IL EN FAUDRAIT PLUS POUR TERNIR UNE MÉMOIRE

Suite à un article de Mourad Hammami (journaliste) paru sur sa page facebook, notre ami Abdeddaim Abdelhamid réagit ici et sur la page en question:
C’est un parti-pris très virulent et haineux pour être crédible. C’est un enragé qui distille un venin, sans arguments sérieux . Y avait-il une industrie , pour que l’intéressé soit dans la situation où il pouvait en détruire une . L’agriculture algérienne , héritière d’une histoire complexe pour que quiconque puisse faire autrement que tenter une réforme agraire expérimentale. Il faut uniquement rappeler objectivement que Houari BOUMEDIENE avait opté pour une politique d’austérité au bénéfice d’une industrialisation à marché forcée , avec un prix du baril de pétrole qui n’était guère au delà des 2 dollars US , et qu’il a été le premier à défier les consortiums pétroliers avec un succès admirable .

N’a -t-il pas donné un gage à l’URSS pour l’achat d’armement au profit de l’Égypte , ce qui a permis au général CHAZLI d’aller au delà de la ligne BARLEV réputée infranchissable .

Dire qu’il n’a jamais tiré une balle , à l’intérieur du Pays , ce n’est que la mauvaise foi délibérée. Il faut être sûr de l’itinéraire d’un combattant valeureux pour en parler . Je vous cite un simple fait , à tout le moins vérifiable , pour mettre un terme à une déformation de la réalité qui n’est pas autre chose que la délation de la part d’un enragé qui ne s’exprime que dans un esprit de vengeance sans pouvoir étayer objectivement ses affirmations mensongères . Outre que propre sœur , connue pour être une ” maquisarde ” dans la région de Sidi- Bel-Abbes , nous a parlé souvent du passage de BOUMEDIENE , au maquis dans la région de Tadjmout ( à proximité de AIN-TELLOUT, actuellement Wilaya de TLEMCEN) , en 1956 , alors qu’il était capitaine contrôleur de Wilaya V , sous l’autorité de BOUSSOUF qui venait d’accéder à la responsabilité de Wilaya V en remplacement de Larbi BENMEHIDI devenu membre du CCE, plusieurs témoignages de combattants de l’intérieur attestent de sa présence dans le maquis .J’en veux pour preuve la déclaration de Mohamed KHELLADI qui a rejoint l’Armée de Libération Nationale en1956 et qui était l’assistant du commandant militaire BOUMEDIENE durant sa tournée de contrôle des zones de l’intérieur de la Wilaya V .

C’est ainsi qu’il raconte dans son livre qui vient de paraître , je cite page 89 du livre intitulé DE BOUSSOUF À KENNEDY , casbah éditions “”……BOUMEDIENE me téléphona à MADRID un jour de l’année 1973, tout joyeux : “J’ai arrêté de fumer! ” , m’annonce-t-il . C’était pour l’avoir empêché d’allumer une cigarette dans une cache dans laquelle nous nous entassions pour la journée , à plus de vingt combattants fin 1956 près de LAMORICIERE ( actuellement OULED-MIMOUN ) , que j’ai connu le capitaine BOUMEDIENE ………….Après le barrage et cinq nuits de marché au travers de la zone interdite sans âme qui vive , forêts bombardées ou brûlées , mon groupe venait , après son premier repas chaud , d’être conduit de nuit par des militants d’un premier hameau approché dans un souterrain étroit et humide, creusé sur le flanc d’un ruisseau ……… Mon voisin MUSTAPHA BERRI :”C’est le capitaine contrôleur de la Wilaya me souffla-t-il ” etc. Etc.

J’ajoute que le regretté DJEHA Moudjahed combattant légendaire en Wilaya V et rescapé de la guerre de libération et qui fût guide du capitaine BOUMEDIENE , lors de cette mission de contrôle qui a duré 8 mois , sanctionnée par un rapport détaillé du contrôleur que d’aucuns disent qu’il était génial dans son contenu, rédigé dans un arabe académique , racontait à qui voulait l’entendre qu’il était admiratif quant au courage du capitaine BOUMEDIENE .

Je n’ai pu laisser passer quelques contrevérités manifestes qui suggèrent que le pamphlet à l’encontre de feu HOUARI BOUMEDIENE que par la haine cultivée sans raison , et que tout itinéraire d’un héros , d’un combattant ou d’un homme politique est jonché d’actions malheureuses ou regrettables, ce n’est pas une raison de tout reconsidérer . Un jugement trop excessif n’est jamais pris au sérieux et particulièrement quand il dégage un relent haineux , mesquin , plus , régionaliste et sectaire .

La “VÉRITÉ” , ce don que nous laissent les dieux lorsqu’ils nous abandonnent . CITATIONS de Maria ZAMBRANO, , l’Expérience de l’histoire , in Sentiers , ( Éditions des femmes 1992 ) , et Stephen CRANE 1871/1900 disait dans ses” impressions de Londres ” que je cite : ” La philosophie devrait toujours savoir que l’indifférence est une chose militante ”

ABDELHAMLID ABDEDDAIM

14 janvier 2018

le 14 janvier 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
14 janvier 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 4 064
  • 4 065