rives ». Des troupes du Maroc, d’Irak, de Jordanie, de Syrie et de Palestine participent également à cette manifestation. Le festival sera aussi marqué par l’organisation d’une rencontre sur la critique théâtrale du 28 au 30 mai et de onze ateliers sur l’art théâtral, outre la consécration d’un espace aux arts plastiques et d’un autre à l’art oratoire. La manifestation créative. « La poésie s’invite au théâtre » est la nouveauté de ce festival. « Trois nuits de la poésie » seront ainsi dédiées à la mémoire de Abou El-Kassem Echabi, de Abdallah Rekibi et de Abdallah Benkerriou. Ces soirées seront animées par de grands noms algériens et arabes, dont Azradj Omar et Tayeb Leslous (Algérie), Hiyam Yared (Liban) et Idris Allouche (Maroc). Institué en 2005 en vertu d’un arrêté du ministère de la Culture, le Festival national du théâtre professionnel s’attache à développer les arts du théâtre national, à encourager les expériences pionnières et les recherches en matière de théâtre, notamment à travers l’organisation de rencontres, et à encourager l’émulation créative dans le domaine théâtral. Aujourd’hui, il jouit d’une bonne assisse qui crée assurément l’émulation au sein des théâtres régionaux. Se voulant être un moment de rencontre, d’échanges et de partage, le Festival national du théâtre professionnel est bien parti pour durer. Si le commissaire du festival a tenu à rappeler que « le théâtre algérien a produit, ces derniers temps, une centaine de pièces théâtrales », il reste néanmoins, un point crucial sur lequel il faudra mettre l’accent. C’est la qualité des textes et la profondeur de la dramaturgie qui viennent souvent à manquer dans nos pièces. Car il ne suffit pas de faire dans la quantité et dans l’humour pour donner l’impression que le théâtre revit en Algérie. Multiplier ce genre d’actions comme ce festival est un fait artistique et culturel éminemment important pour l’amélioration de notre théâtre qui tombe parfois dans la facilité de l’interprétation et la légèreté scénique. Mais là, il appartient au public de trancher réellement. Alors le Fntp, c’est surtout à ne pas rater !

O. HIND
L’expression


le 26 mai 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
26 mai 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00